Pour identifier son cambrioleur, elle se base sur la taille et la voix de son voisin

L’agent commercial de Canal Plus, D. Diouf, a insisté sur le fait que Babacar Sall a cambriolé sa maison et lui a pris 700 000 francs et ses bijoux en or.

Le seul problème est que Mme Diouf n’a pas « reconnu son agresseur ». Mais elle s’est appuyée sur la silhouette et la voix de Babacar Sall pour le traiter d’agresseur.

Selon ses explications, elle passerait un terrible quart d’heure avec son voleur.

« Vers 3 h du matin, j’ai entendu du bruit et je suis sortie de ma chambre. A la lueur de la veilleuse, je n’ai pas pu voir son visage. Il était vêtu tout de noir. Il m’a menacé avec un couteau. Il m’a crié dessus, me demandant où je gardais mon argent. Il a pris mes deux portables avant de les jeter dans la rue. J’avais peur pour mes enfants qui dormaient dans la chambre. Mon mari a un accident vasculaire cérébral (Avc) ; il ne pouvait pas venir à mon secours. Mais il a frappé la porte fortement et éteint la lumière. C’est en ce moment que le voleur a pris la fuite. Puis j’ai ameuté le voisinage », a expliqué le plaignant.

À lire aussi :
Le domicile du footballeur Ansu Fati cambriolé

Le menuisier professionnel en métal Babacar Sall a déclaré que le jour du vol, il était chez lui à 23 heures et ne sortait pas la nuit.

B. Diamé, appelé à témoigner, a déclaré qu’il n’avait pas vu le visage du voleur. Mais avant cela, il l’avait vu se promener à moto. Ce sont les traces de pneus qui ont conduit les enquêteurs jusqu’au charpentier. Ils en ont déduit qu’il était un voleur.

À lire aussi :
L'hôtel de Lionel Messi cambriolé pendant un match

Babacar Sall a-t-il vraiment cambriolé la maison de D. Diouf ? Le tribunal rendra son verdict mardi prochain.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆