Alassane Ouattara manifeste toujours sa volonté d’aller à l’Eco


Video player

Malgré toute opposition, le président ivoirien Alassane Ouattara manifeste toujours sa volonté d’aller à l’Eco, la monnaie unique de la CEDEAO. Il a balayé du revers de la main toutes les critiques notamment celle du Nigeria et ses amis anglophones, qui sont très acerbes à son égard.

Pour Ouattara, la date du juin 2020 tien toujours, « C’est une intoxication pure et simple. Il n’y a que cinq pays qui se sont retrouvés [à Abuja] sur les quinze de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest [Cédéao] (…). La majorité des pays n’a pas été à cette réunion. Ce n’était pas une réunion des chefs d’Etat, mais de ministres et gouverneurs », a déclaré M. Ouattara. « Ce que nous avons décidé au niveau des chefs d’Etat, notre volonté c’est de mettre l’éco en 2020 », a-t-il ajouté, précisant qu’il y avait des « conditions ».

Selon ADO, rein n’empêche ce projet d’être réalisé en 2020. Il suffit que les pays respectent les critères.

« La première condition, c’est de réunir les [cinq] critères de performance : déficit de moins 3 %, dette de moins de 70 %, faible inflation, etc. (…). Pour le moment, il n’y a que quatre ou cinq pays, dont la Côte d’Ivoire, qui remplissent ces critères », a-t-il poursuivi, soulignant que le processus devait être « graduel ». « Cinq, huit, dix pays [respectant les critères] peuvent se mettre ensemble », a-t-il dit, ajoutant que d’autres pouvaient ensuite les rejoindre à l’image de la zone euro commencée à onze et qui comprend dix-neuf pays aujourd’hui.

👉Rejoindre groupe d'actualités sur Whatsapp

Il indique également qu’il serait mieux qu’on s’abstient à toute précipitation tout réalisant les choses l’une après l’autre.

« Nous voulons faire les choses par étapes. Nous ne voulons pas de précipitation, mais nous ne voulons pas non plus que les pays qui ne respectent pas les critères de convergence bousculent le processus », a-t-il conclu dans une claire allusion au Nigeria. Les six pays de la Zone monétaire ouest-africaine (ZMOA) avaient dénoncé « la déclaration visant à renommer unilatéralement le franc CFA en éco d’ici à 2020 », le 16 janvier à Abuja.

Cette annonce avait été faite par le président ivoirien Alassane Ouattara lors d’une visite à Noël de son homologue français Emmanuel Macron.

→ A LIRE AUSSI : Ouattara : « je suis le chef de l’Etat, je suis l’aîné de Gbagbo, c’est lui qui devrait m’appeler »

→ A LIRE AUSSI : Guillaume Soro : « La résidence de Ouattara a été payée sur les fonds du trésor »

→ A LIRE AUSSI : Nigéria : Un jeune de 18 ans arrêté pour avoir violé sa grand-mère

--

Quel est ton avis sur doingbuzz en terme de qualités de service?

Consulter son résultat

Chargement ... Chargement ...
Hey toi 👋 Partage ce contenu 👉

Laisser votre commentaire