Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
AMAZON REVIENT SUR SA DÉCISION DE BANNIR TIKTOK, MAIS LA QUESTION DU RESPECT DE LA VIE PRIVÉE PERSISTE
13/07/2020 à 17h13 par La redaction

Il y a quelques jours, de nombreux médias ont divulgué une information selon laquelle les cadres d’Amazon auraient envoyé une note aux employés pour leur demander de supprimer TikTok de leurs smartphones.

Devant l’ampleur de cette information, Amazon a finalement demandé à son service de presse de reprendre la parole pour expliquer que cette note a été envoyée par erreur, en ne fournissant aucune explication supplémentaire.

Dans la première note, la firme de Seattle expliquait que l’application développée par le géant chinois Bytedance causait des « risques de sécurité », encore une fois sans trop rentrer dans les détails. Avant de recevoir la deuxième note, les employés ont donc dû supprimer TikTok sur leurs smartphones, en gardant la possibilité d’utiliser la plateforme vidéo sur ordinateur. Voici ce qu’on pouvait clairement lire sur cette note mystérieuse : « Action requise : Suppression obligatoire de TikTok d’ici le 10 juillet ».

Pourtant quelques heures plus tard, ces mêmes employés ont reçu le message suivant : « Le courriel de ce matin à certains de nos employés a été envoyé par erreur. Il n’y a pas de changement à notre politique en ce moment en ce qui concerne TikTok ». Alors oui, l’erreur est humaine, toutefois le premier message semblait clair et n’est pas tombé du ciel.

Pour rappel, l’Inde a récemment pris la décision de bannir TikTok, WeChat et 60 autres applications chinoises. Si cette décision a été prise en raison de conflits bien plus profonds, vous n’êtes pas sans savoir que les États-Unis sont également en lutte contre la technologie chinoise et principalement Huawei.

TikTok dans la tourmente ?

Depuis quelques semaines, le gouvernement américain songe à son tour à interdire l’utilisation de TikTok dans son pays. L’Australie pourrait également prendre une décision similaire.

De son côté, Bytedance a pris la parole face à la décision d’Amazon avant même que la deuxième note ne soit partagée. Dans son communiqué l’entreprise explique : « La sécurité des utilisateurs est de la plus haute importance pour TikTok – nous nous engageons pleinement à respecter la vie privée de nos utilisateurs. Bien qu’Amazon ne nous ait pas contactés avant d’envoyer son courrier électronique, et que nous ne comprenions toujours pas ses préoccupations, nous sommes favorables à un dialogue afin de résoudre les problèmes qu’ils peuvent avoir et de permettre à leur équipe de continuer à participer à notre communauté. Nous sommes fiers que des dizaines de millions d’Américains se tournent vers TikTok pour se divertir, s’inspirer et se connecter, y compris de nombreux employés et entrepreneurs d’Amazon qui ont été en première ligne de cette pandémie ».

Au milieu de ces annonces contradictoires, il est donc difficile de prendre parti et de déceler le vrai du faux. Baptiste Robert, un chercheur français, s’est penché sur l’application TikTok afin d’en conclure un diagnostic. Voici sa déclaration finale : « Je n’ai rien trouvé d’inhabituel pour ce genre d’application avec une telle base d’utilisateurs. C’est mauvais en termes de vie privée, c’est sûr. Mais en termes de sécurité, ce n’est pas pire que les autres applications ».

Il ne reste plus qu’à attendre les verdicts finaux pris par ces gouvernements, toutefois TikTok pourrait bien perdre d’autres marchés après celui de l’Inde. En France, aucun débat n’est en cours à ce sujet. Pour les adeptes du concept démocratisé par TikTok, ne vous inquiétez pas, plusieurs startups comme Dfinity ont créé des clones de l’application plus respectueux de vos données.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 500 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Il y a quelques jours, de nombreux médias ont divulgué une information selon laquelle les cadres d’Amazon auraient envoyé une note aux employés pour leur demander de supprimer TikTok de leurs smartphones.

Devant l’ampleur de cette information, Amazon a finalement demandé à son service de presse de reprendre la parole pour expliquer que cette note a été envoyée par erreur, en ne fournissant aucune explication supplémentaire.

Dans la première note, la firme de Seattle expliquait que l’application développée par le géant chinois Bytedance causait des « risques de sécurité », encore une fois sans trop rentrer dans les détails. Avant de recevoir la deuxième note, les employés ont donc dû supprimer TikTok sur leurs smartphones, en gardant la possibilité d’utiliser la plateforme vidéo sur ordinateur. Voici ce qu’on pouvait clairement lire sur cette note mystérieuse : « Action requise : Suppression obligatoire de TikTok d’ici le 10 juillet ».

Pourtant quelques heures plus tard, ces mêmes employés ont reçu le message suivant : « Le courriel de ce matin à certains de nos employés a été envoyé par erreur. Il n’y a pas de changement à notre politique en ce moment en ce qui concerne TikTok ». Alors oui, l’erreur est humaine, toutefois le premier message semblait clair et n’est pas tombé du ciel.

Pour rappel, l’Inde a récemment pris la décision de bannir TikTok, WeChat et 60 autres applications chinoises. Si cette décision a été prise en raison de conflits bien plus profonds, vous n’êtes pas sans savoir que les États-Unis sont également en lutte contre la technologie chinoise et principalement Huawei.

TikTok dans la tourmente ?

Depuis quelques semaines, le gouvernement américain songe à son tour à interdire l’utilisation de TikTok dans son pays. L’Australie pourrait également prendre une décision similaire.

De son côté, Bytedance a pris la parole face à la décision d’Amazon avant même que la deuxième note ne soit partagée. Dans son communiqué l’entreprise explique : « La sécurité des utilisateurs est de la plus haute importance pour TikTok – nous nous engageons pleinement à respecter la vie privée de nos utilisateurs. Bien qu’Amazon ne nous ait pas contactés avant d’envoyer son courrier électronique, et que nous ne comprenions toujours pas ses préoccupations, nous sommes favorables à un dialogue afin de résoudre les problèmes qu’ils peuvent avoir et de permettre à leur équipe de continuer à participer à notre communauté. Nous sommes fiers que des dizaines de millions d’Américains se tournent vers TikTok pour se divertir, s’inspirer et se connecter, y compris de nombreux employés et entrepreneurs d’Amazon qui ont été en première ligne de cette pandémie ».

Au milieu de ces annonces contradictoires, il est donc difficile de prendre parti et de déceler le vrai du faux. Baptiste Robert, un chercheur français, s’est penché sur l’application TikTok afin d’en conclure un diagnostic. Voici sa déclaration finale : « Je n’ai rien trouvé d’inhabituel pour ce genre d’application avec une telle base d’utilisateurs. C’est mauvais en termes de vie privée, c’est sûr. Mais en termes de sécurité, ce n’est pas pire que les autres applications ».

Il ne reste plus qu’à attendre les verdicts finaux pris par ces gouvernements, toutefois TikTok pourrait bien perdre d’autres marchés après celui de l’Inde. En France, aucun débat n’est en cours à ce sujet. Pour les adeptes du concept démocratisé par TikTok, ne vous inquiétez pas, plusieurs startups comme Dfinity ont créé des clones de l’application plus respectueux de vos données.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 500 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire