Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Bénin: une élue locale en prison pour avoir orchestré une affaire d’enlèvement de mineure
20/02/2020 à 22h00 par La redaction

Une élue locale de la ville de Parakou est en prison après avoir été présentée au Procureur lundi, 17 février 2020. Elle est impliquée dans une affaire d’enlèvement de mineure. Son procès est prévu pour le 27 février 2020.

Un dossier d’enlèvement d’enfant déposé lundi 17 février au tribunal de grande instance a valu l’inculpation d’une conseillère locale à Parakou. L’élue locale a été déposée en prison en attente de son procès qui se tiendra le 27 février prochain.

Accusée d’enlèvement d’une fille de 13 ans, la conseillère locale de la ville de Parakou est placée sous mandat de dépôt par le Procureur. Selon les faits rapportés par les médias locaux, la mise en cause aurait enlevé une fille, domestique et vendeuse de sucette chez une autre dame. La conseillère était une cliente fidèle de la fille enlevée, elle aurait donc profité de cette proximité pour orchestrer son plan.

L’une des connaissances de la conseillère lui aurait exposé un besoin de domestique. Et c’est dans le but de répondre à cette demande que l’élue aurait enlevé la jeune vendeuse.

Arrivée à destination, elle aurait fait croire à son amie que la jeune fille lui avait été envoyée du Togo par ses beaux-parents et aurait de ce fait exigé la somme de 30.000 (trente mille) francs CFA pour couvrir le transport de la petite.

L’affaire conduite en justice a permis au tribunal d’entendre la jeune fille et de déployer des agents au domicile de l’élue locale. Un foulard que la jeune fille portait au moment de l’enlèvement a été retrouvé sur les lieux.

Après ses aveux, le procureur a décidé que la mise en cause soit gardée en prison en attendant son procès dans 09 jours.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 506 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Une élue locale de la ville de Parakou est en prison après avoir été présentée au Procureur lundi, 17 février 2020. Elle est impliquée dans une affaire d’enlèvement de mineure. Son procès est prévu pour le 27 février 2020.

Un dossier d’enlèvement d’enfant déposé lundi 17 février au tribunal de grande instance a valu l’inculpation d’une conseillère locale à Parakou. L’élue locale a été déposée en prison en attente de son procès qui se tiendra le 27 février prochain.

Accusée d’enlèvement d’une fille de 13 ans, la conseillère locale de la ville de Parakou est placée sous mandat de dépôt par le Procureur. Selon les faits rapportés par les médias locaux, la mise en cause aurait enlevé une fille, domestique et vendeuse de sucette chez une autre dame. La conseillère était une cliente fidèle de la fille enlevée, elle aurait donc profité de cette proximité pour orchestrer son plan.

L’une des connaissances de la conseillère lui aurait exposé un besoin de domestique. Et c’est dans le but de répondre à cette demande que l’élue aurait enlevé la jeune vendeuse.

Arrivée à destination, elle aurait fait croire à son amie que la jeune fille lui avait été envoyée du Togo par ses beaux-parents et aurait de ce fait exigé la somme de 30.000 (trente mille) francs CFA pour couvrir le transport de la petite.

L’affaire conduite en justice a permis au tribunal d’entendre la jeune fille et de déployer des agents au domicile de l’élue locale. Un foulard que la jeune fille portait au moment de l’enlèvement a été retrouvé sur les lieux.

Après ses aveux, le procureur a décidé que la mise en cause soit gardée en prison en attendant son procès dans 09 jours.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 506 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire