Canada : les agressions se multiplient contre les ressortissants chinois

Les résidents d’origine chinoise de Vancouver affirment se sentir de plus en plus en danger. Des crachats aux agressions verbales, y compris le vandalisme des sites culturels, les résidents d’origine chinoise sont régulièrement attaqués.

Selon un sondage mené par l’institut de Vancouver ResearchCo auprès de 1.600 personnesun ressortissant d’origine chinoise, habitant la Colombie-Britannique (province de l’ouest canadien) a été la cible des «insultes à caractère racial ou des injures» depuis mars.

En même temps, la police de Vancouver a récemment lancé une enquête sur 29 incidents contre les membres de la communauté asiatique survenus ces deux derniers mois, soit sept fois plus par rapport à la même période l’an dernier.

À lire aussi :
Columbia Basin Trust inviting Applications for Small Environment Grants – Canada

Ellen, une femme asiatique a révélé à l’AFP que : « des remarques et des gestes obscènes, inappropriés, désobligeants, j’en ai fait l’expérience et pas qu’un peu, la plupart en référence au fait d’être asiatique. Penser à ce qui pourrait m’arriver est assez stressant, effrayant et perturbant ».

Une autre femme a déclaré avoir été insultée et s’est faite cracher dessus. Bryan Adams le rockeur canadien a même dû présenter ses excuses sur les réseaux sociaux, après avoir été accusé de racisme anti-chinois. L’artiste avait fustigé dans un tweet «des p… de mangeurs de chauve-souris et vendeurs dans des marchés d’animaux qui créent le virus, cupides bâtards».

À lire aussi :
Bourse aux étudiants étrangers à L’Université de Calgary au Canada

Une déclaration injurieuse qui faisait référence aux habitants de la ville chinoise de Wuhan, berceau du coronavirus, et à son marché spécialisé dans la vente en gros de fruits de mer et de poissons, où l’on vendait également des animaux sauvages.

À lire aussi :
UNE OUGANDAISE DEVIENT LA PREMIÈRE LIEUTENANTE-GOUVERNEURE MUSULMANE NOMMÉE AU CANADA

ResearchCo note ainsi que 24% des personnes originaires d’Asie du sud ont rapporté avoir été victimes d’insultes racistes.

Dans le quartier communautaire de Vancouver, une statue a été recouverte d’un graffiti avec les termes Chine et Covid. Un centre culturel chinois, à proximité, a été vandalisé.

Compte tenu de l’ampleur du problème, le Premier ministre Justin Trudeau est monté au créneau pour dénoncer ces agressions «inacceptables». Mais certains canadiens attendent des actions plus fortes de la part des autorités.

Crédit photo: CNews

--
jobwide
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire