Centrafrique : un ministre emprisonné pour des soupçons de crimes de guerre, divulgué par la police militaire

Un ministre en fonction et ex-chef rebelle incarcéré il y a une semaine en Centrafrique, accusé de crimes de guerre et contre l’humanité, a été exfiltré vendredi de sa prison par des gendarmes, a annoncé la Cour pénale spéciale (CPS) à Bangui, qui dénonce une «entrave à la justice».

Le ministre de l’Elevage et de la Santé animale, Bouba Ali Hassan, a été arrêté le 19 novembre sur ordre du tribunal spécialisé. Le CPS a assuré dans un communiqué qu’il serait déféré vendredi au juge d’instruction, « mais la cellule chargée de l’emmener n’a pas pu pénétrer dans son centre de détention », puis « il a été reconduit à son domicile par la gendarmerie nationale. « .

« Depuis que le CPS a appris que l’accusé était sorti de prison, il était très en colère (…) et était frustré d’apprendre qu’il était reconduit chez lui par la gendarmerie nationale », lit-on encore dans ce texte. « Le tribunal condamne fermement cet obstacle au fonctionnement normal de la justice » et condamne « ce genre de comportement mettant en cause l’autorité du tribunal et l’indépendance de la justice », a poursuivi le tribunal spécial, « demandant au gouvernement de soutenir l’exécution de ses ordres. »

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire