Centrafrique: le gouvernement rejette un rapport d’enquête de la MINUSCA


Video player

Ce lundi 03 mai, le gouvernement centrafricain a rejeté un rapport d’enquête de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en Centrafrique (MINUSCA),

Ledit  rapport a  pour  titre : « Tableau des violations commises par les acteurs étatiques/forces bilatérales décembre 2020 à avril 2021 ».

Dans une déclaration rendue publique,  le gouvernement centrafricain rappelle que le document a été remis au président Faustin-Archange Touadéra, le 30 avril dernier, et «  met gravement en cause les forces nationales et bilatérales à travers des allégations d’exécution arbitraire/extrajudiciaire. Tortures, violences sexuelles, traitements cruels, inhumains et dégradants, arrestations et détentions arbitraires, menace à l’intégrité physique, menace de mort ».

Lire aussi :  Politique : Que se passe-t-il en Centrafrique ?

Sur le même sujet, les dirigeants  dit n’avoir pas été informé sur le déroulement d’une telle enquête sur son territoire. « De plus, il n’a jamais été sollicité pour donner son avis sur un éventuel rapport y relatif, lui permettant ainsi de se faire une idée de la crédibilité des enquêteurs, de leur démarche, de leur objectivité et bien entendu de la vérité des faits allégués », indique le communiqué.

Par ailleurs, le gouvernement centrafricain dit considérer le rapport d’enquête de la MINUSCA, « comme étant de simples dénonciations ». Une enquête judiciaire a été ouverte.

Pour rappel, la mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en Centrafrique est une opération de maintien de la paix des Nations unies en Centrafrique. Elle intervient dans le cadre de la guerre en Centrafrique.

Lire aussi : Centrafrique : la Russie exige le transfert de François Bozizé

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire