Cameroun : La montée de l’homosexualité dans les écoles de Bafia inquiète le préfet


Video player

Le préfet de Bafia vient de saisir tous les délégués départementaux des Enseignements secondaires et de l’Education. Cette lettre appelle à dénonciation toute personne suspectée de pratique d’homosexualité dans les écoles.

 

 

 

Le préfet de Bafia Monono Absalom Woloa se dit inquiet des « multiples dénonciations de cas de pratique d’homosexualité enregistrées ces dernières semaines dans la ville de Bafia, et certaines révélations allant la même veine receuilles de sources dignes d’intérêt ».

 

 

Monono Absalom Woloa appelle ainsi « à la sensibilisation des enseignants et des élèves, et dénonciation de toute personne suspectée de pratique d’homosexualité dans les campus scolaires ».

 

Lire aussi : Davido :  » Je suis maintenant fatigué de gagner de l’argent « 

 

Rappelons que la loi camerounaise, l’homosexualité est une interdite. Le Code penal puni « d’un emprisonnement de six (06) mois à cinq (05) ans et d’une amende de vingt mille 20 000 francs à 200 000 francs, toute personne qui a des rapports sexuels avec une personne de son sexe.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆
Mots clés:,

Laisser votre commentaire