Centrafrique / Tentative d’assassinat du président ? L’ambassade de France répond


Video player

Cette information circule en secret depuis hier, mais nous confirmons aujourd’hui un incident inexpliqué entre des forces centrafricaines et des militaires français. Une tentative d’assassinat contre le président Faustin Touadera à l’aéroport de Bangui a été déjouée, selon des informations. Les dernières informations sur cet événement incroyable.

Selon la France, quatre militaires français escortant le général onusien ont été arrêtés à l’aéroport de Bangui, lundi 21 février. Immédiatement, les informations sur la tentative d’assassinat du président Touadera ont commencé à inonder les réseaux sociaux. Ses allégations sur les réseaux sociaux d’une « tentative d’assassinat » du président centrafricain ont été décrites par Paris et les Nations Unies comme grossièrement manipulées.

 

Or, jusqu’à ce moment, malgré la version officielle donnée, quatre militaires français se trouvaient toujours sur le terrain de la Gendarmerie centrafricaine, et ils voulaient savoir leur présence à l’aéroport. Le « Quotidien de la Libération » a cité un responsable de l’état-major de l’armée française disant : « Le problème est en train d’être résolu, et il n’y a pas lieu de s’inquiéter à ce stade ».

 

En République centrafricaine, on a fait valoir que les soldats français tentaient d’infiltrer le système de sécurité du président Touadera à l’aéroport. Selon plusieurs informations non confirmées, les militaires sont arrivés à l’aéroport dans un véhicule civil blindé avant l’atterrissage de l’avion du président Faustin Archamp Touadella. C’est ce qui a déclenché la polémique en faveur de l’assassinat du chef de l’Etat centrafricain.

L’ambassade de France en République centrafricaine a indiqué qu’il ne s’agissait pas d’agents, mais de militaires envoyés au chef d’état-major de la Minusma étroitement surveillés. « Les quatre personnels de sécurité ont escorté le chef d’état-major des forces de guerre centrales sur le vol d’Air France avec du matériel professionnel. L’ambassade de France le déplore profondément. Elle dénonce son instrumentalisation immédiate de certains réseaux malveillants et la grossière désinformation qu’elle génère », critiquant le diplomate .

Du côté des autorités, c’est toujours le silence radio. Avant l’annonce officielle, les rumeurs sur l’incident se multipliaient, suggérant l’état désastreux des relations entre Bangui et Paris.

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - Centrafrique / Tentative d'assassinat du président ? L'ambassade de France répond Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire