Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Après le général Soleimani, le nouveau chef d’Al-Qods menacé par les USA
23/01/2020 à 19h59 par La redaction

Selon le représentant spécial des États-Unis pour l’Iran, si le nouveau chef de la Force Al-Qods Ismael Qaani continue de tuer des Américains, il subira le même sort que son prédécesseur assassiné lors de l’opération américaine du 3 janvier.

Ismael Qaani, nouveau commandant de la Force iranienne Al-Qods du corps des Gardiens de la révolution islamique (GRI), subira le même destin que son prédécesseur, le général Qassem Soleimani, s’il tue des Américains, a déclaré le représentant spécial des États-Unis pour l’Iran Brian Hook dans une interview au journal Asharq al-Awsat.

«Si Qaani continue de tuer des Américains, il subira le même sort. Il y a quelques années, le Président Trump a expliqué que toute attaque contre des Américains ou les intérêts américains recevrait une réponse décisive, ce que le Président a bien démontré [avec l’assassinat de Soleimani, ndlr]», a déclaré Hook.
Le représentant spécial américain pour l’Iran a également ajouté que les États-Unis continueraient de soutenir le peuple iranien en soulignant que les Iraniens ordinaires souffraient en raison de leurs dirigeants.

Assassinat de Soleimani

Le 3 janvier, les États-Unis ont mené une opération afin d’assassiner le général Qassem Soleimani en Irak. En réponse, l’Iran a attaqué des bases américaines en Irak.

L’administration américaine a justifié son opération d’assassinat de Soleimani par des attaques «imminentes» préparées par le général contre des ambassades américaines. Donald Trump a déclaré qu’il s’agissait de quatre ambassades spécifiques. Pourtant, le chef du Pentagone, Mark Esper, n’a pas confirmé ces déclarations du Président.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 501 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Selon le représentant spécial des États-Unis pour l’Iran, si le nouveau chef de la Force Al-Qods Ismael Qaani continue de tuer des Américains, il subira le même sort que son prédécesseur assassiné lors de l’opération américaine du 3 janvier.

Ismael Qaani, nouveau commandant de la Force iranienne Al-Qods du corps des Gardiens de la révolution islamique (GRI), subira le même destin que son prédécesseur, le général Qassem Soleimani, s’il tue des Américains, a déclaré le représentant spécial des États-Unis pour l’Iran Brian Hook dans une interview au journal Asharq al-Awsat.

«Si Qaani continue de tuer des Américains, il subira le même sort. Il y a quelques années, le Président Trump a expliqué que toute attaque contre des Américains ou les intérêts américains recevrait une réponse décisive, ce que le Président a bien démontré [avec l’assassinat de Soleimani, ndlr]», a déclaré Hook.
Le représentant spécial américain pour l’Iran a également ajouté que les États-Unis continueraient de soutenir le peuple iranien en soulignant que les Iraniens ordinaires souffraient en raison de leurs dirigeants.

Assassinat de Soleimani

Le 3 janvier, les États-Unis ont mené une opération afin d’assassiner le général Qassem Soleimani en Irak. En réponse, l’Iran a attaqué des bases américaines en Irak.

L’administration américaine a justifié son opération d’assassinat de Soleimani par des attaques «imminentes» préparées par le général contre des ambassades américaines. Donald Trump a déclaré qu’il s’agissait de quatre ambassades spécifiques. Pourtant, le chef du Pentagone, Mark Esper, n’a pas confirmé ces déclarations du Président.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 501 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire