Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Mali : la Cédéao donne jusqu’au 15 pour la désignation d’un président « civil »
08/09/2020 à 08h38 par Tritech Raheem

 

La junte militaire doit rapidement désigner un président et un Premier ministre de transition. La Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) met la pression et lui donne jusqu'au 15 septembre pour les désigner au sein des civils.

 

Selon le communiqué final issu du sommet de la Cédéao à Niamey ce lundi 7 septembre, les militaires maliens au pouvoir, d'ici le 15 septembre, doivent trouver un président et un premier ministre de transition. "Il est du devoir de notre communauté d'assister les Maliens en vue d'un rétablissement rapide de toutes les institutions démocratiques. La junte militaire doit nous aider à aider le Mali", a déclaré le président de l'institution, M. Issoufou.

 

Les dirigeants de l'Afrique occidentale exigent d'ailleurs que le président et son premier ministre soient désignés au sein de la société civile. La Cédéao ne compte lever ses sanctions contre le Mali si la junte ne met pas en oeuvre les mesures devant conduire à un retour des civils. Pour ce faire, l'institution exige la "mise en place d'une transition, d'une durée de 12 mois maximum, dirigée par des civils". La junte militaire hésite toujours à accepter le délai imposé par l'organisation.

Lire aussi : IBK à la CEDEAO : «Je ne retournerai pas aux affaires »

Notons qu'après le coup d'Etat militaire qui a renversé l'ancien président Ibrahim Boubacar Keïta, la Cédéao a pris des sanctions telles que la fermeture des frontières et l'embargo sur les échanges financiers et commerciaux.

Lire aussi : Mali : la junte veut une transition de 3 ans

Bien que l'entente n'est pas parfaite entre les deux camps, les dirigeants de l'Afrique de l'Ouest ont apprécié les mesures prises par les militaires au cours de la semaine précédente. Il s'agit de l'ouverture d'une concertation avec les partis politiques et des représentants de la société civile par rapport à la période de transition.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 79 769 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Si vous êtes au Togo, on vous recommande ce site pour mieux vendre et acheter

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

 

La junte militaire doit rapidement désigner un président et un Premier ministre de transition. La Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) met la pression et lui donne jusqu'au 15 septembre pour les désigner au sein des civils.

 

Selon le communiqué final issu du sommet de la Cédéao à Niamey ce lundi 7 septembre, les militaires maliens au pouvoir, d'ici le 15 septembre, doivent trouver un président et un premier ministre de transition. "Il est du devoir de notre communauté d'assister les Maliens en vue d'un rétablissement rapide de toutes les institutions démocratiques. La junte militaire doit nous aider à aider le Mali", a déclaré le président de l'institution, M. Issoufou.

 

Les dirigeants de l'Afrique occidentale exigent d'ailleurs que le président et son premier ministre soient désignés au sein de la société civile. La Cédéao ne compte lever ses sanctions contre le Mali si la junte ne met pas en oeuvre les mesures devant conduire à un retour des civils. Pour ce faire, l'institution exige la "mise en place d'une transition, d'une durée de 12 mois maximum, dirigée par des civils". La junte militaire hésite toujours à accepter le délai imposé par l'organisation.

Lire aussi : IBK à la CEDEAO : «Je ne retournerai pas aux affaires »

Notons qu'après le coup d'Etat militaire qui a renversé l'ancien président Ibrahim Boubacar Keïta, la Cédéao a pris des sanctions telles que la fermeture des frontières et l'embargo sur les échanges financiers et commerciaux.

Lire aussi : Mali : la junte veut une transition de 3 ans

Bien que l'entente n'est pas parfaite entre les deux camps, les dirigeants de l'Afrique de l'Ouest ont apprécié les mesures prises par les militaires au cours de la semaine précédente. Il s'agit de l'ouverture d'une concertation avec les partis politiques et des représentants de la société civile par rapport à la période de transition.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 79 769 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire