Le pouvoir de l'information à votre portée sur doingbuzz.com
Burkina Faso : Le Gouvernement à l’assaut des boissons alcoolisées en sachets
11/09/2019 à 20h29 par La redaction

Le gouvernement burkinabè, à travers le ministère du Commerce, a lancé une opération de retrait du marché des boissons alcoolisées en sachets vendues à moindre coût dans des cabarets, kiosques ou boutiques.

Cette interdiction concerne les liqueurs et autres boissons spiritueuses, Gin, rhum ou whisky qui sont vendues en petites doses dans des emballages en plastique.

Selon un cadre du ministère du Commerce, ces boisson importées ou produites dans la clandestinité, sont un véritable poison pour la jeunesse.

« Ces boissons ont un effet dévastateur sur les jeunes. Il faut protéger la jeunesse de ce pays », a indiqué Monsieur Yacouba Bila, directeur de la concurrence et de la répression des fraudes soulignant que les emballages de ces boissons « ne sont pas adaptés au conditionnement de tels produits ».

L’interdiction concerne également les bouteilles de moins de 30 centilitres contenant les mêmes types de boissons. Selon le ministère du Commerce, la consommation de ces boissons prend de l’ampleur au niveau de la jeunesse, en ville comme en campagne. Le coût de ces boissons alcoolisées reste accessible pour les jeunes. Avec une somme de 25, 50 ou 75 francs CFA.

Dans le cadre de cette mesure, un numéro gratuit a été mis à la disposition des populations pour signaler tous les lieux de vente ou de fabrique des produits concernés par cette opération.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 71 800 autres abonnés

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Le gouvernement burkinabè, à travers le ministère du Commerce, a lancé une opération de retrait du marché des boissons alcoolisées en sachets vendues à moindre coût dans des cabarets, kiosques ou boutiques.

Cette interdiction concerne les liqueurs et autres boissons spiritueuses, Gin, rhum ou whisky qui sont vendues en petites doses dans des emballages en plastique.

Selon un cadre du ministère du Commerce, ces boisson importées ou produites dans la clandestinité, sont un véritable poison pour la jeunesse.

« Ces boissons ont un effet dévastateur sur les jeunes. Il faut protéger la jeunesse de ce pays », a indiqué Monsieur Yacouba Bila, directeur de la concurrence et de la répression des fraudes soulignant que les emballages de ces boissons « ne sont pas adaptés au conditionnement de tels produits ».

L’interdiction concerne également les bouteilles de moins de 30 centilitres contenant les mêmes types de boissons. Selon le ministère du Commerce, la consommation de ces boissons prend de l’ampleur au niveau de la jeunesse, en ville comme en campagne. Le coût de ces boissons alcoolisées reste accessible pour les jeunes. Avec une somme de 25, 50 ou 75 francs CFA.

Dans le cadre de cette mesure, un numéro gratuit a été mis à la disposition des populations pour signaler tous les lieux de vente ou de fabrique des produits concernés par cette opération.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 71 800 autres abonnés

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :