Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Explosions à Beyrouth : un bébé naît parmi les décombres
09/08/2020 à 10h04 par La redaction

Le 04 Août dernier, la ville de Beyrouth au Liban a été ébranlée par deux explosions au niveau du port, faisant plus de 100 morts. Arthur Sarradin, un habitant de Beyrouth s’est rendu dans des hôpitaux. Il explique avoir vu “les files d’attente de personnes qui saignaient, des enfants, des personnes âgées qui attendaient des soins”.

Aussi, l’homme explique avoir vu une femme dont le bébé était né parmi les décombres. La violence des explosions a suscité une énorme panique au point où une femme coincée dans les décombres a dû accoucher quelques minutes après. Grâce à la bonne intervention des agents secouristes et des médecins, elle se porte bien ainsi que son bébé. Il faut dire que la naissance de ce bébé redonne vie à Beyrouth après plus de 100 morts déjà enregistrés. C’est la vie qui renaît de ses cendres.

Pour rappel, le 04 Août dernier, après les deux explosions, on a vu une épaisse fumée orange qui s’élevait du port et qui commençait à couvrir le ciel de Beyrouth. Par la suite, on a vu les dégâts qui s’étendaient sur des kilomètres à la ronde. Mais surtout, la première chose qu’on a vu, ce sont les blessés.

Entre 2 500 et 3 500 blessés ont dû se diriger vers des hôpitaux qui étaient déjà pleins à cause du Covid-19. Des personnes qui saignaient, des enfants, des personnes âgées attendaient des soins. C’étaient des scènes très impressionnantes, des scènes très difficiles que l’on pouvait voir près des hôpitaux. C’était aussi très difficile de prendre tout le monde en charge au même moment. Le personnel soignant de Beyrouth parle de scènes de guerre.

Ces explosions ravivent au moins deux types de mémoires : elles ravivent la mort du Premier ministre Rafiq Hariri qui avait été tué dans un attentat qui avait provoqué une immense explosion qui avait retenti dans tout Beyrouth. Ça rappelle aussi le souvenir de la guerre, quand l’information ne circulait pas encore beaucoup de gens parlaient d’attaque israélienne.

Crédit photo: facebook

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 79 836 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Si vous êtes au Togo, on vous recommande ce site pour mieux vendre et acheter

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Le 04 Août dernier, la ville de Beyrouth au Liban a été ébranlée par deux explosions au niveau du port, faisant plus de 100 morts. Arthur Sarradin, un habitant de Beyrouth s’est rendu dans des hôpitaux. Il explique avoir vu “les files d’attente de personnes qui saignaient, des enfants, des personnes âgées qui attendaient des soins”.

Aussi, l’homme explique avoir vu une femme dont le bébé était né parmi les décombres. La violence des explosions a suscité une énorme panique au point où une femme coincée dans les décombres a dû accoucher quelques minutes après. Grâce à la bonne intervention des agents secouristes et des médecins, elle se porte bien ainsi que son bébé. Il faut dire que la naissance de ce bébé redonne vie à Beyrouth après plus de 100 morts déjà enregistrés. C’est la vie qui renaît de ses cendres.

Pour rappel, le 04 Août dernier, après les deux explosions, on a vu une épaisse fumée orange qui s’élevait du port et qui commençait à couvrir le ciel de Beyrouth. Par la suite, on a vu les dégâts qui s’étendaient sur des kilomètres à la ronde. Mais surtout, la première chose qu’on a vu, ce sont les blessés.

Entre 2 500 et 3 500 blessés ont dû se diriger vers des hôpitaux qui étaient déjà pleins à cause du Covid-19. Des personnes qui saignaient, des enfants, des personnes âgées attendaient des soins. C’étaient des scènes très impressionnantes, des scènes très difficiles que l’on pouvait voir près des hôpitaux. C’était aussi très difficile de prendre tout le monde en charge au même moment. Le personnel soignant de Beyrouth parle de scènes de guerre.

Ces explosions ravivent au moins deux types de mémoires : elles ravivent la mort du Premier ministre Rafiq Hariri qui avait été tué dans un attentat qui avait provoqué une immense explosion qui avait retenti dans tout Beyrouth. Ça rappelle aussi le souvenir de la guerre, quand l’information ne circulait pas encore beaucoup de gens parlaient d’attaque israélienne.

Crédit photo: facebook

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 79 836 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire