Burkina Faso : Le père du président Roch Kaboré est mort

Le Burkina Faso en deuil. Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a perdu son père ce mardi 27 octobre 2020.

Selon nos informations, la nouvelle lui est parvenue en pleine cérémonie d’ouverture du dialogue direct avec des personnes vivant avec un handicap issues des 13 régions du Burkina.

Bila Charles Kaboré n’est plus de notre monde. Il s’est éteint ce 27 octobre, à 90 ans. Bila laisse derrière lui  une famille éplorée. Comme tout être humain le vieux a aussi marqué son passage sur terre.

À lire aussi :
Burkina Faso : la Vierge Marie serait apparue près d’une église

Bila Charles Kaboré fut Administrateur civil issu de la prestigieuse Ecole normale William Ponty. Une école qui a formé d’illustres personnalités comme Felix Houphouët Boigny de la Côte d’Ivoire et Modibo Keita du Mali.

Lire aussi : Roch Kaboré : “On n’a jamais interdit à quelqu’un de rentrer au Burkina Faso”

Après ses études au Burkina, il est admis en 1948 à l’Ecole normale de Katibougou au Mali où il obtient le Brevet élémentaire et la première partie du Baccalauréat qui lui permettent d’accéder à William Ponty pour une formation professionnelle d’enseignant. Cette formation s’achève en 1954 par l’acquisition du Baccalauréat série Sciences expérimentales et du Certificat de fin d’études des Ecoles normales.

À lire aussi :
Burkina Faso : le Premier ministre Christophe Dabiré revient sur les motifs du remaniement

Le père de l’actuel chef de l’état burkinabé, a été d’octobre 1963 au 9 décembre 1965, ministre des Finances, puis Ministre de la santé de 1965 à 1966. Il sera ensuite commandant de cercle à TOUGAN pendant deux ans avant d’être nommé conseiller financier (1968-1975), puis secrétaire général de la présidence de la République (mai 1972-avril 1975).

À lire aussi :
Présidentielle au Burkina Faso : Roch Kaboré en passe de gagner

Il occupera par la suite le pose de vice-gouverneur de la BCEAO à Dakar avant de revenir au Burkina Faso en tant que conseiller technique, puis de secrétaire général (mars 1984-décembre 1984). Admis à la retraite depuis 1985, il vivait entre Ouagadougou et son village TUIRE dans sa province natale du GANZOURGOU.

Lire aussi : Burkina Faso : la Vierge Marie serait apparue près d’une église

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆