Après Cheb Khaled, Zahouania conspuée : quand le raï déraille


Video player

La chanteuse raï algérienne Zahouania a été conspuée à l’aéroport d’Orly, par ses compatriotes qui n’ont pas hésité à la pointer, autant qu’ils l’ont fait avec son homologue de musicien-auteur-compositeur, Cheb Khaled, le roi du raï. Que s’est-il passé ?

C’est un mauvais quart d’heure que vient de passer la chanteuse de raï algérienne, Zahouania, à l’aéroport d’Orly Charles De Gaulle. L’information a été donnée par le journal Algeriepatriotique, qui précise que c’est aux cris stridents d’«Air Algérie poubelle !» que des citoyens algériens ont rembarré sèchement la chanteuse raï Zahouania à l’aéroport d’Orly.

Justifiant les raisons de cette grogne contre la chanteuse, le journal indique que les ressortissants algériens n’ont pas toléré que la chanteuse ait eu le privilège de trouver un billet d’avion là où plusieurs dizaines de clients de la compagnie ne parviennent à s’offrir ce titre de voyage devenu précieux, en raison d’une mauvaise programmation des vols vers l’Algérie.

Le média algérien, qui révèle que le guichet de la compagnie Air Algérie à l’aéroport de Paris est sous constante surveillance policière, d’une fait d’une tension notoire, dénonce que « des passe-droits sont réservés au personnel d’Air Algérie, qui favorise ses proches et ses amis, à la nomenklatura et aux trabendistes dont la collusion avec les effectifs au sol et le personnel navigant » de la compagnie aérienne.

Et de pointer que « des centaines de milliers d’Algériens s’en trouvent toujours bloqués à l’étranger, tandis qu’une minorité se permet des va-et-vient incessants, sans aucun motif sérieux qui puisse justifier qu’ils soient ainsi choyés au détriment d’une majorité abandonnée à son triste sort », ce qui a valu à la chanteuse Zahouania d’être copieusement conspuée.

Et selon le journal, l’incident d’Orly est loin d’être un cas isolé, puisque les Algériens étalent assez souvent leur colère « face au traitement de faveur dont jouit une catégorie » de leurs ressortissants, qui « abusent d’une position ou d’une notoriété ». Et de citer en exemple le roi du raï, Cheb Khaled, qui avait été conspuée à l’entrée du consulat d’Algérie, à Vitry-sur-Seine, en avril 2015, pour être passé avant les Algériens qui faisaient la queue, alors que le musicien était « sous bonne escorte ».

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire