Amazonie : le rejet de l’aide mondiale par le Brésil


Video player

Jair Bolsonaro et ses ministres refusent l’aide des pays du G7 au Brésil pour combattre les incendies dont fait l’objet l’Amazonie. En effet, ce lundi, le G7 a proposé plusieurs solutions que Brasilia s’est empressé de refuser en traitant Macron, de colonisateur qui doit s’occuper de ses colonies.

Pour le quotidien Le Monde, « L’Amazonie brûle et avec elle, les relations entre Emmanuel Macron et le président brésilien, Jair Bolsonaro ». C’est le directeur de cabinet de Bolsonaro qui annoncé de refus de l’aide proposée au Brésil pour le poumon de la Terre, l’Amazonie.

« Nous remercions (le G7 pour son offre d’aide), mais ces moyens seront peut-être plus pertinents pour la reforestation de l’Europe », a affirmé Onyx Lorenzoni, sur un blog du portail d’information G1, information confirmée à l’Agence France-presse (AFP) par la présidence brésilienne.

Lorenzoni a placé dans son discours ceci : « Macron n’arrive même pas à éviter un incendie prévisible dans une église qui fait partie du patrimoine mondial de l’humanité, et il veut nous donner des leçons pour notre pays ? » en faisant allusion à l’incendie qui a frappé la cathédrale Notre Dame de Paris le 15Avril dernier. Il ajoute : « Il a beaucoup à faire chez lui et dans les colonies françaises » en faisant référence aux départements et territoires d’outre-mer de la France, dont fait partie la Guyane, pays frontalier du Brésil et où réside une partie de la Forêt amazonienne.

« Le Brésil est une nation démocratique, libre et n’a jamais eu de comportements colonialistes et impérialistes comme c’est peut-être l’objectif du Français Macron. D’ailleurs, avec un fort taux interne de rejet », a aussi ajouté M. Lorenzoni.

Cependant il semble qu’il ait eu un changement de ton du côté brésilien. Etant donné qu’avant le conseil de ministres, le ministre brésilien de l’Environnemen, Ricardo Salles, avait déclaré que l’aide proposé par les pays du G7 est la « bienvenue ».

Au soir du G7, Macron avait annoncé une enveloppe de 20 millions de dollars du G7 aux pays d’Amazonie. Cette somme devait principalement servir à envoyer dans la région des avions bombardiers d’eau Canadair, pour tenter d’enrayer les incendies.

Depuis le début de l’année près de 80 000 feux de forêt ont été enregistrés au Brésil emportant plus de la moitié de l’Amazonie.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire