People

Ce père jette son bébé d’un an du haut d’un toit et ne va pas en prison (VIDEO)

Ce père jette son bébé d’un an du haut d’un toi prisonVIDEO

Un enfant est un individu vulnérable et sans défenses. Il est donc du devoir des adultes de veiller à le protéger. Malheureusement les histoires d’abus infantiles ne sont pas rares, et font de plus en plus la une de l’actualité. C’est malheureusement ce qui est arrivé à cette petite fille âgée d’à peine un en Afrique du Sud. Pour dissuader les autorités de détruire sa maison de fortune, son père n’a pas hésité à menacer de jeter son enfant du haut du toit. Voici le récit de cette histoire relayée par Metro.

Le désespoir est un sentiment qui peut nous mener vers des décisions regrettables. Lorsque ce père a été confronté à la possible perte de l’endroit où il vit, il tente d’arrêter la destruction de sa maison en menaçant de jeter sa fille par-dessus le toit.

C’est à l’approche des démolisseurs que ce père de 38 ans a été aperçu avec un bébé suspendu au bout de son bras. La destruction de ce bidonville en Afrique du Sud est un évènement protesté par les habitants. La police était présente pour assurer la sécurité des démolisseurs. Néanmoins, ces derniers étaient loin de se douter de la situation qui allait se présenter devant eux. Le papa menace de jeter sa petite fille de 1 an si les démolisseurs approchent sa maison.

Un négociateur de la police a essayé de le convaincre de revenir à la raison. Selon le site Metro, on aurait entendu les habitants du bidonville inciter le père à jeter son enfant afin de protester contre la décision des autorités. Le père finit par s’exécuter et jette son enfant par-dessus le toit.

À lire aussi :   Israël: 6 Palestiniens s’évadent d’une prison de haute sécurité

Coupable, mais pas de prison ferme
Heureusement pour cette petite fille, des policiers étaient postés et prêts à intervenir pour l’attraper. Lorsque le père jette sa fille un policier s’est précipité pour l’attraper et a réussi à sauver l’enfant d’un an. Le père a immédiatement été arrêté par les policiers.

Le bébé aurait été confié à sa mère de 35 ans. Les services sociaux locaux surveillent de près le cas de cette petite fille afin de s’assurer de son bien-être.

Selon un second article du journal Metro, ce père s’est présenté devant le tribunal en faisant face à des accusations de tentative de meurtre. Après des négociations, le père aurait accepté de plaider coupable de la charge diminuée d’abus sur enfant. Il écope d’une amende de 315 € ainsi qu’une année de prison avec sursis. Il est sorti libre du tribunal d’instance de New Brighton. Ce qui n’a pas manqué de scandalisé l’opinion publique.

À lire aussi :   Afrique du Sud: l'ex président Jacob Zuma jeté en prison

La maltraitance infantile, un fléau qui subsiste
Qu’elle soit physique ou psychologique, la maltraitance des enfants peut avoir des conséquences désastreuses sur leur développement. Ce problème mondial laisse des marques indélébiles et provoque un stress qui peut affecter les victimes à vie. Ces dernières étant plus susceptibles, à l’âge adulte, de développer plusieurs troubles comportementaux, psychiques et physiques. prison

En France, c’est l’association Enfant Bleu qui révèle des chiffres inquiétants concernant la maltraitance infantile. Plus de 14 % des français déclarent avoir été victimes au cours de leur enfance de maltraitance. Plus terrifiantencore, près de 45 % des français estiment qu’au moins un enfant dans leur entourage proche est maltraité.

À lire aussi :   Nigeria : ce célèbre millionnaire condamné à 30 mois de prison pour avoir traité un gouverneur de voleur

L’une des problématiques associées à maltraitance infantile est le silence des victimes face à leur violence, mais aussi celle des personnes témoins de cette situation. Dans ce contexte il est très difficile d’arrêter ces sévices. Le gouvernement français a mis en place un numéro vert dédié aux urgences. Si vous êtes témoins de maltraitance infantile, vous pouvez contacter anonymement le 119. Vous pouvez aussi le signaler directement par écrit au Procureur de la République du tribunal de grande instance (TGI) du domicile de l’enfant.

--
Publicité 3vision-group
groupe emploi whatsapp doingbuzz> Cliquer ici pour les autres groupes👆

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire