Burkina Faso : Des gaz lacrymogènes tirés sur des manifestants dénonçant les attaques islamistes


Video player

Des organisations civiles organisent une manifestation appelant à la démission du président burkinabé Roch Kaboré et au départ des forces françaises qui patrouillent dans le pays, à Ouagadougou, Burkina Faso.
La police du Burkina Faso a tiré des gaz lacrymogènes sur des personnes qui protestaient contre l’échec de l’État à arrêter la montée de la violence islamiste.

Certains ont érigé des barricades et brûlé des pneus alors que des échauffourées se sont répandues dans les rues de la capitale, Ouagadougou.

Les autorités ont suspendu les services Internet mobiles et déployé des centaines de policiers anti-émeute pour arrêter le rassemblement.

Il y a une colère croissante contre le gouvernement et les soldats français qui soutiennent l’armée burkinabé.

Des centaines de personnes se sont jointes à la manifestation de samedi, qui était organisée par un groupe se faisant appeler la Coalition du 27 novembre et a exigé la démission du président.

“Nous refusons de perdre le Burkina Faso. Nous allons nommer quelqu’un qui soit compétent pour assurer la sécurité de la nation”, a déclaré un manifestant à l’agence de presse Associated Press.

Il y a eu une escalade de la violence depuis début novembre, au cours de laquelle des dizaines d’agents de sécurité ont été tués.

Le pire a eu lieu le 14 novembre lorsque 53 officiers paramilitaires et quatre civils ont été tués lors d’un raid sur un camp à Inata dans le nord.

Après des informations selon lesquelles les officiers étaient à court de nourriture à l’approche de l’attaque, le président Roch Kaboré a déclaré qu’il annoncerait des “changements imminents” au sein de la structure militaire et a ordonné la présence “active et efficace” de chefs militaires sur le front.

La région semi-aride du Sahel en Afrique a été frappée par une insurrection depuis que des militants ont capturé de grandes parties du nord du Mali en 2012 et 2013.

Au Burkina Faso, la violence a forcé plus d’un million de personnes à quitter leur foyer au cours des deux dernières années.

Avec BBC

[newsletter_form]
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire