Bénin/Présidentielle : ce que Joël Aivo demande au gouvernement


Video player

Le parti Front pour la Restauration de la Démocratie (FRD) était face à la presse ce Mardi 16 Février 2021 à l’hôtel Tiwani de Porto-Novo. Joël Aivo, le principal conférencier a dénoncé plusieurs irrégularités observées dans le processus électoral au Bénin.

Cette sortie médiatique fait suite au rejet des dossiers de candidature du FRD et de nombreux autres partis par la Commission électorale nationale autonome (CENA).

Après avoir   dénoncé plusieurs irrégularités observées dans le processus électoral au Bénin, le candidat investi par le Front pour la Restauration de la Démocratie (FRD), Collectif de l’opposition a invité le gouvernement à prendre deux mesures urgentes dans le cadre des prochaines élections présidentielles.

Dans sa déclaration à la presse, Joël a affirmé que trois (3) faits majeurs ont détérioré la qualité de la démocratie. Le premier facteur selon lui, c’est l’élection législative du 28 Avril 2019. Dans la perspective de ce scrutin, poursuit-il, le pouvoir a délibérément choisi d’éliminer de la compétition l’opposition et toutes les voix jugées dissonantes, résultat : la mise en place d’un parlement monocolore composé de 83 députés tous issus de deux partis politiques fondés par le Président de la République.

Lire aussi : Bénin/ Présidentielle : Les États-Unis envoient un message fort à tous les acteurs

Le deuxième facteur, c’est le fameux dialogue tenu à Cotonou en Octobre 2019. De ce dialogue explique le conférencier, ont été exclus plusieurs partis de l’opposition, les organisations de la société civile, toutes les confessions religieuses et les représentants des béninois de la diaspora. Le dialogue a donc atteint son objectif en servant de base au durcissement de la législation d’exclusion et à la protection du pouvoir contre la volonté populaire.

Le troisième facteur énuméré concerne les lois votées par cette législature et qui toujours selon le conférencier, ont vidé cette élection présidentielle de deux principes cardinaux : la liberté des citoyens de se porter candidat a été anéantie ; le droit du peuple souverain de choisir librement ses dirigeants est aussi entravé. La cause principale pour le FRD est le parrainage.

Après des dénonciations, Joël Aivo, au nom du FRD a invité le gouvernement à privilégier la voie du dialogue et du consensus pour prendre deux mesures urgentes : la première qui est de débarrasser le pays du parrainage dans ce contexte quasi-monolithique et la deuxième est le réaménagement du calendrier électoral afin de permettre l’organisation de l’élection dans les délais constitutionnels et d’éviter au pays le vide juridique le 05 Avril 2021 à minuit.

Lire aussi :  Bénin : Un expert en avortement arrêté par la police

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire