Afrique: objet de course entre les géants du monde


Video player

En ces derniers moments, les grandes nations du monde actuellement à savoir la Russie, les États-Unis d’Amérique et la France, voient leurs grandes personnalités défiler dans les différents palais présidentiels des pays africains. Pourquoi maintenant?

Peut-être parce qu’ils sont attirés par les richesses naturelles de l’Afrique comme toujours ou cette fois-ci pour faire la cour aux présidents africains à travers des intérêts géostratégiques, politiques, militaires…
Après la visite du président français Emmanuel Macron au Cameroun, au Benin en Guinée-Bissau et du ministre russe des affaires étrangères, Serguei Lavrov, c’est au tour d’Antony Blinken secrétaire d’Etat américain de venir se vendre en République Démocratique du Congo, en Afrique du Sud et au Rwanda dans ce mois d’Août.

Sans mentir, ces trois nations sont dans un conflit sans précédent lié à l’Ukraine et faute d’alliés en Europe, elles se sont tournées vers l’Afrique. Avec leurs économies en chute libre, leurs manques de matières premières, leur « messie » serait le berceau de l’humanité. Malgré leur façade d’amitié, il a en dessous, un air de colonisation qui se fait sentir…

L’Afrique devrait se demander la raison pour laquelle elle est toujours en retard malgré l’attirance qu’elle provoque et les énormes ressources qu’elle possèdent. Les gouvernements africains pour la plupart travaillent sans écouter les besoins et exigences du peuple et puisent à outrance tant dans le trésor public que dans les matières premières. Sinon si les gouvernements et le peuple africain s’entendaient, ce continent pourrait se positionner parmi les plus puissants du globe.
Voyant l’incapacité de ces États, les puissances mondiales font encore une course aux trésors en Afrique pour garantir l’avenir de leurs peuples peut-être contre quelques armes.
Sur un point, c’est l’occasion pour le peuple y compris les dirigeants africains de comprendre que les pays de l’Occident ne sont pas « tout-puissants » comme ils le font croire dans leurs discours et actes illusoires et « rabaissants ». L’Afrique devra profiter de cette occasion pour ramener ses partenariats avec ces nations à un état gagnant-gagnant. Mais il faudra de l’audace et la volonté des dirigeants des pays africains pour y parvenir.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire