Burkina Faso Actualités

Burkina : Deuil national de 72h décrété

Burkina Deuil national de 72h decrete doingbuzz

Après la mort d’une centaine de civils dans le nord du Burkina Faso, les autorités burkinabés ont décrété un deuil national de 72h. C’est l’une des attaques les plus meurtrières enregistrées dans ce pays depuis le début des violences jihadistes en 2015.  Des habitations ont été incendiées.

Dans la nuit de vendredi à samedi 05 juin 2021, des individus armés ont mené une incursion meurtrière à Solhan, dans la province du Yagha. Selon les informations, l’attaque, qui été signalée aux environs de 02H00 (locales et GMT), a d’abord visé le poste des Volontaires pour la défense de la Patrie, les VDP, des supplétifs civils de l’armée, et les assaillants ont ensuite visité les concessions (maisons) et procédé à des exécutions.

À lire aussi :   Togo : le groupe Toofan en deuil

« Plusieurs blessés ont succombé à leurs blessures et de nouveaux corps ont été retrouvés. Le bilan, toujours provisoire, est de 138 morts », a déclaré samedi soir un élu local. Ces attaques surviennent une semaine après deux autres attaques dans la même zone, au cours desquelles quatre personnes, dont deux membres des VDP, avaient péri.

Lire aussi : Burkina-Faso : le Général Camille Makosso échappe à la mort

Enveloppées de tristesse, un deuil national de 72 heures à été décrété par les autorités, à compter du 5 juin à 00H00 au lundi 7 juin à 23H59. Le gouvernement a par ailleurs rassuré que « les forces de défense et de sécurité sont à pied d’œuvre pour neutraliser ces terroristes et ramener la quiétude au sein des populations ».

À lire aussi :   Algérie domine Tunisie et bat… Côte d’Ivoire, Maroc se prépare contre Burkina

Dans un message de condoléances aux familles des victimes, le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré a dénoncé cette attaque. « Nous devons rester unis et soudés contre ces forces obscurantistes ».

Il convient de notifier que ces dernières années, Sohlan, petite localité située à une quinzaine de kilomètres de Sebba, chef-lieu de la province du Yagha située non loin de la frontière malienne, a enregistré de nombreuses attaques.

Une zone dite « des trois frontières » entre Burkina, Mali et Niger, régulièrement ciblée par des assauts meurtriers de jihadistes présumés liés à Al-Qaïda et à l’État islamique contre des civils et des militaires.

À lire aussi :   Deuil: Emmanuel Adebayor a perdu sa mère

Lire aussi : Burkina Faso/ Deux attaques terroristes font plus de 100 morts : voici les détails

--
Publicité 3vision-group
groupe emploi whatsapp doingbuzz> Cliquer ici pour les autres groupes👆

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire