Actualité Politique, Économie, Sport , en France et du reste
Burkina : Un projet de loi qui divise la classe politique
03/07/2017 à 10h25 par La redaction
Publicité
Publicité

Au Burkina Faso, le chef de file l'opposition et les partis de la majorité présidentielle sont à couteaux tirés sur l'adoption d'un projet de loi. Face aux procédures de passation de marchés publics pour l'exécution des travaux publics, le parti au pouvoir et ses alliés veulent adopter une loi afin d'accélérer l'attribution des marchés dans le cadre d'un partenariat entre les services publics et les entreprises privées. Pour l'opposition politique, ce projet de loi n'a qu'un seul objectif, permettre au parti au pouvoir de contourner les règles de transparence en attribuant des marchés publics aux proches du parti. Faux, rétorque le président du parti au pouvoir, qui pointe du doigt le retard mis dans l'exécution du programme du président Roch Marc Christian Kaboré.

En fin de semaine dernière, Zéphirin Diabré, le chef de file de l'opposition, dénonçait le projet de loi sur l'allègement des conditions de passation des marchés entre les services publics et les entreprises privées. Et il a menacé d'appeler les Burkinabè à investir l'Assemblée nationale et les rues si  le gouvernement ne retirait pas ce projet de loi. A sa suite, Léonce Koné, président de la commission ad hoc de l'ex-parti au pouvoir, a insisté sur le fait que les députés de l'opposition ne participeront pas à l'adoption du projet de loi incriminé.

Publicité

« Nos députés, a-t-il affirmé, de concert avec ceux de l’opposition, vont s’opposer à l’adoption de cette loi, pas parce que nous voulons juste embêter le gouvernement et l’empêcher de réaliser sa politique, mais parce que ce texte comporte une dérive dangereuse pour la gestion de nos ressources. »

Ce qui a conduit le parti au pouvoir et ses alliés à animer une conférence de presse pour expliquer que le but de ce  projet de loi est de permettre la mise en œuvre de plusieurs projets, selon Salifou Diallo, président du Mouvement du peuple pour le progrès et par ailleurs président de l'Assemblée nationale.

« Nous allons voter cette loi pour construire des hôpitaux, des routes, des forages, des universités, a-t-il déclaré. Personne ne va empêcher la majorité présidentielle de mettre ce projet en œuvre, advienne que pourra. »

Quant à la menace de l'opposition de descendre dans les rues, maître Benewende Sankara déclare que « la rue ne peut pas inquiéter, ceux qui sont nés dans la rue ».

Apr-news.fr

Publicité
Ne partez pas sans partager :
JOB

Vous êtes sur whatsapp,intégrez et recevez nos articles depuis nos groupes disponible sur le whatsapp

🚨DOINGBUZZ ACTUALITE NEW Pour offres d'emploi 👉🏾 -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun  -🇨🇲 Cameroun  groupe emploi whatsapp doingbuzz

Cliquer ici pour les autres groupes👆



Plus de news

&Quot;Ce Serait Un Acte Salutaire De Gracier Définitivement Kpatcha Gnassingbé&Quot;

23/06/2021

« Ce serait...

Publicité Publicité Kpatcha Gnassingbé est le frère...
La Cour De La Cedeao Empêche Le Gouvernement De Buhari De Poursuivre Des Nigérians Utilisant Twitter

23/06/2021

La Cour...

Publicité Publicité La Cour de justice de...
Air Sénégal Va Devenir La Seule Compagnie Africaine À Relier Washington Via New York

23/06/2021

AIR SÉNÉGAL...

Publicité Publicité Air Sénégal a le vent...
Espagne : Un Basketteur Sénégalais Sans Papier Pose Un Acte Héroïque

23/06/2021

Espagne :...

Publicité Publicité Mouhammad Fadal est le héros...
Togo : Kpatcha Gnassingbé Demande Une Évacuation Sanitaire À L'International

23/06/2021

Togo :...

Publicité Publicité   Les nouvelles de Kpatcha...
Frédéric Joël Aïvo : Son Avocat Dénonce Une Détention &Quot;Arbitraire Et Cruelle&Quot;

23/06/2021

Frédéric Joël...

Publicité Publicité La détention du Professeur Joël...
Mondial 2022 : Selon Samuel Eto'O, Le Qatar Est Prêt

23/06/2021

Mondial 2022...

Publicité Publicité La coupe du monde Qatar...
Côte D’ivoire: Visé Par Des Plaintes Pour Fake News, Le Procureur Invite Chris Yapi À Se Dévoiler

23/06/2021

Côte d’Ivoire:...

Publicité Publicité Le procureur de la république...
Tiktok Lance Une Campagne De Sensibilisation Contre Le Harcèlement En Ligne

23/06/2021

TikTok lance...

Publicité Publicité D’après un communiqué du réseau...
L'Espagne Pardonne Les Dirigeants Catalans

22/06/2021

L’Espagne pardonne...

Publicité Publicité   Le gouvernement espagnol a...
Angelina Jolie : La Célèbre Actrice Est En Afrique Pour Des Causes Humanitaires

22/06/2021

Angelina Jolie...

Publicité Publicité   L'actrice hollywoodienne Angelina Jolie...
Rdc : Qui Est Daniel Kawata, Un Handicapé Avec 5 Doctorats?

22/06/2021

RDC :...

Publicité Publicité   Du haut de ses...
Affaire Martin Camus Mimb : Charlotte Dipanda Réagit Enfin

22/06/2021

Affaire Martin...

Publicité Publicité Depuis quelques jours, la toile...
Covid-19: Un Président Menace D’emprisonner Les Personnes Qui Refusent De Se Faire Vacciner

22/06/2021

Covid-19: un...

Publicité Publicité Le président Rodrigo Duterte a...
La Centrafrique Défend Sa Coopération Avec La Russie

22/06/2021

La Centrafrique...

Publicité Publicité La Présidence centrafricaine dénonce un...
Koffi Olomidé Exige La Vaccination Anti-Covid Pour Assister À Son Concert

22/06/2021

Koffi Olomidé...

Publicité Publicité À Paris depuis quelques semaines...
Evelyne Owona Essomba, Première Femme À Diriger L’upf Cameroun

22/06/2021

Evelyne Owona...

Publicité Publicité Evelyne Owona Essomba a été...
Des Prêtres Vodou Sollicités À L'Aéroport De Lomé Pour La Purification D'Un Avion

22/06/2021

Des prêtres...

Publicité Publicité Ce dimanche 20 juin 2021,...
Divorce Du Couple Gbagbo : Le Général Camille Makosso Se Prononce Dessus

22/06/2021

Divorce du...

Publicité Publicité L’annonce de la demande de...
Frédéric Joël Aïvo : Son Avocat Dénonce Une Détention &Quot;Arbitraire Et Cruelle&Quot;

22/06/2021

Bénin :...

Publicité Publicité   Les nouvelles de Joël...
Publicité
Publicité

Au Burkina Faso, le chef de file l'opposition et les partis de la majorité présidentielle sont à couteaux tirés sur l'adoption d'un projet de loi. Face aux procédures de passation de marchés publics pour l'exécution des travaux publics, le parti au pouvoir et ses alliés veulent adopter une loi afin d'accélérer l'attribution des marchés dans le cadre d'un partenariat entre les services publics et les entreprises privées. Pour l'opposition politique, ce projet de loi n'a qu'un seul objectif, permettre au parti au pouvoir de contourner les règles de transparence en attribuant des marchés publics aux proches du parti. Faux, rétorque le président du parti au pouvoir, qui pointe du doigt le retard mis dans l'exécution du programme du président Roch Marc Christian Kaboré.

En fin de semaine dernière, Zéphirin Diabré, le chef de file de l'opposition, dénonçait le projet de loi sur l'allègement des conditions de passation des marchés entre les services publics et les entreprises privées. Et il a menacé d'appeler les Burkinabè à investir l'Assemblée nationale et les rues si  le gouvernement ne retirait pas ce projet de loi. A sa suite, Léonce Koné, président de la commission ad hoc de l'ex-parti au pouvoir, a insisté sur le fait que les députés de l'opposition ne participeront pas à l'adoption du projet de loi incriminé.

Publicité

« Nos députés, a-t-il affirmé, de concert avec ceux de l’opposition, vont s’opposer à l’adoption de cette loi, pas parce que nous voulons juste embêter le gouvernement et l’empêcher de réaliser sa politique, mais parce que ce texte comporte une dérive dangereuse pour la gestion de nos ressources. »

Ce qui a conduit le parti au pouvoir et ses alliés à animer une conférence de presse pour expliquer que le but de ce  projet de loi est de permettre la mise en œuvre de plusieurs projets, selon Salifou Diallo, président du Mouvement du peuple pour le progrès et par ailleurs président de l'Assemblée nationale.

« Nous allons voter cette loi pour construire des hôpitaux, des routes, des forages, des universités, a-t-il déclaré. Personne ne va empêcher la majorité présidentielle de mettre ce projet en œuvre, advienne que pourra. »

Quant à la menace de l'opposition de descendre dans les rues, maître Benewende Sankara déclare que « la rue ne peut pas inquiéter, ceux qui sont nés dans la rue ».

Apr-news.fr

Publicité
Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire