Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Blalè, Le guerrier Baoulé qui faisait trembler les colons français
08/10/2019 à 09h49 par Steven Ablam Kpoglo

Blalè, Le guerrier Baoulé qui faisait trembler les colons français

En Côte d’Ivoire, qui dit résistance Baoulé, dit la « Reine Pokou ». Seulement voilà, il n’y a pas que la Reine Pokou, qui s’est battu pour la liberté du peuple Baoulé. L’Histoire méconnue de la résistance Baoulé lors de la colonisation française en Côte d’Ivoire, est surtout marqué par le fameux, «  Blalé ou Akafou », chef des N’Gban. Ce vaillant guerrier a été exécuté en juillet 1902, à la prison de Toumodi.

Lors de la colonisation française, l’évocation de son surnom faisait trembler toute une garnison de militaires français, installés à Toumodi. Entre 1898 et 1901, il faisait partie des « rebelles » qui devaient être capturés, morts ou vifs. Akafou, plus connus sur le nom de Blalé, était un grand et puissant guerrier. En langue Baoulé, Blalè le fer. Celui-ci, était, durant plus de 3 ans, à la tête de la résistance Baoulé entre Didiévi, Toumodi et Tiassalé.

Blalè ou Akafou était en effet, le chef des N’Gban, peuple du Royaume Baoulé. Celui-ci ne supportait pas la tentative de déstructuration du royaume Baoulé, entreprise par le gouverneur colonial Henri Roberdeau. La politique de cet homme politique français constituait à désorganiser les « N’Vlé » (petits royaumes placés sous l’autorité du grand royaume Baoulé dont le siège était à Walèbo – Sakassou), pour les remplacer par des tribus, à la tête desquels il plaçait des obligés.

Blalè qui doit son surnom à son invulnérabilité aux lances et coupe-coupe de l’époque, avait pris la tête d’une armée de guerriers baoulés, issus majoritairement des N’Gban, des N’Zikpkli (Didiévi), des Agba-Katchènou (Bocanda), etc…

Son combat avait surtou, inspiré la résistance des Nananfouè de Yamoussoukro (peuple du royaume Baoulé), qui, entre 1902 et 1911, réussirent à plusieurs reprises à assiéger le poste militaire d’Aman Salèkro. Plusieurs capitaines français furent humiliés et défaits par des résistants Nanafouè qui combattaient à armes inégales. Ce n’est que le 1er février 1911, que la colonne Bergeron réussit à mater la résistance nanafouè, après une vaste offensive menée durant deux semaines.

Blalè a été capturé à l’issus d’un guet-apens. Il fut emprisonné puis exécuté en juillet 1902 à la prison de Toumodi. Selon les témoins, le guerrier Baoulé a été exécuté sur ordre du capitaine Bastard, un officier colon réputé sanguinaire.

 

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 656 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Kim Kardashian affole la toile avec ses nouvelles photos en bikini 

28/10/2020

Kim Kardashian...

A l'occasion de son anniversaire de naissance...
Carmen Sama, la veuve de DJ Arafat parle de son prochain mariage

28/10/2020

Carmen Sama,...

Veuve depuis le 12 août  2019, Carmen...
Burkina Faso : Le père du président Roch Kaboré est mort

28/10/2020

Burkina Faso...

Le Burkina Faso en deuil. Le Président...
Alassane Ouattara sur RFI : « je ne peux pas changer la date du scrutin présidentiel »

28/10/2020

Alassane Ouattara...

  Le président ivoirien Alassane Ouattara a remis les pendules...
Guinée : les observateurs de la CEDEAO n'ont pas partagé de grosses sommes

28/10/2020

Guinée :...

Une information circule depuis quelques jours et...
Avant la Présidentielle du 31 octobre/ Gnamien Konan demande pardon à Alassane Ouattara

28/10/2020

Avant la...

Gnamien Konan, en “ex-humble collaborateur” du président...
Réduction des bureaux de vote : la CEI contredit officiellement Ouattara

28/10/2020

Réduction des...

Le Président de la Commission électorale indépendante...
Guinée: nouvelle bataille pour la levée du siège chez Cellou…

28/10/2020

Guinée: nouvelle...

Deux ministères  viennent d'être assignés en justice...
Côte d'Ivoire : scène de guerre à Abengourou et Kotobi, plusieurs blessés par balle enregistrés

28/10/2020

Côte d’Ivoire...

Crise pré-électorale/ Côte d'Ivoire : scène de...
Présidentielle 2020 / Le secteur privé s’engage au côté du candidat Ouattara

28/10/2020

Présidentielle 2020...

Sous la férule de l’initiative citoyenne du...
UN Togo récompense les lauréats de son concours

27/10/2020

UN Togo...

Ce lundi 26 octobre 2020, le concours...
L'Excès se prononce enfin sur l'affaire de sa s3xtape transs3xuelle

27/10/2020

L’Excès se...

Près de 24 heures après que le...
Côte d’ivoire : Affaire L’Excès, et si le Pape avait raison ?

27/10/2020

Côte d’ivoire :...

Le Pape a parlé. Vive le Pape....
 L'Université de Lomé honore Denise Mensah, bachelière à 51 ans

27/10/2020

 L’Université de...

Du haut de ses 51 ans, Denise...
Côte d’Ivoire : la paroisse NDA de Koumassi, cambriolée

27/10/2020

Côte d’Ivoire :...

La paroisse Notre Dame de l’Assomption promodo...
Affi N'Guessan réclame une enquête internationale "sur les crimes d'Alassane Ouattara"

27/10/2020

Affi N’Guessan...

  Le duel entre l'opposition ivoirienne et...
Guinée : échec de l'appel à manifester contre le président réélu

27/10/2020

Guinée :...

Des guinéens apeurés, cloîtrés chez eux au...
Dossier / 20 ans après le Charnier de Yopougon: Révélations, en 24 points, sur une affaire rocambolesque

27/10/2020

Dossier /...

Le “Charnier de Yopougon” ! Voilà un...
« Désormais, c’est 2000fr comme transport pour les filles, » selon Suspect 95 !

27/10/2020

« Désormais,...

Le rappeur ivoirien de 25 ans, Suspect...
KKB à Soro et aux ex-rebelles : ” dans la vie, tout ce qu’on fait, on le paye ici-bas”.

27/10/2020

KKB à...

Pour son meeting qui a drainé un...

Blalè, Le guerrier Baoulé qui faisait trembler les colons français

En Côte d’Ivoire, qui dit résistance Baoulé, dit la « Reine Pokou ». Seulement voilà, il n’y a pas que la Reine Pokou, qui s’est battu pour la liberté du peuple Baoulé. L’Histoire méconnue de la résistance Baoulé lors de la colonisation française en Côte d’Ivoire, est surtout marqué par le fameux, «  Blalé ou Akafou », chef des N’Gban. Ce vaillant guerrier a été exécuté en juillet 1902, à la prison de Toumodi.

Lors de la colonisation française, l’évocation de son surnom faisait trembler toute une garnison de militaires français, installés à Toumodi. Entre 1898 et 1901, il faisait partie des « rebelles » qui devaient être capturés, morts ou vifs. Akafou, plus connus sur le nom de Blalé, était un grand et puissant guerrier. En langue Baoulé, Blalè le fer. Celui-ci, était, durant plus de 3 ans, à la tête de la résistance Baoulé entre Didiévi, Toumodi et Tiassalé.

Blalè ou Akafou était en effet, le chef des N’Gban, peuple du Royaume Baoulé. Celui-ci ne supportait pas la tentative de déstructuration du royaume Baoulé, entreprise par le gouverneur colonial Henri Roberdeau. La politique de cet homme politique français constituait à désorganiser les « N’Vlé » (petits royaumes placés sous l’autorité du grand royaume Baoulé dont le siège était à Walèbo – Sakassou), pour les remplacer par des tribus, à la tête desquels il plaçait des obligés.

Blalè qui doit son surnom à son invulnérabilité aux lances et coupe-coupe de l’époque, avait pris la tête d’une armée de guerriers baoulés, issus majoritairement des N’Gban, des N’Zikpkli (Didiévi), des Agba-Katchènou (Bocanda), etc…

Son combat avait surtou, inspiré la résistance des Nananfouè de Yamoussoukro (peuple du royaume Baoulé), qui, entre 1902 et 1911, réussirent à plusieurs reprises à assiéger le poste militaire d’Aman Salèkro. Plusieurs capitaines français furent humiliés et défaits par des résistants Nanafouè qui combattaient à armes inégales. Ce n’est que le 1er février 1911, que la colonne Bergeron réussit à mater la résistance nanafouè, après une vaste offensive menée durant deux semaines.

Blalè a été capturé à l’issus d’un guet-apens. Il fut emprisonné puis exécuté en juillet 1902 à la prison de Toumodi. Selon les témoins, le guerrier Baoulé a été exécuté sur ordre du capitaine Bastard, un officier colon réputé sanguinaire.

 

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 656 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire