Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Burkina : Eddie Komboigo investi candidat du CDP pour remplacer Blaise Compaoré
12/05/2020 à 12h35 par La redaction

Eddie Komboigo désigné candidat du Congrès pour la démocratie et le progrès  (CDP). C’est l’actualité qui fait la une des journaux au Burkina Faso.

 

Cet homme politique a été désigné dimanche candidat du Congrès pour la démocratie et le progrès, ex-parti au pouvoir de l’ancien chef de l’Etat Blaise Compaoré. Eddie Komboigo, 56 ans, a été désigné par les membres du haut conseil du CDP, du bureau exécutif national et les secrétaires provinciaux à l’issue d’un vote remporté par 133 voix.

 

Selons les informations, il était en compétition avec Yaya Zoungrana et Mahamadi Lamine Koanda. A l’issue de l’élection, Eddie Komboigo rafle 133 votants sur 155 contre 21 voix pour le député Yahaya Zoungrana. Quant à Mahamadi Lamine Kouanda, il a été déclaré que son dossier a été jugé incomplet.

 

Le processus de désignation a réuni depuis le samedi 9 mai 2020, les membres du Haut Conseil du parti, ceux du bureau exécutif national et les secrétaires généraux provinciaux du CDP.

 

E. Komboigo a invité les uns et les autres à éviter, à partir de maintenant, d’étaler leurs divergences sur la place publique, soutenant que « le temps presse, (et qu’ils n’ont) plus ce temps à perdre ».

 

« Je suis conscient que le défi est énorme et demande à tous les militants de s’engager à travailler à la réconciliation des cœurs », a dit le candidat du CDP à la présidentielle de novembre 2020. Il s’est engagé à conduire son « parti à la victoire ».

 

À la tête du CDP depuis mai 2015, cet expert-comptable qui a fait fortune à la tête d’un cabinet d’audit ne comptait pas parmi les barons du parti du temps où il régnait sans partage. Il était jusque-là député à l’Assemblée nationale.

 

Déjà prétendant à la présidentielle de 2015, Eddie Komboigo avait vu sa candidature rejetée en vertu d’une loi excluant les proches de Compaoré qui avaient soutenu son projet de modification de la Constitution pour se maintenir au pouvoir, projet qui avait finalement causé sa chute.

Lire aussi : Burkina Faso : Le coordonnateur Martial Ouédraogo limogé, la raison

 

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Eddie Komboigo désigné candidat du Congrès pour la démocratie et le progrès  (CDP). C’est l’actualité qui fait la une des journaux au Burkina Faso.

 

Cet homme politique a été désigné dimanche candidat du Congrès pour la démocratie et le progrès, ex-parti au pouvoir de l’ancien chef de l’Etat Blaise Compaoré. Eddie Komboigo, 56 ans, a été désigné par les membres du haut conseil du CDP, du bureau exécutif national et les secrétaires provinciaux à l’issue d’un vote remporté par 133 voix.

 

Selons les informations, il était en compétition avec Yaya Zoungrana et Mahamadi Lamine Koanda. A l’issue de l’élection, Eddie Komboigo rafle 133 votants sur 155 contre 21 voix pour le député Yahaya Zoungrana. Quant à Mahamadi Lamine Kouanda, il a été déclaré que son dossier a été jugé incomplet.

 

Le processus de désignation a réuni depuis le samedi 9 mai 2020, les membres du Haut Conseil du parti, ceux du bureau exécutif national et les secrétaires généraux provinciaux du CDP.

 

E. Komboigo a invité les uns et les autres à éviter, à partir de maintenant, d’étaler leurs divergences sur la place publique, soutenant que « le temps presse, (et qu’ils n’ont) plus ce temps à perdre ».

 

« Je suis conscient que le défi est énorme et demande à tous les militants de s’engager à travailler à la réconciliation des cœurs », a dit le candidat du CDP à la présidentielle de novembre 2020. Il s’est engagé à conduire son « parti à la victoire ».

 

À la tête du CDP depuis mai 2015, cet expert-comptable qui a fait fortune à la tête d’un cabinet d’audit ne comptait pas parmi les barons du parti du temps où il régnait sans partage. Il était jusque-là député à l’Assemblée nationale.

 

Déjà prétendant à la présidentielle de 2015, Eddie Komboigo avait vu sa candidature rejetée en vertu d’une loi excluant les proches de Compaoré qui avaient soutenu son projet de modification de la Constitution pour se maintenir au pouvoir, projet qui avait finalement causé sa chute.

Lire aussi : Burkina Faso : Le coordonnateur Martial Ouédraogo limogé, la raison

 

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire