Cameroun : Paul Biya suspend la taxe sur les téléphones


Video player

Au Cameroun,  Paul Biya, le Chef de de la nation suspend la taxe sur les téléphones, tablettes et modems internet, a-t-on appris.

La nouvelle  est contenue dans une lettre du Secrétaire Général de la Présidence adressée au Secrétaire Général des Services du Premier Ministre ce 19 octobre 2020.

Le président  instruit le Premier Ministre de « faire surseoir à la mise en œuvre de la collecte par voie numérique des droits de douane et taxes sur les téléphones et combinés importés ». C’est la quintessence de la correspondance, ce 19 octobre 2020, du Secrétaire Général de la Présidence au Secrétaire Général des Services du Premier Ministre.

Le document indique que le Chef de l’Etat attend que lui soit soumis « un mécanisme plus approprié de recouvrement desdits droits de douanes et autres taxes ».

Lire aussi : Cameroun : des producteurs de faux vins et whiskies arrêtés

Objet d’une vive polémique depuis son entrée en vigueur le 1er octobre 2020, la collecte numérique des taxes douanières à l’importation de téléphones visait à combattre la fraude et la contrebande des téléphones, tablettes et modems internet. Phénomènes qui généraient chaque année des pertes de plus de 18 milliards de Francs CFA à l’Etat, selon nos informations.

Ainsi, ladite réforme prévoit que les utilisateurs des téléphones, tablettes et autres modems, doivent payer une taxe douanière évaluée à 33,05% du prix d’achat de l’appareil à l’usine.

Sur le plan pratique, avant d’acheter un appareil, l’utilisateur doit se rassurer qu’il a été dédouané ou non. Si l’appareil été dédouané, le prix d’achat à l’usine lui sera fixé incluant les 33,05 de la nouvelle taxe. Exemple : Un téléphone acquis à 100 000 FCFA à l’usine, coûtera ainsi plus de 133 000 FCFA.

Lire aussi : Allemagne/Football : Un joueur prodige camerounais menacé de mort après un triplé

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire