Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
ANNULATION DU CEP ET DU BEPC : LES PARTENAIRES SOCIAUX CRIENT À LA DISCRIMINATION
06/07/2020 à 21h48 par La redaction

Pour la clôture de l’année scolaire 2019-2020 perturbée par la crise sanitaire due au Covid-19, seuls les élèves de terminale auront à passer le Bac. Ceux de 5e année (primaire) et 3 e année (secondaire) ne passeront ni le Cep ni le BEPC. Les partenaires sociaux du secteur éducation crient à la discrimination.

ANNULATION DU CEP ET DU BEPC : LES PARTENAIRES SOCIAUX CRIENT À LA DISCRIMINATION

Cette année le Cep et le BEPC n’auront pas lieux. © D.R.

Un nouveau calendrier scolaire a été arrêté au Gabon, afin de fixer les parents et les élèves sur le sort réservé à l’année scolaire 2019-2020, fortement perturbée par la crise sanitaire liée au Covid-19. A juste titre, le ministre de l’Education nationale s’est entretenu avec les partenaires sociaux du secteur le 3 juillet, afin de présenter les grandes décisions arrêtées.

Réitérant les annonces faites par le gouvernement le 30 juin, Patrick Mouguiama Daouda a indiqué que la poursuite du paiement des vacations aux enseignants, aura lieu avant la reprise des cours prévue pour ce 13 juillet. Par ailleurs, alors que ces derniers espéraient être soumis aux tests de dépistage massif, ce ne sera finalement pas le cas. «Le dépistage massif ne sert à rien selon le Copil, car il y a risque de contamination quelques jours après le dépistage même si on n’a été testé négatif», a fait savoir le délégué général de la Confédération nationale des syndicats du secteur éducation (Conasysed), dans un compte-rendu de ladite rencontre. «Le gouvernement refuse d’octroyer la prime Covid-19 aux enseignants parce qu’ils ne sont pas en contact avec les malades en dépit du plaidoyer du ministre» a également informé Louis Patrick Mombo.

Si les enseignants semblent avoir accepté cette idée, ils ont au cours de cette rencontre déploré «la discrimination dont sont victimes les élèves des classes intermédiaires, ceux de 5e année primaire et 3e du secondaire». Ils ont demandé au gouvernement de reconsidérer sa décision de ne pas organiser le Certificat d’études primaire (CEP) et le Brevet d’études du premier cycle (BEPC).

Pour les partenaires sociaux, a souligné Louis-Patrick Mombo, tous les élèves doivent être traités de la même manière conformément aux textes en vigueur. Selon lui, les partenaires ont demandé au ministre de tutelle ce qu’il adviendra de l’argent versé par les candidats libres en cas d’annulation desdits examens. «Le ministre a mis en exergue la priorité sanitaire qui a guidé le gouvernement», a-t-il dit. Le contexte sanitaire auquel s’imbriqueraient d’autres contraintes auraient, selon Patrick Mouguiama Daouda, amené le gouvernement à opérer des choix dans l’organisation des examens. «C’est ainsi que les examens de l’enseignement technique et professionnel se dérouleront ainsi que le Baccalauréat général. En fonction des priorités et des contraintes selon le ministre, l’Etat peut décider d’annuler un examen. Tel est le cas avec le CEP et le BEPC», a expliqué Louis Patrick Mombo.

Si la requête relative à l’annulation de la décision gouvernementale ne devrait aboutir, pour la reprise des cours le 13 juillet, les partenaires sociaux ont exigé du gouvernement la réunion de toutes les garanties sanitaires et sécuritaires.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 610 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Voici les auteurs ivoiriens les plus lus

26/10/2020

Voici les...

Dans un message publié sur sa page...
Cameroun : « L’Etat a géré dans le plus grand secret l’argent destiné à faire face au Covid-19 »

26/10/2020

Cameroun :...

Dans une tribune, Human Rights Watch s’inquiète...
Cameroun : plusieurs enfants tués dans l’attaque de l’école dans une zone anglophone

26/10/2020

Cameroun :...

L’attaque n’a pas encore été revendiquée et...
Présidentielle aux Seychelles : victoire historique de l’opposition, Ramkalawan élu au premier tour

26/10/2020

Présidentielle aux...

Wavel Ramkalawan a rassemblé 54,9 % des voix,...
Nigeria : les pillages se multiplient, les autorités à la peine

26/10/2020

Nigeria :...

Les violences ont commencé à Lagos, la...
Au Burkina Faso, les déplacés sont les grands oubliés des élections de novembre

26/10/2020

Au Burkina...

Le pays doit voter pour la présidentielle...
En Tunisie, une famille autorisée à changer de nom pour ne plus subir de discriminations

26/10/2020

En Tunisie,...

Alors que le passé esclavagiste du pays...
La crise climatique menace toujours plus la santé et la sécurité alimentaire des Africains

26/10/2020

La crise...

Sécheresses, inondations, cyclones : le continent le moins...
En Guinée, l’opposition conteste la réélection du président Alpha Condé

26/10/2020

En Guinée,...

L’appel à manifester lancé par le Front...
Guinée: Amnesty International dénonce «des tirs à balles réelles» des forces de sécurité

26/10/2020

Guinée: Amnesty...

Alors que les violences post-électorales en Guinée ont...
Les Chiliens décident de s'offrir une nouvelle Constitution

26/10/2020

Les Chiliens...

Un référendum historique était organisé dimanche 25...
France: une nouvelle conférence sociale en pleine deuxième vague épidémique

26/10/2020

France: une...

Les syndicats, le patronat et le Premier...
Introduction en Bourse record pour Ant Group, une filiale du géant chinois Alibaba

26/10/2020

Introduction en...

Jack Ma se frotte les mains. En...
Guinée: une situation sécuritaire toujours tendue à Conakry

26/10/2020

Guinée: une...

Alors que des violences ont lieu depuis...
Tensions France-Turquie: Erdogan demande aux Turcs de boycotter les produits français

26/10/2020

Tensions France-Turquie:...

Le président Recep Tayyip Erdogan a appelé...
Gnabry sort de la quarantaine après un faux “test positif” au covid-19

26/10/2020

Gnabry sort...

L’attaquant du Bayern Munich Serge Gnabry a quitté la quarantaine après...
Guinée / L’élection de Condé remise en cause par le vice-président de la CENI

26/10/2020

Guinée /...

Dans une note d’une vingtaine de pages...
#CongoIsBleeding : le nouveau hashtag qui condamne l’exploitation meurtrière des mines congolaises

26/10/2020

#CongoIsBleeding :...

L’exploitation dans les mines de la République...
Présidentielle ivoirienne / Pourquoi la Mission d’observation de l’UA est une incohérence !

26/10/2020

Présidentielle ivoirienne...

Une mission de l’Union Africaine séjourne à...
Dossier / 20 ans après le Charnier de Yopougon: Révélations, en 24 points, sur une affaire rocambolesque

26/10/2020

Dossier /...

Le “Charnier de Yopougon” ! Voilà un...

Pour la clôture de l’année scolaire 2019-2020 perturbée par la crise sanitaire due au Covid-19, seuls les élèves de terminale auront à passer le Bac. Ceux de 5e année (primaire) et 3 e année (secondaire) ne passeront ni le Cep ni le BEPC. Les partenaires sociaux du secteur éducation crient à la discrimination.

ANNULATION DU CEP ET DU BEPC : LES PARTENAIRES SOCIAUX CRIENT À LA DISCRIMINATION

Cette année le Cep et le BEPC n’auront pas lieux. © D.R.

Un nouveau calendrier scolaire a été arrêté au Gabon, afin de fixer les parents et les élèves sur le sort réservé à l’année scolaire 2019-2020, fortement perturbée par la crise sanitaire liée au Covid-19. A juste titre, le ministre de l’Education nationale s’est entretenu avec les partenaires sociaux du secteur le 3 juillet, afin de présenter les grandes décisions arrêtées.

Réitérant les annonces faites par le gouvernement le 30 juin, Patrick Mouguiama Daouda a indiqué que la poursuite du paiement des vacations aux enseignants, aura lieu avant la reprise des cours prévue pour ce 13 juillet. Par ailleurs, alors que ces derniers espéraient être soumis aux tests de dépistage massif, ce ne sera finalement pas le cas. «Le dépistage massif ne sert à rien selon le Copil, car il y a risque de contamination quelques jours après le dépistage même si on n’a été testé négatif», a fait savoir le délégué général de la Confédération nationale des syndicats du secteur éducation (Conasysed), dans un compte-rendu de ladite rencontre. «Le gouvernement refuse d’octroyer la prime Covid-19 aux enseignants parce qu’ils ne sont pas en contact avec les malades en dépit du plaidoyer du ministre» a également informé Louis Patrick Mombo.

Si les enseignants semblent avoir accepté cette idée, ils ont au cours de cette rencontre déploré «la discrimination dont sont victimes les élèves des classes intermédiaires, ceux de 5e année primaire et 3e du secondaire». Ils ont demandé au gouvernement de reconsidérer sa décision de ne pas organiser le Certificat d’études primaire (CEP) et le Brevet d’études du premier cycle (BEPC).

Pour les partenaires sociaux, a souligné Louis-Patrick Mombo, tous les élèves doivent être traités de la même manière conformément aux textes en vigueur. Selon lui, les partenaires ont demandé au ministre de tutelle ce qu’il adviendra de l’argent versé par les candidats libres en cas d’annulation desdits examens. «Le ministre a mis en exergue la priorité sanitaire qui a guidé le gouvernement», a-t-il dit. Le contexte sanitaire auquel s’imbriqueraient d’autres contraintes auraient, selon Patrick Mouguiama Daouda, amené le gouvernement à opérer des choix dans l’organisation des examens. «C’est ainsi que les examens de l’enseignement technique et professionnel se dérouleront ainsi que le Baccalauréat général. En fonction des priorités et des contraintes selon le ministre, l’Etat peut décider d’annuler un examen. Tel est le cas avec le CEP et le BEPC», a expliqué Louis Patrick Mombo.

Si la requête relative à l’annulation de la décision gouvernementale ne devrait aboutir, pour la reprise des cours le 13 juillet, les partenaires sociaux ont exigé du gouvernement la réunion de toutes les garanties sanitaires et sécuritaires.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 610 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire