Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Allemagne: un ex-traducteur de l’armée jugé pour espionnage au profit de l’Iran
21/01/2020 à 10h10 par La redaction

Le couple ne s’est pas exprimé jusqu’ici sur les faits qui lui sont reprochés et a de nouveau gardé le silence, lundi, lors de son procès.

Un ex-traducteur germano-afghan de l’armée allemande et son épouse, soupçonnés d’avoir espionné au profit de l’Iran, ont comparu lundi 20 janvier au premier jour d’un procès placé sous le signe du secret d’État. L’homme, identifié comme Abdul S., 51 ans, est accusé de «trahison dans un cas particulièrement grave et violation de secrets professionnels dans 18 cas», d’après le tribunal de grande instance de Coblence (centre ouest).

Public et médias n’ont pas été autorisés à écouter l’énoncé complet de l’acte d’accusation pour «des raisons de sécurité de l’État», d’après les mots du président du Tribunal Thomas Bergmann, qui leur a prié de quitter la salle peu après l’ouverture de l’audience. Le procès, qui doit durer jusqu’à la fin mars, sera régulièrement entrecoupé de telles phases de huis clos.

Incarcéré depuis un an, l’accusé risque la perpétuité, soit au moins 15 ans de prison en Allemagne. Son épouse Asiea S., 40 ans, est jugée avec lui sous l’accusation de «complicité de trahison». Elle risque jusqu’à onze ans de prison. Contrairement à son mari, cette femme également germano-afghane, n’est pas incarcérée. «Elle aurait réalisé pour lui de petites tâches d’organisation», a expliqué lundi le procureur Ullrich Schultheis cité par l’agence DPA, tel que l’envoi de mails avec codes pour carte SIM des téléphones destinés aux contacts iraniens ou adresses d’hôtel.

Le couple ne s’est pas exprimé jusqu’ici sur les faits qui lui sont reprochés et a de nouveau gardé le silence lundi. Selon leur avocat Ulrich Sommer, l’acte d’accusation ne reposerait sur aucune «preuve directe».

Elle aurait réalisé pour lui de petites tâches d’organisation

procureur Ullrich Schultheis pour l’agence DPA
L’accusé, détenteur de la double nationalité allemande et afghane, est soupçonné d’avoir «transféré des secrets d’État à caractère militaire à des collaborateurs du service du renseignement iranien», selon l’acte d’accusation rendu public du parquet fédéral, compétent dans les affaires de terrorisme et d’espionnage. Pour ses services, il aurait reçu des honoraires de plus de 60.000 euros.

Employé comme civil, il travaillait depuis de nombreuses années comme traducteur, mais aussi conseiller culturel et linguistique à la caserne Heinrich Hertz à Daun, près de Coblence. Selon le magazine Der Spiegel, le cas est particulièrement délicat pour la Bundeswehr car l’homme collaborait à une unité spécialisée dans la guerre électronique, pour laquelle il traduisait des enregistrements téléphoniques ou des messages radio des talibans interceptés en Afghanistan.

Les enquêteurs jugent toutefois «peu probable qu’il ait pu faire passer des informations secrètes sur les troupes allemandes sur place». Averti par «un service secret allié», le service de contre-espionnage militaire allemand MAD a commencé à le soupçonner en 2017 d’être un informateur. Il avait remarqué que ses voyages dans certains pays européens coïncidaient avec ceux de responsables des services secrets iraniens.

Pour le démasquer, ils lui ont donné accès à plusieurs documents soi-disant confidentiels, mais fabriqués de toutes pièces, qu’il se serait empressé de remettre à ses contacts, assure Der Spiegel. L’Iran est l’un des pays les plus actifs en matière d’espionnage dans le pays, aux côtés de la Russie et de la Chine, selon un rapport du renseignement intérieur allemand. Les services secrets iraniens sont «régulièrement à la recherche de sources appropriées pour couvrir les besoins d’informations du régime», souligne-t-il.

Dans son passé récent, l’Allemagne a connu quelques affaires d’espionnage retentissantes. En 2016, Markus Reichel, un ex-agent des services secrets allemands, avait été condamné à 8 huit ans de prison pour «haute trahison» après avoir été reconnu coupable de collaboration avec la CIA et la Russie. En 2011, la justice avait aussi condamné à des peines de prison un couple marié soupçonné d’avoir espionné pour les services secrets russes pendant plus de 20 ans.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 480 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Bonne nouvelle pour l'opposition ivoirienne

07/10/2020

Bonne nouvelle...

Bonne nouvelle pour l’opposition politique  ivoirienne. L’information...
Côte d’Ivoire / présidentielle : Le message émouvant d’Alpha Blondy

07/10/2020

Côte d’Ivoire /...

A quelques semaines de l’élection présidentielle, la...
Nigeria: la police s'offre un direct Instagram avec une célébrité

07/10/2020

Nigeria: la...

Au Nigeria, la Brigade spéciale anti braquage est particulièrement...
Michelle Obama s'attaque à Donald Trump

07/10/2020

Michelle Obama...

L'ancienne première dame américaine, Michelle Obama, dans...
Drake fait une grosse surprise à un fan hospitalisé

07/10/2020

Drake fait...

  Le rappeur américain Drake a fait...
“Qui es-tu pour parler de structurer l’islam ? “, Erdogan à Macron

07/10/2020

“Qui es-tu...

Lors d’un discours face à la nation...
Une seconde baleine retrouvée morte sur la plage de Lomé

07/10/2020

Une seconde...

Ça ne sent pas bien cette affaire...
Afrique du Sud : une famille en colère dépose un cadavre à la banque

07/10/2020

Afrique du...

Les membres d’une famille en colère après...
Nikanor brise le silence entre sur sa relation avec Sèssimè

07/10/2020

Nikanor brise...

  L'artiste Nikanor lève enfin le silence entre sa supposée...
Djibouti, pays d’un million d’habitants, construit la plus grande zone de libre-échange d’Afrique

07/10/2020

Djibouti, pays...

Djibouti profite de sa position stratégique sur...
Côte d’Ivoire: 80% du cacao pour la campagne 2020-2021 déjà vendus

07/10/2020

Côte d’Ivoire:...

En Côte d’Ivoire, la campagne 2020-2021 du...
Côte d’Ivoire / Mission ONU, CEDEAO et UA à Abidjan : les vérités crues de Boni Claverie aux émissaires

07/10/2020

Côte d’Ivoire...

Depuis le 4 octobre des émissaires de l’UA...
Covid-19 : Le Barça a perdu 97 millions d’euros à cause de la pandémie

07/10/2020

Covid-19 :...

Le FC Barcelone a annoncé des pertes...
JNCC 2020: Le ministre Adjoumani appelle à l’union de tous les acteurs du cacao

07/10/2020

JNCC 2020:...

Les journées nationales du cacao et du...
Côte d’Ivoire: 80% du cacao pour la campagne 2020-2021 déjà vendus

07/10/2020

Côte d’Ivoire:...

En Côte d’Ivoire, la campagne 2020-2021 du...
Petrolegate : Le Parlement européen soutient Ferdinand Ayité

06/10/2020

Petrolegate :...

Depuis plusieurs semaines, l’affaire du Petrolegate  fait...
Voici la nouvelle destination de Zidane

06/10/2020

Voici la...

La nouvelle vient de paraître. Alors qu’il a...
Le dentier du père de Michael Jackson vendu aux enchères

06/10/2020

Le dentier...

Le dentier de Joe Jackson, le père...
Bénin : Un couple et leurs enfants déambulent nus dans les rues

06/10/2020

Bénin :...

   La commune d’Abomey-Calavi, a été le...
Davido chassé d'une boîte de nuit au Ghana

06/10/2020

Davido chassé...

    L'artiste nigérian Davido et son...

Le couple ne s’est pas exprimé jusqu’ici sur les faits qui lui sont reprochés et a de nouveau gardé le silence, lundi, lors de son procès.

Un ex-traducteur germano-afghan de l’armée allemande et son épouse, soupçonnés d’avoir espionné au profit de l’Iran, ont comparu lundi 20 janvier au premier jour d’un procès placé sous le signe du secret d’État. L’homme, identifié comme Abdul S., 51 ans, est accusé de «trahison dans un cas particulièrement grave et violation de secrets professionnels dans 18 cas», d’après le tribunal de grande instance de Coblence (centre ouest).

Public et médias n’ont pas été autorisés à écouter l’énoncé complet de l’acte d’accusation pour «des raisons de sécurité de l’État», d’après les mots du président du Tribunal Thomas Bergmann, qui leur a prié de quitter la salle peu après l’ouverture de l’audience. Le procès, qui doit durer jusqu’à la fin mars, sera régulièrement entrecoupé de telles phases de huis clos.

Incarcéré depuis un an, l’accusé risque la perpétuité, soit au moins 15 ans de prison en Allemagne. Son épouse Asiea S., 40 ans, est jugée avec lui sous l’accusation de «complicité de trahison». Elle risque jusqu’à onze ans de prison. Contrairement à son mari, cette femme également germano-afghane, n’est pas incarcérée. «Elle aurait réalisé pour lui de petites tâches d’organisation», a expliqué lundi le procureur Ullrich Schultheis cité par l’agence DPA, tel que l’envoi de mails avec codes pour carte SIM des téléphones destinés aux contacts iraniens ou adresses d’hôtel.

Le couple ne s’est pas exprimé jusqu’ici sur les faits qui lui sont reprochés et a de nouveau gardé le silence lundi. Selon leur avocat Ulrich Sommer, l’acte d’accusation ne reposerait sur aucune «preuve directe».

Elle aurait réalisé pour lui de petites tâches d’organisation

procureur Ullrich Schultheis pour l’agence DPA
L’accusé, détenteur de la double nationalité allemande et afghane, est soupçonné d’avoir «transféré des secrets d’État à caractère militaire à des collaborateurs du service du renseignement iranien», selon l’acte d’accusation rendu public du parquet fédéral, compétent dans les affaires de terrorisme et d’espionnage. Pour ses services, il aurait reçu des honoraires de plus de 60.000 euros.

Employé comme civil, il travaillait depuis de nombreuses années comme traducteur, mais aussi conseiller culturel et linguistique à la caserne Heinrich Hertz à Daun, près de Coblence. Selon le magazine Der Spiegel, le cas est particulièrement délicat pour la Bundeswehr car l’homme collaborait à une unité spécialisée dans la guerre électronique, pour laquelle il traduisait des enregistrements téléphoniques ou des messages radio des talibans interceptés en Afghanistan.

Les enquêteurs jugent toutefois «peu probable qu’il ait pu faire passer des informations secrètes sur les troupes allemandes sur place». Averti par «un service secret allié», le service de contre-espionnage militaire allemand MAD a commencé à le soupçonner en 2017 d’être un informateur. Il avait remarqué que ses voyages dans certains pays européens coïncidaient avec ceux de responsables des services secrets iraniens.

Pour le démasquer, ils lui ont donné accès à plusieurs documents soi-disant confidentiels, mais fabriqués de toutes pièces, qu’il se serait empressé de remettre à ses contacts, assure Der Spiegel. L’Iran est l’un des pays les plus actifs en matière d’espionnage dans le pays, aux côtés de la Russie et de la Chine, selon un rapport du renseignement intérieur allemand. Les services secrets iraniens sont «régulièrement à la recherche de sources appropriées pour couvrir les besoins d’informations du régime», souligne-t-il.

Dans son passé récent, l’Allemagne a connu quelques affaires d’espionnage retentissantes. En 2016, Markus Reichel, un ex-agent des services secrets allemands, avait été condamné à 8 huit ans de prison pour «haute trahison» après avoir été reconnu coupable de collaboration avec la CIA et la Russie. En 2011, la justice avait aussi condamné à des peines de prison un couple marié soupçonné d’avoir espionné pour les services secrets russes pendant plus de 20 ans.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 480 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire