Au Rwanda, Paul Kagame envisage de supprimer les visas d’entrée pour les pays africains

Au Rwanda, le président Paul Kagame envisage de supprimer les visas d’entrée pour les pays africains, ceux de Commonwealth et autres. À Londres à l’occasion du premier sommet Grande-Bretagne-Afrique, le chef d’État rwandais a annoncé que le pays prévoit d’ouvrir davantage ses portes à plusieurs nations du monde.

Le patron de l’exécutif rwandais a affirmé que son pays prévoie de faire une croix sur les frais de visa pour les personnes en provenance de l’Union Africaine, du Commonwealth et de l’Organisation internationale de la Francophonie durant leur séjour dans le pays. « Le Commonwealth est une communauté de valeurs, toujours d’actualité pour le monde d’aujourd’hui. Plus du tiers de ses États membres sont africains. Ce sont les raisons pour lesquelles le Rwanda a choisi d’adhérer en 2009 (…) À cet égard, nous envisageons bientôt d’exempter les citoyens du Commonwealth, ainsi que l’Union africaine et la Francophonie, du paiement des frais de visa lors de leur entrée au Rwanda », a déclaré Paul Kagame. Pas moins de 90 différents pays sont donc inclus.

À lire aussi :
Liste des 9 principaux pays africains qui ont emprunté d’énormes sommes d’argent à la Chine

Pour rappel, les autorités rwandaises avaient promis un mois de séjour gratuit dans le pays à tout voyageur du monde entier. Une note qui avait circulé dans les services de l’immigration du pays en novembre 2017 et qui était censée s’appliquer à partir de 2018.

À lire aussi :
Rwanda: Paul Kagame limoge son ministre de la justice

La même source a renseigné qu’en juin 2020, le Rwanda va accueillir la 26e réunion des chefs de gouvernement du Commonwealth. Sur tout le continent africain, seul le Rwanda et le Bénin ont véritablement opté pour la libre circulation des personnes et des biens, au sein de l’Union africaine en supprimant les visas d’entrée sur leurs territoires.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire