Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Cameroun : une femme tuée à coups de machette par des séparatistes
13/08/2020 à 11h22 par Tritech Raheem

 

La vidéo fait le tour des réseaux sociaux et elle suscite la colère de tout quidam. L’on peut y voir une femme maltraitée par des présumés séparatistes qui l’ont finalement achevée à coups de machette.ah Ce nouvel acte crapuleux s’est déroulé à Muyuka dans la région du Sud-Ouest du Cameroun.

 

La vidéo macabre de ce crime odieux a été balancée sur les réseaux sociaux. Une femme de 35 ans à Muyuka, une commune du département du Fako, a été torturée par des séparatistes. Après la torture, ces derniers ont finalement ôté la vie à la mère de deux enfants à coups de machette. Les auteurs de ce crime crapuleux voulaient savoir les liens qu’entretient la victime avec la police.

Lire aussi : Cameroun: Il tue sa copine avec une machette et se fait lyncher par la foule

PS : la vidéo peut choquer. Âme sensible, s'abstenir

En effet, la femme est soupçonnée de fournir des renseignements aux autorités et aux forces de défense et de sécurité. Dans une vidéo publiée ce mercredi 12 août, les tortionnaires ont fait subir à la femme un interrogatoire pour qu’elle avoue être une indic de la police. Elle a nié ce fait et l’a même justifié mais cela n’a pas empêché les séparatistes de mettre fin à sa vie. «Mais, j’ai refusé de jouer à ce jeu parce qu’ils ont tué un de mes frères», avait déclaré la femme.

Les auteurs de cet acte odieux ne sont toujours pas connus mais cet assassinat suscite l’émoi dans tout le pays. Bon nombre de Camerounais condamnent ces actes qui deviennent récurrents, à l’instar de l’opposant Cabral Libii. « Elle serait un autre ‘aperçu’ de cet autre visage de la crise en cours dans la partie dite anglophone du Cameroun », a tweeté Cabral Libii. «Mon Dieu! Je condamne avec fermeté cette bestialité! Non! Rien ne la justifie. Rien! », a écrit le député et président national du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale (Pcrn).

Cameroun : Une femme tabassée par un dragueur en colère

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 505 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

 

La vidéo fait le tour des réseaux sociaux et elle suscite la colère de tout quidam. L’on peut y voir une femme maltraitée par des présumés séparatistes qui l’ont finalement achevée à coups de machette.ah Ce nouvel acte crapuleux s’est déroulé à Muyuka dans la région du Sud-Ouest du Cameroun.

 

La vidéo macabre de ce crime odieux a été balancée sur les réseaux sociaux. Une femme de 35 ans à Muyuka, une commune du département du Fako, a été torturée par des séparatistes. Après la torture, ces derniers ont finalement ôté la vie à la mère de deux enfants à coups de machette. Les auteurs de ce crime crapuleux voulaient savoir les liens qu’entretient la victime avec la police.

Lire aussi : Cameroun: Il tue sa copine avec une machette et se fait lyncher par la foule

PS : la vidéo peut choquer. Âme sensible, s'abstenir

En effet, la femme est soupçonnée de fournir des renseignements aux autorités et aux forces de défense et de sécurité. Dans une vidéo publiée ce mercredi 12 août, les tortionnaires ont fait subir à la femme un interrogatoire pour qu’elle avoue être une indic de la police. Elle a nié ce fait et l’a même justifié mais cela n’a pas empêché les séparatistes de mettre fin à sa vie. «Mais, j’ai refusé de jouer à ce jeu parce qu’ils ont tué un de mes frères», avait déclaré la femme.

Les auteurs de cet acte odieux ne sont toujours pas connus mais cet assassinat suscite l’émoi dans tout le pays. Bon nombre de Camerounais condamnent ces actes qui deviennent récurrents, à l’instar de l’opposant Cabral Libii. « Elle serait un autre ‘aperçu’ de cet autre visage de la crise en cours dans la partie dite anglophone du Cameroun », a tweeté Cabral Libii. «Mon Dieu! Je condamne avec fermeté cette bestialité! Non! Rien ne la justifie. Rien! », a écrit le député et président national du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale (Pcrn).

Cameroun : Une femme tabassée par un dragueur en colère

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 505 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire