Au RDC, l’Etat doit faire face à Ébola, au Covid-19, à la rougeole et au choléra

Alors que des cas du Coronavirus Covid-19 sont confirmés en RDC, le Gouvernement doit encore faire face à la rougeole et le choléra.

Selon l’UNICEF les efforts déployés en RDC pour contenir l’épidémie d’Ébola ont détourné l’attention et les ressources des établissements de santé affaiblis.

Depuis le début de l’année 2019, la plus grande épidémie de rougeole au monde a tué plus de 5.300 enfants de moins de cinq ans dans le pays. Dans le même temps, il y a environ 31.000 cas de choléra.

À lire aussi :
Ebola en Côte d'Ivoire : la situation s'aggrave

Ces dernières semaines, les cas de Covid-19 ont augmenté rapidement, ce qui représente un défi majeur pour un pays considéré comme le plus menacé d’Afrique.

LIRE AUSSI:Coronavirus : l’Afrique cumule toutes les difficultés pour lutter contre le covid-19

Le rapport précise que les centres de santé publique manquent d’équipements, de professionnels et de fonds. De nombreuses installations manquent encore d’eau potable et d’assainissement. Les taux de vaccination, qui étaient déjà faibles, ont fortement baissé dans certaines provinces.

On estime que 3,3 millions d’enfants ont des besoins vitaux en matière de santé qui ne sont pas satisfaits. Environ 9,1 millions d’enfants ont besoin d’une aide humanitaire.

À lire aussi :
Guinée, Côte d’Ivoire, Burkina : Ebola tisse sa toile en Afrique

Les cas de rougeole ont augmenté entre 2019 et 2020, atteignant 332.000 enfants dans tout le pays, ce qui en fait la pire épidémie de l’histoire de la RDC. Sur les plus de 6.200 décès enregistrés, environ 85% étaient des enfants de moins de cinq ans.

Dans une note, le Représentant de l’UNICEF en RDC, Édouard Beigbeder, déclare que « le renforcement du système de santé de base est absolument vital ».

À lire aussi :
Cameroun: 800 cas de choléra enregistrés dans une prison

LIRE AUSSI: Coronavirus : « Un scénario catastrophe est de l’ordre du possible »

Selon lui, « si les services de santé n’ont pas les moyens de fournir des services de vaccination, de nutrition et d’autres services essentiels, y compris dans les régions éloignées, il y a un risque de voir la vie et l’avenir de nombreux enfants congolais détruits par des maladies évitables ».

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire