Burkina Faso: arrestation de plusieurs militaires pour tentative de coup d’Etat

Le lundi 10 janvier 2022, huit militaires ont été arrêtés en lien avec la tentative de coup d’Etat au Burkina Faso. C’est un tribunal militaire le mardi 11 janvier 2022.

Des soldats soupçonnés d’une tentative de coup d’État manquée au Burkina Faso ont été réprimandés par un membre présumé du groupe, selon les procureurs militaires. La police judiciaire militaire a lancé une enquête pour clarifier l’affaire. Plusieurs militaires ont été arrêtés et interrogés depuis le samedi 8 janvier. Parmi eux se trouvait le lieutenant-colonel Emmanuel Zoungrana, commandant du 12e régiment d’infanterie d’assaut.

Le lieutenant-colonel Emmanuel Zoungrana est également commandant du secteur ouest des forces de sécurité du nord du Burkina Faso. Il a également dirigé le Commando du 25e régiment de parachutistes de Popodioulasso.

Un groupe de personnes, dont des militaires, est suspecté depuis le 27 mars 2021, selon des sources sécuritaires. Les hommes profiteraient du chaos que les manifestations pourraient provoquer pour planifier des actions visant à déstabiliser le pouvoir au Burkina Faso.

 

À l’heure actuelle, il n’y a aucun lien entre l’arrestation des huit militaires et ceux qui veulent utiliser la marche pour saper le régime au Burkina Faso. Le parquet a assuré que la procédure se déroulera dans le respect de la présomption d’innocence et du droit à la défense.

Lire aussi : Mali : sanctions sévères contre la junte

L’affaire n’est pas sans rappeler l’arrestation de l’ancien ministre de la transition August Denis Barry le 30 décembre 2017, soupçonné d’une tentative de putsch ratée.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire