Actualité Politique, Économie, Sport , en France et du reste
Bénin Présidentielle 2021 : les recommandations de la plateforme électorale des OSC
11/04/2021 à 17h32 par La redaction
Publicité
Publicité

La mission d’observation électorale de la plateforme électorale des OSC a tenu ce Samedi  10 Avril 2021, une déclaration d’entrée au cours de laquelle, elle a fait des recommandations à l’endroit des différents acteurs impliqués dans le processus électoral en vue de l’élection du prochain président de la république.

Dans une déclaration faite dans la salle de situation et co-présidée par la présidente de la plateforme, Madame Fatoumatou Batoko Zossou et le pasteur Nicodème Allagbada, la plateforme électorale des OSC après avoir passé en revue le contexte de l’organisation de l’élection présidentielle du dimanche 11 Avril 2021, a relevé des motifs de satisfaction et des défis avant de faire des recommandations aussi bien à l’endroit du gouvernement que les autres institutions et organes impliqués dans l’organisation.

Des motifs de satisfaction :

Evoquant des motifs de satisfaction liés au processus, les conférenciers ont estimé que pour avoir dénoncé et alerté, à plusieurs reprises, sur les éléments porteurs de crises du processus de la présidentielle de 2021 depuis ses débuts, la Plateforme électorale des OSC du Bénin n’a aucun motif particulier de satisfaction.

Toutefois, elle apprécie : – la présence et la participation de plusieurs autres missions d’observation électorale (Organisations de la Société Civile nationales, CEDEAO, UA, OIF, etc.) – l’accompagnement des partenaires techniques et financiers qui, malgré le contexte, soutiennent la société civile dans son engagement pour un processus électoral non-violent.

Des motifs de crainte

La plateforme électorale des OSC a quelques motifs de crainte, notamment :

Avant le scrutin :

  • les risques de non tenue du scrutin dans certaines localités du pays ;
  • le relâchement dans le respect des mesures barrières contre la Covid-19 et les risques de remontées de la courbe de contamination ;
  •  – le déploiement excessif des forces de défense et de sécurité ;
  •  – la circulation d’armes et leur utilisation dans le cadre des manifestations violentes observées et des crimes enregistrés ces derniers temps,
  • – la multiplication des arrestations pendant la période électorale;

Pendant le scrutin :

  •  les risques de nouvelles violences surtout que les différends ayant engendré les situations actuelles restent entiers et se sont complexifiés ;
  • – la problématique de la sécurisation du scrutin, des personnes et des biens ;
  •  – le relâchement dans le respect des mesures barrières contre la Covid-19 et les risques de remontées de la courbe de contamination ;
  • –  la circulation d’armes et leur utilisation dans le cadre des manifestations violentes observées et des crimes enregistrés ces derniers temps,
  • – les menaces extrémistes sur le pays et les opportunités de leurs expressions dans le contexte électoral délétère actuel.
  • – le déploiement excessif des forces de défense et de sécurité ;
  • Après le scrutin :
  •  les impacts et conséquences des violences pré-électorales sur la cohésion communautaire voire nationale et les futurs rapports entre acteurs politiques, d’une part, et entre Forces de défense et de sécurité et populations, d’autre part ;
  • – les implications futures des propos régionalistes enregistrés lors de la campagne électorale ;
  • – les conséquences du déficit de confiance dans la justice
    à l’aune de sa gestion des dossiers d’arrestations des opposants et autres manifestants ;
  • – Les implications du déploiement excessif des forces de défense et de sécurité sur le prochain mandat présidentiel
    Publicité
    ,
  • – les menaces extrémistes sur le pays et les opportunités de leurs expressions dans le contexte électoral délétère actuel.

Des défis :

Au nombre des défis à relever, la Plateforme électorale des OSC du Bénin note la nécessité de:

  •  respecter et faire strictement respecter les gestes barrières de prévention de la Covid-19 ;
  •  – maintenir, voire consolider la paix et la cohésion sociale pendant et au lendemain du scrutin ;
  •  sécuriser le scrutin dans une logique de neutralité, professionnalisme et de préservation des vies et de l’intégrité des acteurs;
  •  rendre disponible et de façon ininterrompue les services d’internet, de réseaux sociaux et de la téléphonie
    Publicité
    mobile;
  • – garantir le respect des principes électoraux de transparence, de sincérité des résultats du vote;
  • – assurer l’acceptation des résultats de cette élection présidentielle dans un contexte où les législatives de 2019 et les communales de 2020 continuent d’alimenter des polémiques tout comme la prolongation du mandat du président sortant.

La plateforme électorale des OSC a enfin fait des recommandations à l’endroit des différents acteurs impliqués dans le processus. Au titre des recommandations, on note :

Recommandations à l’endroit du gouvernement :

  •  Éviter toute interférence dans la conduite du processus électoral, la compilation et la proclamation des résultats ;
  •  – Instruire les Forces de Défense et de Sécurité à la retenue dans l’usage de la force dans le maintien de l’ordre impliquant les populations ;
  •  – Faire un geste de compassion et d’assistance à l’endroit des victimes et des familles endeuillées du fait des violences pré-électorales notées.

Recommandation à l’endroit de la CEANA :

  • Veiller à la disponibilité du matériel électoral, en quantité suffisante dans tous les postes de vote;
  • – Faire respecter les mesures barrières mises en place dans les centres et postes de vote.

Recommandation à l’endroit de la HAAC :

  •  – Faire le suivi du respect strict des dispositions s’appliquant à la couverture médiatique en garantissant le traitement équitable de l’information électorale

Recommandation à l’endroit de l’ARCEP :

  • Garantir le droit à la communication à travers la continuité et la qualité des services de l’Internet.

Recommandations à l’endroit des  opérateurs des services de téléphonie mobile :

  •  Garantir la continuité et la qualité de leurs services de téléphonie et d’internet.

Recommandations à l’endroit des forces de défense :

  • Veiller au respect des droits humains durant leurs différentes missions de sécurisation du scrutin sur toute l’étendue du territoire national;
  • Faire preuve de professionnalisme et d’esprit républicain.

Recommandation à l’endroit de la presse :

  • Éviter de publier des informations qui pourraient envenimer la tension et les violences déjà observées sur le terrain.

Recommandations à l’endroit des leaders d’opinion :

  • Maintenir les appels à la paix, à la responsabilité et à la cohésion nationale.

Recommandation à l’endroit des populations :

  • Éviter tout recours à la violence pour la préservation de la paix et de la cohésion sociale ;
  • – Respecter strictement les mesures barrières contre la Covid-19 prévues par la CENA pour la sécurité collective ;
  • – Eviter la destruction des infrastructures et autres biens publics et privés lors des manifestations ;
  • – Eviter de compromettre la libre circulation des personnes et des biens lors des manifestations ; – Eviter les actes et propos régionalistes et xénophobes.

Recommandations à l’endroit Aux organisations intergouvernementales régionales et internationales :

  •  Continuer les démarches de bons-offices jusqu’à l’avènement d’un dialogue sincère entre les acteurs politiques béninois ;
  •  – Entrer en contact avec les leaders politiques des localités, foyers de tension, comme Savè, Bantè, Parakou et Tchaourou afin de contribuer à un retour au calme.

Publicité
Ne partez pas sans partager :
JOB

Vous êtes sur whatsapp,intégrez et recevez nos articles depuis nos groupes disponible sur le whatsapp

🚨DOINGBUZZ ACTUALITE NEW Pour offres d'emploi 👉🏾 -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun  -🇨🇲 Cameroun  groupe emploi whatsapp doingbuzz

Cliquer ici pour les autres groupes👆



Plus de news

Rentré À Abidjan, Gbagbo Demande Le Divorce À Simone Après 30 Ans De Mariage

23/06/2021

Rentré à...

Publicité Publicité L’ancien Président ivoirien, Laurent Gbagbo,...
Angelina Jolie Porte Du Made In Burkina Faso !

23/06/2021

Angelina Jolie...

Publicité Publicité Angelina Jolie, la star du...
Le Cameroun Accueille La 40E Ag Et Le Symposium Annuels De Shelter-Afrique

23/06/2021

Le Cameroun...

Publicité Publicité Le Premier ministre camerounais, Chief...
Maroc : Une Cellule Terroriste Affiliée À Daech Démantelée À Marrakech

23/06/2021

Maroc :...

Publicité Publicité Une cellule terroriste dont le...
L’affaire Brahim Ghali Maintient La Polémique En Espagne

23/06/2021

L’affaire Brahim...

Publicité Publicité L’affaire de l’hospitalisation du leader...
Rdc : Tshisekedi Ordonne L’évacuation À Kinshasa D’une Élève Blessée Par La Police À Beni

23/06/2021

RDC :...

Publicité Publicité Les élèves matraqués par la...
Le Mannequin Sadia Dévoile Sa Marque De Cosmétique Au Monde

23/06/2021

Le mannequin...

Publicité Publicité Le mannequin de nationalité ivoirienne,...
Ancien Président De La Mauritanie, Mohamed Ould Abdek Aziz Jeté En Prison

23/06/2021

Ancien Président...

Publicité Publicité L’ancien chef d’Etat mauritanien, Mohamed...
Ghana : Arrestation De 215 Présumés Criminels

23/06/2021

Ghana :...

Publicité Publicité   L'opération en question visait...
Le Rwanda Annule Les Célébrations De Mariage

23/06/2021

Le Rwanda...

Publicité Publicité   Le Rwanda annule les...
Les Raisons De La Demande De Divorce De Laurent Gbagbo

23/06/2021

Les raisons...

Publicité Publicité Depuis le retour de l’ancien...
&Quot;Ce Serait Un Acte Salutaire De Gracier Définitivement Kpatcha Gnassingbé&Quot;

23/06/2021

« Ce serait...

Publicité Publicité Kpatcha Gnassingbé est le frère...
La Cour De La Cedeao Empêche Le Gouvernement De Buhari De Poursuivre Des Nigérians Utilisant Twitter

23/06/2021

La Cour...

Publicité Publicité La Cour de justice de...
Air Sénégal Va Devenir La Seule Compagnie Africaine À Relier Washington Via New York

23/06/2021

AIR SÉNÉGAL...

Publicité Publicité Air Sénégal a le vent...
Espagne : Un Basketteur Sénégalais Sans Papier Pose Un Acte Héroïque

23/06/2021

Espagne :...

Publicité Publicité Mouhammad Fadal est le héros...
Togo : Kpatcha Gnassingbé Demande Une Évacuation Sanitaire À L'International

23/06/2021

Togo :...

Publicité Publicité   Les nouvelles de Kpatcha...
Frédéric Joël Aïvo : Son Avocat Dénonce Une Détention &Quot;Arbitraire Et Cruelle&Quot;

23/06/2021

Frédéric Joël...

Publicité Publicité La détention du Professeur Joël...
Mondial 2022 : Selon Samuel Eto'O, Le Qatar Est Prêt

23/06/2021

Mondial 2022...

Publicité Publicité La coupe du monde Qatar...
Côte D’ivoire: Visé Par Des Plaintes Pour Fake News, Le Procureur Invite Chris Yapi À Se Dévoiler

23/06/2021

Côte d’Ivoire:...

Publicité Publicité Le procureur de la république...
Tiktok Lance Une Campagne De Sensibilisation Contre Le Harcèlement En Ligne

23/06/2021

TikTok lance...

Publicité Publicité D’après un communiqué du réseau...
Publicité
Publicité

La mission d’observation électorale de la plateforme électorale des OSC a tenu ce Samedi  10 Avril 2021, une déclaration d’entrée au cours de laquelle, elle a fait des recommandations à l’endroit des différents acteurs impliqués dans le processus électoral en vue de l’élection du prochain président de la république.

Dans une déclaration faite dans la salle de situation et co-présidée par la présidente de la plateforme, Madame Fatoumatou Batoko Zossou et le pasteur Nicodème Allagbada, la plateforme électorale des OSC après avoir passé en revue le contexte de l’organisation de l’élection présidentielle du dimanche 11 Avril 2021, a relevé des motifs de satisfaction et des défis avant de faire des recommandations aussi bien à l’endroit du gouvernement que les autres institutions et organes impliqués dans l’organisation.

Des motifs de satisfaction :

Evoquant des motifs de satisfaction liés au processus, les conférenciers ont estimé que pour avoir dénoncé et alerté, à plusieurs reprises, sur les éléments porteurs de crises du processus de la présidentielle de 2021 depuis ses débuts, la Plateforme électorale des OSC du Bénin n’a aucun motif particulier de satisfaction.

Toutefois, elle apprécie : – la présence et la participation de plusieurs autres missions d’observation électorale (Organisations de la Société Civile nationales, CEDEAO, UA, OIF, etc.) – l’accompagnement des partenaires techniques et financiers qui, malgré le contexte, soutiennent la société civile dans son engagement pour un processus électoral non-violent.

Des motifs de crainte

La plateforme électorale des OSC a quelques motifs de crainte, notamment :

Avant le scrutin :

  • les risques de non tenue du scrutin dans certaines localités du pays ;
  • le relâchement dans le respect des mesures barrières contre la Covid-19 et les risques de remontées de la courbe de contamination ;
  •  – le déploiement excessif des forces de défense et de sécurité ;
  •  – la circulation d’armes et leur utilisation dans le cadre des manifestations violentes observées et des crimes enregistrés ces derniers temps,
  • – la multiplication des arrestations pendant la période électorale;

Pendant le scrutin :

  •  les risques de nouvelles violences surtout que les différends ayant engendré les situations actuelles restent entiers et se sont complexifiés ;
  • – la problématique de la sécurisation du scrutin, des personnes et des biens ;
  •  – le relâchement dans le respect des mesures barrières contre la Covid-19 et les risques de remontées de la courbe de contamination ;
  • –  la circulation d’armes et leur utilisation dans le cadre des manifestations violentes observées et des crimes enregistrés ces derniers temps,
  • – les menaces extrémistes sur le pays et les opportunités de leurs expressions dans le contexte électoral délétère actuel.
  • – le déploiement excessif des forces de défense et de sécurité ;
  • Après le scrutin :
  •  les impacts et conséquences des violences pré-électorales sur la cohésion communautaire voire nationale et les futurs rapports entre acteurs politiques, d’une part, et entre Forces de défense et de sécurité et populations, d’autre part ;
  • – les implications futures des propos régionalistes enregistrés lors de la campagne électorale ;
  • – les conséquences du déficit de confiance dans la justice
    à l’aune de sa gestion des dossiers d’arrestations des opposants et autres manifestants ;
  • – Les implications du déploiement excessif des forces de défense et de sécurité sur le prochain mandat présidentiel
    Publicité
    ,
  • – les menaces extrémistes sur le pays et les opportunités de leurs expressions dans le contexte électoral délétère actuel.

Des défis :

Au nombre des défis à relever, la Plateforme électorale des OSC du Bénin note la nécessité de:

  •  respecter et faire strictement respecter les gestes barrières de prévention de la Covid-19 ;
  •  – maintenir, voire consolider la paix et la cohésion sociale pendant et au lendemain du scrutin ;
  •  sécuriser le scrutin dans une logique de neutralité, professionnalisme et de préservation des vies et de l’intégrité des acteurs;
  •  rendre disponible et de façon ininterrompue les services d’internet, de réseaux sociaux et de la téléphonie
    Publicité
    mobile;
  • – garantir le respect des principes électoraux de transparence, de sincérité des résultats du vote;
  • – assurer l’acceptation des résultats de cette élection présidentielle dans un contexte où les législatives de 2019 et les communales de 2020 continuent d’alimenter des polémiques tout comme la prolongation du mandat du président sortant.

La plateforme électorale des OSC a enfin fait des recommandations à l’endroit des différents acteurs impliqués dans le processus. Au titre des recommandations, on note :

Recommandations à l’endroit du gouvernement :

  •  Éviter toute interférence dans la conduite du processus électoral, la compilation et la proclamation des résultats ;
  •  – Instruire les Forces de Défense et de Sécurité à la retenue dans l’usage de la force dans le maintien de l’ordre impliquant les populations ;
  •  – Faire un geste de compassion et d’assistance à l’endroit des victimes et des familles endeuillées du fait des violences pré-électorales notées.

Recommandation à l’endroit de la CEANA :

  • Veiller à la disponibilité du matériel électoral, en quantité suffisante dans tous les postes de vote;
  • – Faire respecter les mesures barrières mises en place dans les centres et postes de vote.

Recommandation à l’endroit de la HAAC :

  •  – Faire le suivi du respect strict des dispositions s’appliquant à la couverture médiatique en garantissant le traitement équitable de l’information électorale

Recommandation à l’endroit de l’ARCEP :

  • Garantir le droit à la communication à travers la continuité et la qualité des services de l’Internet.

Recommandations à l’endroit des  opérateurs des services de téléphonie mobile :

  •  Garantir la continuité et la qualité de leurs services de téléphonie et d’internet.

Recommandations à l’endroit des forces de défense :

  • Veiller au respect des droits humains durant leurs différentes missions de sécurisation du scrutin sur toute l’étendue du territoire national;
  • Faire preuve de professionnalisme et d’esprit républicain.

Recommandation à l’endroit de la presse :

  • Éviter de publier des informations qui pourraient envenimer la tension et les violences déjà observées sur le terrain.

Recommandations à l’endroit des leaders d’opinion :

  • Maintenir les appels à la paix, à la responsabilité et à la cohésion nationale.

Recommandation à l’endroit des populations :

  • Éviter tout recours à la violence pour la préservation de la paix et de la cohésion sociale ;
  • – Respecter strictement les mesures barrières contre la Covid-19 prévues par la CENA pour la sécurité collective ;
  • – Eviter la destruction des infrastructures et autres biens publics et privés lors des manifestations ;
  • – Eviter de compromettre la libre circulation des personnes et des biens lors des manifestations ; – Eviter les actes et propos régionalistes et xénophobes.

Recommandations à l’endroit Aux organisations intergouvernementales régionales et internationales :

  •  Continuer les démarches de bons-offices jusqu’à l’avènement d’un dialogue sincère entre les acteurs politiques béninois ;
  •  – Entrer en contact avec les leaders politiques des localités, foyers de tension, comme Savè, Bantè, Parakou et Tchaourou afin de contribuer à un retour au calme.

Publicité
Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire