Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Afrique Le journal américain « Black Star News» désigne Wade meilleur président de l’Afrique et de la diaspora
02/11/2020 à 16h24 par La redaction

Je suis rentré tôt ce matin d’une visite de cinq jours au Sénégal pour assister au sommet mondial des Maires, ou beaucoup de maires américains ont rencontré leurs pairs de différents pays africains.

J’étais juste au Sénégal au mois de mai pour les besoins du 36e Congrès de Africa Travel Association sur le tourisme qui s’est tenu au Sénégal particulièrement et en Afrique d’une manière générale. Je dois donc écrire le type d’article que j’écris normalement quand je reviens de ce genre de Congrès, comme ce fut le cas à mon retour de la Tanzanie, de l’Egypte, et de la Gambie l’année dernière. Et ces articles sont composés de 8 à 12 pages et même de plus de 16 pages dans le cas de la Tanzanie.

Ce qui m’a poussé à écrire c’était le fait que deux semaines après que j’ai quitté le Sénégal au mois de mai, il y avait une grande manifestation contre le gouvernement du président Wade dans sa tentative de modifier la constitution pouvant lui permettre de briguer un 3e mandat. Il a finalement été contraint de retirer le projet de loi à l’Assemblée Nationale du Sénégal.

Ce serait absurde de dire que j’ignore la situation politique dans ce pays. Mais cet article porte sur les réalisations du président Wade pour la diaspora africaine. Très souvent, certains d’entre nous sont tellement aveuglés par un côté du caractère d’un individu qu’ils ne peuvent plus voir les bonnes choses qu’il est en train de réaliser dans d’autres domaines.

 

Je peux catégoriquement affirmer sans crainte d’être contredit, que le président Wade a fait plus pour la Diaspora africaine que n’importe quel chef d’Etat africain mort ou vivant. Jusqu’à présent; certains présidents africains ou premiers ministres ont fait toutes sortes de déclarations concernant la diaspora africaine, mais en termes d’actions concrètes, ils ont, à peine, réalisé 2% de ce que le président Wade a fait.

 

Le sommet mondial des maires est une rencontre ou les maires afro- américains accompagnés de hautes personnalités du dialogue panafricain, ont été appelés au Sénégal pour rencontrer les maires sénégalais ainsi que leurs pairs africains pour échanger sur des sujets ayant une importance capitale pour les deux communautés.

Les discussions portaient sur la bonne gouvernance, le commerce, le tourisme, le jumelage des villes, le développement économique, la réponse à la pandémie du SIDA, l’éducation, les media. Selon le président de la conférence nationale des maires noirs, Robert L.  Bowser de la ville d’Orange, New Jersey, «les fondements du sommet et le travail sur les défis du développement dans ce contexte de mondialisation visent essentiellement l’amélioration du bien-être de tous les citoyens des villes».

 

Ma participation à la conférence m’a permis de constater un impact positif sur les deux côtés de l’océan Atlantique et j’ai été surpris spécifiquement par le problème relatif au VIH/SIDA. Il n’ya pas de doute que les deux parties ont pu bénéficier de l’expérience des uns et des autres sur ce fléau des africains à travers le monde.

Ensuite au mois de septembre de chaque année, les dirigeants africains se rencontrent à New York City pour assister aux réunions de l’Assemblée générale des Nations-Unies. La plupart d’entre eux évitent non seulement leurs propres citoyens, mais refusent même de sortir du confort des zones des Etats-Unis. D’autres encore ne connaissent même pas où se situe Harlem, la capital noire du monde.

Au moins de septembre dernier, le président A. Wade est devenu le premier président à organiser un grand événement à Harlem au centre iconique de Schomburg pour la littérature nègre. Cette manifestation a réuni des hommes politiques noirs, des hommes d’affaires et de culture, des historiens pour échanger sur la diaspora africaine, la réalisation de la renaissance africaine qui était un des sujets de choix le plus débattu.

N’oublions pas que le Sénégal sous la houlette du président Wade est le seul pays africain qui a son consulat général à Harlem, la capitale du monde noire. L’impact économique et culturel que cela a déjà créé est incommensurable. Imaginez juste ce qui se produirait si 15 des 54 pays africains avaient établi leurs Consulats –généraux à Harlem.

Le Monument de la Renaissance africaine a vu le jour au Sénégal à la grande joie des sénégalais et même des dirigeants de la diaspora africaine, particulièrement des Etats-Unis et d’autres parties du monde. Les 27 millions de dollars que ce monument a coûtés ont suscité beaucoup de critiques particulièrement des citoyens Sénégalais qui croient que cet argent aurait pu être investi dans les écoles et dans des domaines infrastructurels négligés jusqu’ici par le pays. Bien sur c’est un argument valable mais comme je l’ai toujours noté, le monument a rendu fier plus de 150 millions d’africains de la diaspora. C’est comme un symbole accueillant de l’Afrique à l’égard de ses fils et filles vendus durant l’esclavage pour qu’ils se rendent compte qu’ils sont les bienvenus en Afrique.

Comme je l’ai noté plusieurs fois, les 27millions de dollars auraient pu être investis dans l’économie sénégalaise mais comparés au rayonnement et aux relations publiques dont le Sénégal jouit grâce à ce monument, 100millions de dollars de publicité n’aurait pas un tel impact sur le pays.

En outre, cela aurait pu être considéré comme une promotion, rien d’autre. Le nombre de touristes qui sont prêts à visiter le Sénégal pourrait aussi augmenter significativement non seulement en termes de croissance économique mais aussi de création d’emplois et les Sénégalais, dans quelques années, verront le monument comme une grande fierté comme les français considèrent aujourd’hui la Tour Eiffel et les américains la Statue de la Liberté.

La mise en place, par le président Wade, de la Renaissance Africaine aux Etats-Unis et du réseau de la diaspora africaine dirigé par son coordonnateur Dr. Djibril Diallo n’a pas seulement été de la rhétorique. L’invitation au FESMAN 2010, qui a consisté à égayer des centaines d’africains de la diaspora, en passant par la mise au point du Monument de la renaissance en avril 2010, l’événement d’un consulat à Harlem et maintenant le sommet mondial des maires sont considérés par les leaders de la diaspora comme une tentative d’être finalement bien accueillis en Afrique.

Aucun dirigent africain n’est jamais parvenu à mettre en place une telle initiative pour nos frères et sœurs. On peut soutenir que le Sénégal a toujours joué un rôle de leader pour faire triompher la diaspora africaine. Après tout, le 1er festival mondial des arts Nègres a été conçu et tenu au Sénégal en 1966 sous la houlette du président Léopold Sédar Senghor. C’est à cause d’une de ces raisons que le conseil d’administration de la célèbre fondation Africa a décidé en 2006 de reconnaitre le Sénégal comme “le meilleur pays africain de l’année 2006 en utilisant des indices tels que le fait qu’ici vivent 95% de musulmans, cependant son premier président pendant 20 ans était un chrétien. Voilà un pays qui n’a jamais connu de coups d’Etat militaire dans une région Ouest africaine où les coups d’Etat et les assassinats horribles d’hommes politiques sont très fréquents. Un pays avec 95% de musulmans qui est en train de promouvoir l’égalité des genres et où une femme a été premier ministre.

Il ya des sénégalais qui évoquent des raisons politiques, cependant le président Wade avec sa femme, accompagnés par l’ex-président Marc Ravalomanana du Madagascar et sa femme ont assisté à la cérémonie pour recevoir le prix au nom du Sénégal.

 

Indubitablement, les dirigeants africains sont en train d’atteindre la diaspora africaine, mais pratiquement, ils s’intéressent tous respectivement à leurs diasporas locales. Nous avons besoin de dirigeants africains, comme le Président Wade, capables de renforcer la diaspora. Il devrait y avoir moins de discussions, de réunions et plus d’actions.

Si on m’avait demandé de voter aujourd’hui même, je voterais pour le président Wade comme le champion de la renaissance africaine et comme le président des Etats-Unis d’Afrique que nous devons mettre sur pied.

 

«Dire la vérité pour renforcer»

Dr Chika Onyeani est l'auteur du livre très controversé et brutalement franc best-seller n ° 1, «Nègre capitaliste: la route du succès - une doctrine de toile d'araignée», ainsi que le roman à succès, "La Conspiration Broederbond", adapté par l'Université d'État de San Francisco pour enseigner aux élèves comment écrire un roman d'espionnage.

Source en anglais : blackstarnews.com

Lien : http://blackstarnews.com/news/135/ARTICLE/7856/2011-12-20.html

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Zlatan Ibrahimovic en colère contre la FIFA et EA Sport.

26/11/2020

Zlatan Ibrahimovic...

Sport/ Zlatan Ibrahimovic en colère contre la...
Bénin : Patrice Talon évoque son bilan

26/11/2020

Bénin :...

  Le président béninois, Patrice Talon continue...
Sénégal - Incendie au marché Ocass: Serigne Mountakha offre 100 millions de Fcfa aux sinistrés

26/11/2020

Sénégal –...

Le khalife général des mourides a offert...
Football-Diego-Maradona-legende-a-double-facette.Doingbuzz.jpg

26/11/2020

Football :...

Diego Maradona, le prodige du football argentin...
USA : Joe Biden rassure qu’il dirigera en toute indépendance

26/11/2020

USA : Joe...

Ce n’est un secret pour personne, le...
Burundi : le gouvernement expulse un homme blanc raciste

26/11/2020

Burundi :...

Apparemment, le gouvernement burundais ne tolère aucunement...
Aya Nakamura : Un incroyable record pour son nouvel album

26/11/2020

Aya Nakamura...

Après avoir fait danser la planète avec...
Togo : Le bras de fer entre l’ARCEP et Togocel continue

26/11/2020

Togo : Le...

Après les reproches de l’Autorité de Régulation...
Quelques définition dans la loi du jeu: la loi 12.

26/11/2020

Quelques définition...

Arbitrage/ Quelques définitions dans la loi du...
On sait enfin où se trouve Debordo Leekunfa

26/11/2020

On sait...

Sa dernière publication sur sa Page Facebook...
Basketball/NBA: Serge Ibaka signe aux Clippers.

26/11/2020

Basketball/NBA: Serge...

Basket-ball/NBA: Serge lbaka signe aux Clippers.  ...
Le milliardaire sénégalais Mo Gates surnomme son chien Sa Ndiogou de Walf Tv (Vidéo)

26/11/2020

Le milliardaire...

Le jeune entrepreneur sénégalais Mo Gates vivant...
Après la polémique sur Adebayor, Adja Diallo prépare quelque chose (Vidéo)

26/11/2020

Après la...

Ces derniers jours des propos blessants contre...
Nouveau classement pour les pires mots de passe en 2020

26/11/2020

Nouveau classement...

Le nouveau classement des pires mots de...
Côte d'Ivoire : Un Turc vole au secours de l'orphelin dont la tête du père a été tranchée.

26/11/2020

Côte d’Ivoire...

Toussaint N'guessan Koffi est le nom de...
Ahmed Yahya livre son ambition pour le football africain

26/11/2020

Ahmed Yahya...

Élection à la CAF/ Ahmed Yahya livre...
Barack Obama donne son accord à Drake pour jouer son rôle dans un biopic

26/11/2020

Barack Obama...

L'ancien président américain Barack Obama était l'invité...
Un cadre d'Apple aurait voulu troquer des iPad contre des permis de port d'arme

26/11/2020

Un cadre...

Un cadre d’Apple est suspecté avoir corrompu...
Présidentielle au Burkina Faso : les résultats attendus ce jeudi matin

26/11/2020

Présidentielle au...

Alors qu'on espérait avec impatience les résultats...
Décès de Maradona : trois jours de deuil national en Argentine

26/11/2020

Décès de...

Le célèbre footballeur international argentin, Diego Maradona...

Je suis rentré tôt ce matin d’une visite de cinq jours au Sénégal pour assister au sommet mondial des Maires, ou beaucoup de maires américains ont rencontré leurs pairs de différents pays africains.

J’étais juste au Sénégal au mois de mai pour les besoins du 36e Congrès de Africa Travel Association sur le tourisme qui s’est tenu au Sénégal particulièrement et en Afrique d’une manière générale. Je dois donc écrire le type d’article que j’écris normalement quand je reviens de ce genre de Congrès, comme ce fut le cas à mon retour de la Tanzanie, de l’Egypte, et de la Gambie l’année dernière. Et ces articles sont composés de 8 à 12 pages et même de plus de 16 pages dans le cas de la Tanzanie.

Ce qui m’a poussé à écrire c’était le fait que deux semaines après que j’ai quitté le Sénégal au mois de mai, il y avait une grande manifestation contre le gouvernement du président Wade dans sa tentative de modifier la constitution pouvant lui permettre de briguer un 3e mandat. Il a finalement été contraint de retirer le projet de loi à l’Assemblée Nationale du Sénégal.

Ce serait absurde de dire que j’ignore la situation politique dans ce pays. Mais cet article porte sur les réalisations du président Wade pour la diaspora africaine. Très souvent, certains d’entre nous sont tellement aveuglés par un côté du caractère d’un individu qu’ils ne peuvent plus voir les bonnes choses qu’il est en train de réaliser dans d’autres domaines.

 

Je peux catégoriquement affirmer sans crainte d’être contredit, que le président Wade a fait plus pour la Diaspora africaine que n’importe quel chef d’Etat africain mort ou vivant. Jusqu’à présent; certains présidents africains ou premiers ministres ont fait toutes sortes de déclarations concernant la diaspora africaine, mais en termes d’actions concrètes, ils ont, à peine, réalisé 2% de ce que le président Wade a fait.

 

Le sommet mondial des maires est une rencontre ou les maires afro- américains accompagnés de hautes personnalités du dialogue panafricain, ont été appelés au Sénégal pour rencontrer les maires sénégalais ainsi que leurs pairs africains pour échanger sur des sujets ayant une importance capitale pour les deux communautés.

Les discussions portaient sur la bonne gouvernance, le commerce, le tourisme, le jumelage des villes, le développement économique, la réponse à la pandémie du SIDA, l’éducation, les media. Selon le président de la conférence nationale des maires noirs, Robert L.  Bowser de la ville d’Orange, New Jersey, «les fondements du sommet et le travail sur les défis du développement dans ce contexte de mondialisation visent essentiellement l’amélioration du bien-être de tous les citoyens des villes».

 

Ma participation à la conférence m’a permis de constater un impact positif sur les deux côtés de l’océan Atlantique et j’ai été surpris spécifiquement par le problème relatif au VIH/SIDA. Il n’ya pas de doute que les deux parties ont pu bénéficier de l’expérience des uns et des autres sur ce fléau des africains à travers le monde.

Ensuite au mois de septembre de chaque année, les dirigeants africains se rencontrent à New York City pour assister aux réunions de l’Assemblée générale des Nations-Unies. La plupart d’entre eux évitent non seulement leurs propres citoyens, mais refusent même de sortir du confort des zones des Etats-Unis. D’autres encore ne connaissent même pas où se situe Harlem, la capital noire du monde.

Au moins de septembre dernier, le président A. Wade est devenu le premier président à organiser un grand événement à Harlem au centre iconique de Schomburg pour la littérature nègre. Cette manifestation a réuni des hommes politiques noirs, des hommes d’affaires et de culture, des historiens pour échanger sur la diaspora africaine, la réalisation de la renaissance africaine qui était un des sujets de choix le plus débattu.

N’oublions pas que le Sénégal sous la houlette du président Wade est le seul pays africain qui a son consulat général à Harlem, la capitale du monde noire. L’impact économique et culturel que cela a déjà créé est incommensurable. Imaginez juste ce qui se produirait si 15 des 54 pays africains avaient établi leurs Consulats –généraux à Harlem.

Le Monument de la Renaissance africaine a vu le jour au Sénégal à la grande joie des sénégalais et même des dirigeants de la diaspora africaine, particulièrement des Etats-Unis et d’autres parties du monde. Les 27 millions de dollars que ce monument a coûtés ont suscité beaucoup de critiques particulièrement des citoyens Sénégalais qui croient que cet argent aurait pu être investi dans les écoles et dans des domaines infrastructurels négligés jusqu’ici par le pays. Bien sur c’est un argument valable mais comme je l’ai toujours noté, le monument a rendu fier plus de 150 millions d’africains de la diaspora. C’est comme un symbole accueillant de l’Afrique à l’égard de ses fils et filles vendus durant l’esclavage pour qu’ils se rendent compte qu’ils sont les bienvenus en Afrique.

Comme je l’ai noté plusieurs fois, les 27millions de dollars auraient pu être investis dans l’économie sénégalaise mais comparés au rayonnement et aux relations publiques dont le Sénégal jouit grâce à ce monument, 100millions de dollars de publicité n’aurait pas un tel impact sur le pays.

En outre, cela aurait pu être considéré comme une promotion, rien d’autre. Le nombre de touristes qui sont prêts à visiter le Sénégal pourrait aussi augmenter significativement non seulement en termes de croissance économique mais aussi de création d’emplois et les Sénégalais, dans quelques années, verront le monument comme une grande fierté comme les français considèrent aujourd’hui la Tour Eiffel et les américains la Statue de la Liberté.

La mise en place, par le président Wade, de la Renaissance Africaine aux Etats-Unis et du réseau de la diaspora africaine dirigé par son coordonnateur Dr. Djibril Diallo n’a pas seulement été de la rhétorique. L’invitation au FESMAN 2010, qui a consisté à égayer des centaines d’africains de la diaspora, en passant par la mise au point du Monument de la renaissance en avril 2010, l’événement d’un consulat à Harlem et maintenant le sommet mondial des maires sont considérés par les leaders de la diaspora comme une tentative d’être finalement bien accueillis en Afrique.

Aucun dirigent africain n’est jamais parvenu à mettre en place une telle initiative pour nos frères et sœurs. On peut soutenir que le Sénégal a toujours joué un rôle de leader pour faire triompher la diaspora africaine. Après tout, le 1er festival mondial des arts Nègres a été conçu et tenu au Sénégal en 1966 sous la houlette du président Léopold Sédar Senghor. C’est à cause d’une de ces raisons que le conseil d’administration de la célèbre fondation Africa a décidé en 2006 de reconnaitre le Sénégal comme “le meilleur pays africain de l’année 2006 en utilisant des indices tels que le fait qu’ici vivent 95% de musulmans, cependant son premier président pendant 20 ans était un chrétien. Voilà un pays qui n’a jamais connu de coups d’Etat militaire dans une région Ouest africaine où les coups d’Etat et les assassinats horribles d’hommes politiques sont très fréquents. Un pays avec 95% de musulmans qui est en train de promouvoir l’égalité des genres et où une femme a été premier ministre.

Il ya des sénégalais qui évoquent des raisons politiques, cependant le président Wade avec sa femme, accompagnés par l’ex-président Marc Ravalomanana du Madagascar et sa femme ont assisté à la cérémonie pour recevoir le prix au nom du Sénégal.

 

Indubitablement, les dirigeants africains sont en train d’atteindre la diaspora africaine, mais pratiquement, ils s’intéressent tous respectivement à leurs diasporas locales. Nous avons besoin de dirigeants africains, comme le Président Wade, capables de renforcer la diaspora. Il devrait y avoir moins de discussions, de réunions et plus d’actions.

Si on m’avait demandé de voter aujourd’hui même, je voterais pour le président Wade comme le champion de la renaissance africaine et comme le président des Etats-Unis d’Afrique que nous devons mettre sur pied.

 

«Dire la vérité pour renforcer»

Dr Chika Onyeani est l'auteur du livre très controversé et brutalement franc best-seller n ° 1, «Nègre capitaliste: la route du succès - une doctrine de toile d'araignée», ainsi que le roman à succès, "La Conspiration Broederbond", adapté par l'Université d'État de San Francisco pour enseigner aux élèves comment écrire un roman d'espionnage.

Source en anglais : blackstarnews.com

Lien : http://blackstarnews.com/news/135/ARTICLE/7856/2011-12-20.html

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire