CEDEAO : Voici les changements qui auront lieu d’ici 2050


Video player

Le chef de l’État a adopté la « Vision 2050 » de la CEDEAO lors de la 60e session ordinaire de l’institution qui se tiendra à Abuja, au Nigéria, le 12 décembre 2021.

Il s’agit d’une feuille de route stratégique pour répondre aux défis multidimensionnels liés au développement durable des États membres et à l’approfondissement de l’intégration en Afrique de l’Ouest.

 

Ce nouvel agenda, formulé de manière inclusive, prend en compte les aspirations profondes des citoyens de la sous-région. Il est d’accord avec les orientations stratégiques définies autour des cinq piliers de base, à savoir la paix, la sécurité et la stabilité, la gouvernance et l’état de droit, l’intégration et l’interconnexion économiques, la transformation et l’inclusion et le développement durable, et l’inclusion sociale.

 

L’agenda favorisera la « formation d’une communauté pleinement intégrée de personnes dans une zone pacifique, des institutions prospères et puissantes, le respect des libertés fondamentales et l’engagement en faveur d’un développement inclusif et durable » d’ici 2050.

 

 

 

Afin de mieux mettre en œuvre cette feuille de route régionale, les dirigeants ouest-africains ont réaffirmé leur engagement à promouvoir les conditions préalables à la paix, la sécurité et la stabilité, l’intégration économique et le développement de l’espace communautaire dans la région.

 

 

Les dirigeants ouest-africains ont réaffirmé leur détermination à lutter résolument contre le terrorisme. Dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’action 2020-2024 pour éliminer toutes les formes de terrorisme dans la région, un soutien a été apporté à la planification et à la mise en œuvre de ces actions.

La réunion a encouragé les États membres à continuer de mettre en œuvre des politiques économiques saines pour soutenir une reprise économique inclusive, durable et créatrice d’emplois, tout en garantissant la stabilité macroéconomique. Le taux de croissance attendu en 2021 est de 4,1% du PIB réel.

En ce qui concerne la monnaie unique, les chefs d’Etat et de gouvernement exhortent les États membres à prendre les mesures idoines afin de se conformer aux dispositions du Pacte de convergence et de stabilité macroéconomiques entre les États membres de la CEDEAO à partir de 2022, dans les perspectives du lancement de l’ECO en 2027.

Dans cette dynamique, la Conférence a réaffirmé son engagement en faveur de la consolidation de l’Union douanière de la CEDEAO, et demande aux Etats membres la ratification et le dépôt des instruments de ratification de l’accord de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf).

Les Chefs d’État et de gouvernement ont instamment souhaité aux États membres de renforcer les mesures de lutte contre la pandémie et la réouverture des frontières terrestres de la CEDEAO à partir de janvier 2022.

Les dirigeants ouest africains ont également exprimé leurs vives préoccupations au sujet des différents problèmes environnementaux qui entravent le développement économique et social. Une Déclaration sur le changement climatique a été adoptée à la fin des travaux en vue de faire face à cette problématique.

Toutes ces décisions contribueront au renforcement de l’intégration sous-régionale et à la mise en œuvre de l’agenda 2050 de l’organisation.

Concernant la monnaie unique, puisque l’OCE sera lancée en 2027, les chefs d’État et de gouvernement exhortent les États membres à prendre les mesures appropriées pour se conformer aux dispositions de la Convention sur la convergence et la stabilité macroéconomiques des États membres de la CEDEAO à partir de 2022.

Dans cette dynamique, la réunion a réitéré son engagement à consolider l’Union douanière de la CEDEAO et a appelé les États membres à ratifier et déposer la ratification de l’Accord sur la zone de libre-échange continentale africaine (AfCFTA).

Les chefs d’État et de gouvernement exhortent les États membres à renforcer les mesures de lutte contre l’épidémie et à rouvrir les frontières terrestres de la CEDEAO à partir de janvier 2022.

Les dirigeants ouest-africains ont également exprimé de sérieuses inquiétudes concernant divers problèmes environnementaux qui entravent le développement économique et social. Au terme des travaux pour résoudre ce problème, une déclaration sur le changement climatique a été adoptée.

Toutes ces décisions contribueront à renforcer l’intégration sous-régionale et la mise en œuvre de l’agenda 2050 de l’organisation.

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - CEDEAO : Voici les changements qui auront lieu d'ici 2050 Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆
Mots clés:, ,

Laisser votre commentaire