Après le 31 octobre/Le RHDP en colère contre la presse internationale

Adama Bictogo n’est pas content du traitement de l’information par la presse nationale et internationale, à la suite de la présidentielle du 31 octobre. A l’en croire, il y a une partialité en faveur de l’opposition.

Dans un communiqué publié le 8 novembre 2020, le Directeur Exécutif du RHDP s’est indigné du traitement de l’information relative à la présidentielle du 31 octobre 2020 en Côte d’Ivoire. Selon M. Adama Bictogocertains médias font preuve de matière flagrante d’un traitement déséquilibré et partial de l’actualité politique ivoirienne”.

La Direction exécutive du RHDP a donc élevéune vive protestation contre ses dérives inacceptables, susceptibles d’encourager des troubles à l’ordre public”. En effet, Bictogo affirme que les médias font la part belle à l’opposition, en relayant même des appels à la sédition.

À lire aussi :
Hausse des prix / Un proche de Guillaume Soro tacle le RHDP

“Les propos et attitudes séditieux de certains responsables de partis politiques sont abondamment relayés par ces médias internationaux “, dénonce Bictogo. Ce dernier s’est aussi insurgé contre les médias qui “n’hésitent pas à diffuser et publier sur la situation politique nationale, qui occultent les actes de violences perpétrés par des individus sans foi ni loi”.

Bictogo a invité dans sa déclaration les journalistes “ à retrouver le sens de l’équilibre dans les contenus de leurs articles et reportages sur la Côte d’Ivoire”.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire