Le pouvoir de l'information à votre portée sur doingbuzz.com
C’EST OFFICIEL, LES ÉTATS-UNIS CATÉGORISENT HUAWEI ET ZTE COMME DES MENACES À LA SÉCURITÉ NATIONALE
01/07/2020 à 14h05 par La redaction
Hier, la Commission fédérale des communications a tranché, Huawei et ZTE sont considérées comme des menaces pour la sécurité nationale. Cela signifie que les télécoms ne peuvent plus utiliser les fonds fournis pas la FCC pour acheter des équipements et autres services provenant de ces entreprises chinoises. Ajit Pai, le président de la FCC, a déclaré ceci : « Les deux sociétés ont des liens étroits avec le Parti communiste chinois et l’appareil militaire chinois, et les deux sociétés sont largement soumises à la loi chinoise les obligeant à coopérer avec les services de renseignement du pays. Nous ne pouvons pas et nous ne permettrons pas au Parti communiste chinois d’exploiter les vulnérabilités du réseau et de compromettre notre infrastructure de communication essentielle ». Selon la FCC, ces accusations sont fondées sur des sources solides.

Des mois de mesures plus restrictives les unes que les autres.

Les conflits entre les États-Unis et Huawei sont allés crescendo. L’année dernière, alors que l’administration Trump intensifiait sa position contre la Chine, le gouvernement empêchait les entreprises américaines d’utiliser des technologies Huawei sans une licence spéciale. Quelques mois plus tard, Donald Trump met en place une loi qui interdit les entreprises américaines d’utiliser des fonds fédéraux pour acheter des équipements à des sociétés jugées comme étant des menaces à la sécurité nationale. Par la suite, cette loi a également permis de débloquer des fonds atteignant un milliard de dollars pour aider les fournisseurs américains à couvrir les zones rurales qui comptaient sur Huawei et ZTE.

Suite à cette annonce, d’autres pays ont suivi les États-Unis puisque l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Japon et Taïwan ont également interdit Huawei. Pour le moment, le géant chinois n’a pas réagi à cette déclaration, toutefois il y a de grandes chances que la réaction soit rapide et le gouvernement chinois pourrait à son tour prendre des mesures contre les États-Unis. Ce conflit est loin d’en rester là.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 71 909 autres abonnés

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Hier, la Commission fédérale des communications a tranché, Huawei et ZTE sont considérées comme des menaces pour la sécurité nationale. Cela signifie que les télécoms ne peuvent plus utiliser les fonds fournis pas la FCC pour acheter des équipements et autres services provenant de ces entreprises chinoises. Ajit Pai, le président de la FCC, a déclaré ceci : « Les deux sociétés ont des liens étroits avec le Parti communiste chinois et l’appareil militaire chinois, et les deux sociétés sont largement soumises à la loi chinoise les obligeant à coopérer avec les services de renseignement du pays. Nous ne pouvons pas et nous ne permettrons pas au Parti communiste chinois d’exploiter les vulnérabilités du réseau et de compromettre notre infrastructure de communication essentielle ». Selon la FCC, ces accusations sont fondées sur des sources solides.

Des mois de mesures plus restrictives les unes que les autres.

Les conflits entre les États-Unis et Huawei sont allés crescendo. L’année dernière, alors que l’administration Trump intensifiait sa position contre la Chine, le gouvernement empêchait les entreprises américaines d’utiliser des technologies Huawei sans une licence spéciale. Quelques mois plus tard, Donald Trump met en place une loi qui interdit les entreprises américaines d’utiliser des fonds fédéraux pour acheter des équipements à des sociétés jugées comme étant des menaces à la sécurité nationale. Par la suite, cette loi a également permis de débloquer des fonds atteignant un milliard de dollars pour aider les fournisseurs américains à couvrir les zones rurales qui comptaient sur Huawei et ZTE.

Suite à cette annonce, d’autres pays ont suivi les États-Unis puisque l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Japon et Taïwan ont également interdit Huawei. Pour le moment, le géant chinois n’a pas réagi à cette déclaration, toutefois il y a de grandes chances que la réaction soit rapide et le gouvernement chinois pourrait à son tour prendre des mesures contre les États-Unis. Ce conflit est loin d’en rester là.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 71 909 autres abonnés

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :