Bénin/ Patrice Talon : « Le mandat unique, c’est fini »


Video player

Tout le monde l’attendait sur ce sujet. Ces derniers mois, les partisans du parti au pouvoir appellent de toutes leurs forces, leur leader à rempiler pour un deuxième mandat. Même si sa tentative de toucher la Constitution pose problème et n’a pas réussi , il se peut que le chef de l’Etat cède aux appels de ses partisans.

Il avait dit il fut un moment : ”J’aviserai”, au moment opportun sur la possibilité qu’il se présente à l’élection présidentielle de 2021. En 2019, le Chef de l’État avait posé trois conditions pour se représenter à l’élection présidentielle à la fin de son premier mandat. Il s’agit de sa disponibilité, du contexte politique et l’état de la mise en oeuvre de son action.

Selon les partisans de la Rupture, il faut que  le Chef de l’État ait un nouveau mandat de 5 ans à partir de 2021. Cela lui permettra de poursuivre l’oeuvre de développement en cours, l’exécution des projets structurants, l’exécution des travaux, la mise en œuvre des réformes qui induisent une croissance économique durable, la réduction de la pauvreté et les progrès en matière de l’eau, de l’électricité, etc. A vrai dire, c’est le même discours partout, dans tous les pays où on essaie d’outrepasser la Loi fondamentale.

« Le mandat unique, c’est fini », a dit Patrice Talon. Il n’en faut pas plus pour mieux comprendre les intentions du Président de la République. Selon lui, la Grande Bretagne n’a pas de Constitution écrite mais tout va bien. Il se dit que le Bénin aussi peut aller loin même si sa Constitution n’est pas touchée. Il s’est prononcé sur ce sujet lors d’une émission diffusée sur la chaîne YouTube Bi News.  Ce qui est clair : un  mandat unique n’était plus d’actualité au Bénin.

 

Lire aussi : Bénin : L’ancien président Boni Yayi lance un nouveau parti politique

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire