Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
ATTENTION NETFLIX, AMAZON PRIME VIDÉO DEVIENT SEXY
09/07/2020 à 21h19 par La redaction

Dans la guerre du streaming, Amazon a longtemps volé en dessous des radars avec son catalogue bas de gamme. Maintenant que la plateforme de SVoD Prime Video commence à avoir de l’allure, la firme de Jeff Bezos montre les muscles.

ATTENTION NETFLIX, AMAZON PRIME VIDÉO DEVIENT SEXYChaque fois qu’on gagne un Golden Globe, cela nous aide à vendre davantage de chaussures.” La petite phrase de Jeff Bezos date de 2016 mais elle résume toujours aussi bien pourquoi, sur le marché du streaming, Amazon évolue dans l’ombre. Avec sa philosophie de marchand de tapis, la firme semblait n’avoir rien compris à la culture. Pendant longtemps, ses programmes mensuels ne nous ont d’ailleurs pas détrompés. Beaucoup de nanars, peu de séries cultes, des nouveautés au compte goutte… le catalogue Prime Video paraissait à ses débuts très bas de gamme comparé à celui du leader du marché Netflix.

Alors quand Apple et Disney ont commencé à rouler des mécaniques pour teaser l’arrivée de leurs plateformes, on doit reconnaître que Prime Vidéo nous est un peu sorti de la tête. Un tort. La firme de Jeff Bezos a discrètement passé la seconde ces derniers mois. Et il faut admettre que le service commence désormais à avoir de l’allure. Plusieurs poids lourds (The Boys, Star Trek : Picard, The Expanse) ont rejoint l’écurie des Amazon Originals. En matière de séries, la firme de Jeff Bezos a d’ailleurs fait preuve de plus d’audace que prévu et misé sur des projets originaux et exigeants. Pari relevé avec brio puisqu’il a donné des bijoux comme Fleabag, The Man in the High Castle, I love Dick, ou encore Undone.

Amazon Prime Video a du reste bien compris l’importance de séduire les binge-watchers. De Community, à Battlestar Galactica en passant par South Park ou l’increvable Grey’s Anatomy… le service s’est constitué un stock confortable de séries populaires à multiples saisons. Bien sûr Amazon Prime Video a encore de gros défauts. Sa section film laisse circonspect (à moins d’avoir un goût prononcé pour les films catastrophe à petit budget). Et son catalogue n’est pas encore au niveau de celui de la firme de Reed Hastings.

Netflix investit chaque année des milliards pour avoir du contenu exclusif” souligne Neil Mawston, directeur d’études Produits au sein du cabinet de conseil Strategy Analytics. Résultat, aujourd’hui, la plupart des séries dans le vent (The Witcher, Stranger Things, The Haunting of Hill House13 Reasons Why…) sont sur la plateforme au N rouge. Netflix bat également toujours ses concurrents à plate couture sur le plan technique. Amazon vient ainsi seulement de lancer des profils utilisateurs. Et son interface reste bien moins séduisante et pratique que celle de la firme de Reed Hastings avec ses aperçus dynamiques et ses catégories bien pensées.

ATTENTION NETFLIX, AMAZON PRIME VIDÉO DEVIENT SEXY
Source Just Watch

Le leader du streaming aurait cependant tort de sous-estimer la menace que représente Prime Video. D’abord parce que le modèle économique d’Amazon l’expose beaucoup moins aux aléas du secteur. Netflix est en effet centré sur la SVoD il n’a donc pas de filet de sécurité. Or le groupe a de sérieux défis devant lui notamment le fait que Warner et Disney récupèrent progressivement leurs contenus (Marvel, Friends, etc.) pour alimenter les plateformes qu’ils ont eux-même lancées. A l’inverse, la SVoD est un tout petit maillon de l’offre de la firme de Jeff Bezos. Son rôle est d’inciter les utilisateurs Prime à maintenir leur abonnement passé la période d’essai. “Les abonnés Prime dépensent en effet statiquement beaucoup plus en e-commerce”, nous confie Gilles Pezet, responsable du pôle économie des médias numériques chez NPA Conseil.

Chez Amazon, le streaming sert de produit d’appel. “Le business se fait bien par le retail, c’est la logique du musée gratuit duquel vous ressortez par la boutique de jouets”, analyse Frédéric Josué, professeur à Sciences Po Paris. Autre avantage de ce modèle de service pensé comme un bonus : les attentes sont moins élevées. “Amazon entre dans les foyers sans avoir à rendre de comptes sur la qualité de son offre SVoD et VOD”, souligne Pascal Lechevallier, fondateur de What’s Hot Media et expert du marché SVoD.

Cela ne signifie pour autant qu’Amazon ne peut pas investir dessus. Comme nous le rappelle Nicolas Dubois, chef de groupe Havas Media France, un des atouts majeurs d’Amazon vis-à-vis de Netflix c’est qu’il est “infiniment plus gros et solide financièrement que lui” Investir dans des productions à gros budget n’est donc pas du tout un problème pour la firme de Jeff Bezos si elle décide de s’aventurer là-dedans. Avec son ambitieuse série “Le Seigneur des anneaux” prévue pour 2021, Amazon pourrait d’ailleurs bien détenir un futur blockbuster du niveau d’un Game of Thrones.

Dans ce contexte, Netflix a tout intérêt à garder l’oeil sur Amazon Prime Video. La firme de Jeff Bezos commence de toute façon à montrer ses muscles. Gilles Pezet nous indique ainsi avoir noté en France, une progression de 344% des investissements publicitaires bruts d’Amazon pour promouvoir Prime Video. “Il faut certes relativiser ces chiffres puisque 58% du montant investi en 2019 l’a été dans du display sur le site amiral du groupe, amazon.fr. Il n’en reste pas moins que quelques 80 M€ bruts ont servi à faire la promotion du service et de ses programmes en affichage, presse, radio, télévision et cinéma.” Amazon a fait du chemin dans l’ombre. Mais il n’est visiblement plus disposé à y rester.

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

U outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Caricature de Mahomet: un champion de MMA traite macron d'ordure

30/10/2020

Caricature de...

Le champion du monde poids légers d'arts...
Côte d'Ivoire : Gueï Veh demande de l'aide à Dominique Ouattara

30/10/2020

Côte d’Ivoire...

Malade depuis quelques années déjà, le célèbre...
Malaisie: «Les musulmans ont le droit de tuer des millions de Français» dixit un ancien premier ministre

30/10/2020

Malaisie: «Les...

Dans une série de tweets, Mahathir Mohamad, ex-Premier ministre...
USA: bonne nouvelle pour l’adolescente qui a filmé le meurtre de George Floyd

30/10/2020

USA: bonne...

Darnella Frazier, est l'adolescente qui a eu le...
Émigration clandestine au Sénégal : Le président Macky Sall annonce des « mesures fermes »

30/10/2020

Émigration clandestine...

Suite à la recrudescence de la migration...
Guinée Bissau: L'accord pétrolier signé avec le Sénégal provoque des troubles dans le pays

30/10/2020

Guinée Bissau:...

Des informations vitales révélées par le ministre...
Les noms de Pascal Affi N’Guessan et Konan Bédié seront sur les bulletins de vote (Alassane Ouattara)

30/10/2020

Les noms...

Alassane Ouattara, le président sortant et candidat...
Côte d'Ivoire : Carmen Sama visitée par les cambrioleurs

30/10/2020

Côte d’Ivoire...

  Carmen Sama, la veuve de DJ...
Simone Gbagbo " je suis prête à pardonner Guillaume Soro"

30/10/2020

Simone Gbagbo...

  L'ancien première dame ivoirienne, Simone Gbagbo...
Sénégal : Un ingénieur conçoit un véhicule solaire capable de fournir de l’électricité

30/10/2020

Sénégal :...

L’ingénieur sénégalais Papa Maguette Cissé a conçu...
Gamou : Les graves accusations de Serigne Moustapha Sy contre le Khalife des Tidianes

30/10/2020

Gamou :...

Sa déclaration envers Serigne Babacar Sy Mansour,...
Barcelone : Le message de Josep Bartomeu avant sa démission

30/10/2020

Barcelone : Le...

Le Fc Barcelone a connu des mois ...
Koulibaly reste fidèle à Naples: "Les équipes me cherchent mais je suis toujours là"

30/10/2020

Koulibaly reste...

Le défenseur central sénégalais Kalidou Koulibaly a...
Congo : Sindika Dokolo, le mari d'Isabelle Dos Santos, est mort

30/10/2020

Congo :...

Sindika Dokolo, le gendre de l'ancien président...
Côte d’Ivoire/ Présidentielle 2020 : le GPPaix appelle au vote dans la paix

30/10/2020

Côte d’Ivoire/...

Le Groupement des partenaires politiques pour la...
Laurent Gbagbo prévient Ouattara : ” Après le 31 octobre, ce sera la catastrophe…

30/10/2020

Laurent Gbagbo...

Après 9 ans de silence, le Président...
Responsabilité de la crise ivoirienne/ Pour Gbagbo : “C’est Ouattara qui n’a pas respecté la Constitution, il faut le dire très clairement”

30/10/2020

Responsabilité de...

Laurent Gbagbo ne veut pas qu’on mette...
A propos de son passeport, Gbagbo défie Ouattara: ” Si je veux rentrer, je rentre “

30/10/2020

A propos...

Récemment humilié à l’ambassade de Côte d’Ivoire...
Malaisie : après les propos d’Emmanuel Macron sur l’islam, un ex-Premier ministre charge les français

30/10/2020

Malaisie :...

L’ancien premier ministre de Malaisie a déclaré...
Laurent Gbagbo : ” Quelqu’un qui vient de prison, on ne lui interdit pas de rentrer dans son village”

30/10/2020

Laurent Gbagbo...

Laurent Gbagbo n’a pu revenir jusqu’à ce...

Dans la guerre du streaming, Amazon a longtemps volé en dessous des radars avec son catalogue bas de gamme. Maintenant que la plateforme de SVoD Prime Video commence à avoir de l’allure, la firme de Jeff Bezos montre les muscles.

ATTENTION NETFLIX, AMAZON PRIME VIDÉO DEVIENT SEXYChaque fois qu’on gagne un Golden Globe, cela nous aide à vendre davantage de chaussures.” La petite phrase de Jeff Bezos date de 2016 mais elle résume toujours aussi bien pourquoi, sur le marché du streaming, Amazon évolue dans l’ombre. Avec sa philosophie de marchand de tapis, la firme semblait n’avoir rien compris à la culture. Pendant longtemps, ses programmes mensuels ne nous ont d’ailleurs pas détrompés. Beaucoup de nanars, peu de séries cultes, des nouveautés au compte goutte… le catalogue Prime Video paraissait à ses débuts très bas de gamme comparé à celui du leader du marché Netflix.

Alors quand Apple et Disney ont commencé à rouler des mécaniques pour teaser l’arrivée de leurs plateformes, on doit reconnaître que Prime Vidéo nous est un peu sorti de la tête. Un tort. La firme de Jeff Bezos a discrètement passé la seconde ces derniers mois. Et il faut admettre que le service commence désormais à avoir de l’allure. Plusieurs poids lourds (The Boys, Star Trek : Picard, The Expanse) ont rejoint l’écurie des Amazon Originals. En matière de séries, la firme de Jeff Bezos a d’ailleurs fait preuve de plus d’audace que prévu et misé sur des projets originaux et exigeants. Pari relevé avec brio puisqu’il a donné des bijoux comme Fleabag, The Man in the High Castle, I love Dick, ou encore Undone.

Amazon Prime Video a du reste bien compris l’importance de séduire les binge-watchers. De Community, à Battlestar Galactica en passant par South Park ou l’increvable Grey’s Anatomy… le service s’est constitué un stock confortable de séries populaires à multiples saisons. Bien sûr Amazon Prime Video a encore de gros défauts. Sa section film laisse circonspect (à moins d’avoir un goût prononcé pour les films catastrophe à petit budget). Et son catalogue n’est pas encore au niveau de celui de la firme de Reed Hastings.

Netflix investit chaque année des milliards pour avoir du contenu exclusif” souligne Neil Mawston, directeur d’études Produits au sein du cabinet de conseil Strategy Analytics. Résultat, aujourd’hui, la plupart des séries dans le vent (The Witcher, Stranger Things, The Haunting of Hill House13 Reasons Why…) sont sur la plateforme au N rouge. Netflix bat également toujours ses concurrents à plate couture sur le plan technique. Amazon vient ainsi seulement de lancer des profils utilisateurs. Et son interface reste bien moins séduisante et pratique que celle de la firme de Reed Hastings avec ses aperçus dynamiques et ses catégories bien pensées.

ATTENTION NETFLIX, AMAZON PRIME VIDÉO DEVIENT SEXY
Source Just Watch

Le leader du streaming aurait cependant tort de sous-estimer la menace que représente Prime Video. D’abord parce que le modèle économique d’Amazon l’expose beaucoup moins aux aléas du secteur. Netflix est en effet centré sur la SVoD il n’a donc pas de filet de sécurité. Or le groupe a de sérieux défis devant lui notamment le fait que Warner et Disney récupèrent progressivement leurs contenus (Marvel, Friends, etc.) pour alimenter les plateformes qu’ils ont eux-même lancées. A l’inverse, la SVoD est un tout petit maillon de l’offre de la firme de Jeff Bezos. Son rôle est d’inciter les utilisateurs Prime à maintenir leur abonnement passé la période d’essai. “Les abonnés Prime dépensent en effet statiquement beaucoup plus en e-commerce”, nous confie Gilles Pezet, responsable du pôle économie des médias numériques chez NPA Conseil.

Chez Amazon, le streaming sert de produit d’appel. “Le business se fait bien par le retail, c’est la logique du musée gratuit duquel vous ressortez par la boutique de jouets”, analyse Frédéric Josué, professeur à Sciences Po Paris. Autre avantage de ce modèle de service pensé comme un bonus : les attentes sont moins élevées. “Amazon entre dans les foyers sans avoir à rendre de comptes sur la qualité de son offre SVoD et VOD”, souligne Pascal Lechevallier, fondateur de What’s Hot Media et expert du marché SVoD.

Cela ne signifie pour autant qu’Amazon ne peut pas investir dessus. Comme nous le rappelle Nicolas Dubois, chef de groupe Havas Media France, un des atouts majeurs d’Amazon vis-à-vis de Netflix c’est qu’il est “infiniment plus gros et solide financièrement que lui” Investir dans des productions à gros budget n’est donc pas du tout un problème pour la firme de Jeff Bezos si elle décide de s’aventurer là-dedans. Avec son ambitieuse série “Le Seigneur des anneaux” prévue pour 2021, Amazon pourrait d’ailleurs bien détenir un futur blockbuster du niveau d’un Game of Thrones.

Dans ce contexte, Netflix a tout intérêt à garder l’oeil sur Amazon Prime Video. La firme de Jeff Bezos commence de toute façon à montrer ses muscles. Gilles Pezet nous indique ainsi avoir noté en France, une progression de 344% des investissements publicitaires bruts d’Amazon pour promouvoir Prime Video. “Il faut certes relativiser ces chiffres puisque 58% du montant investi en 2019 l’a été dans du display sur le site amiral du groupe, amazon.fr. Il n’en reste pas moins que quelques 80 M€ bruts ont servi à faire la promotion du service et de ses programmes en affichage, presse, radio, télévision et cinéma.” Amazon a fait du chemin dans l’ombre. Mais il n’est visiblement plus disposé à y rester.

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire