Cameroun : l’opposant Ni John Fru Ndi kidnappé une deuxième fois


Video player

Des hommes armés non identifiés dans la région anglophone du Cameroun ont enlevé vendredi pour la deuxième fois en deux mois le chef d’un des principaux partis d’opposition du pays, a indiqué son parti.

Ni John Fru Ndi, le leader du Social democratic front (SDF), a été enlevé à son domicile dans la ville de Bamenda par des hommes armés qui ont blessé son garde du corps, selon un communiqué du SDF. La destination de John Fru Ndi reste inconnue.

C’est la deuxième fois que le leader du SDF, 77 ans, se fait kidnappé par des assaillants. Il a été enlevé en avril dans la ville de Kumbo alors qu’il se rendait aux obsèques d’un député de son parti. Son cortège avait été intercepté par des séparatistes qui l’avaient gardé en détention plusieurs heures avant de le libéré. Le SDF a déclaré que des militants sécessionnistes anglophones l’avaient emmené et avaient essayé de le convaincre de soutenir leur cause.

Le SDF a appelé Paul Biya, président depuis 1982, à se retirer en faveur d’un gouvernement de transition capable de résoudre le conflit.

Mais le parti n’est pas en faveur de la sécession, mettant en colère les séparatistes qui ont recouru à la violence en 2017 après que le gouvernement a réprimé les manifestations pacifiques contre la prétendue marginalisation des anglophones par la majorité francophone.

La Suisse a déclaré jeudi qu’elle avait accepté de servir de médiateur pour les pourparlers entre les deux parties.

Crédit photo : rfi

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire