Burkina : Un délinquant braque pour essayer son Wak (Gri-gri)

‘Tous les jours pour le voleur, un jour pour le propriétaire », dit un adage populaire. Un étonnant braquage s’est opéré dans la ville de Ouagadougou, au Burkina Faso. En plein jour, un homme a braqué sous l’échangeur Est de la ville. Son braquage révolutionnaire a été quand même une défaite.

Le braqueur s’appelle Zerbo Lassina. Selon les informations, il serait un apprenti chauffeur de la société SOGELBE. Heureusement, le délinquant a été rapidement appréhendé. Mais, la raison de ce braquage rend perplexe.

À lire aussi :
Burkina Faso : La France offre un aéronef pour lutter contre le terrorisme

Selon les sources sur place, le voleur avait pour objectif de tester son Wak (Gri-gri) en essayant de braquer un usager de la route. L’on ignore quel genre de Wak l’homme a voulu utiliser sur les usagers. Mais avec la technique utilisée,
Zerbo Lassina croyait utiliser un Wak dénommé « Lilougou ». Il s’agit d’un Wak qui rend invisible, mais Zerbo Lassina a été bien visible lors du braquage.

À lire aussi :
Burkina Faso : Un homme frappe sa fille jusqu'à la mort

En tout cas, son système de braquage basé sur la spiritualité n’a pas été efficace. Il a été battu par la foule lors qu’il a été arrêté. Le coupable lointain est le Wakman (Féticheur) qui a donné du faux à son client.

Par ailleurs, selon certains riverains, le Wakman qui l’a aidé à planifier le braquage mérite également la peine qui sera infligée au délinquant. Le féticheur, malgré qu’il a trahi son client, est quand même complice de ce braquage raté.

À lire aussi :
Togo : Un voleur battu à mort à Notsè

Lire aussi : « Au lieu de me renflouer, ce marabout a fait couler mon business » déclare une victime

Apparemment, avec tous les problèmes avec groupes Etats Islamiques, les braqueurs burkinabè n’ont pas envie d’aider à renforcer la sécurité de leur pays.

--
jobwide
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire