Afrique du Sud : un violeur condamné à 7 peines de prison à vie et 300 ans d’emprisonnement


Video player

Le violeur en série de Mdantsane, Malibongwe Ncokolo âgé de 44 ans, a été condamné par la Haute Cour de Bisho à 7 peines de prison à vie et 300 ans d’emprisonnement.

Ncokolo, dont l’arrestation le 7 juin 2017 a marqué la fin du règne de la terreur pour de nombreuses jeunes filles et femmes de Mdantsane, serait responsable de viols répétés en toute impunité depuis 2014 jusqu’à son arrestation en 2017.

 

Il a été arrêté après avoir tenté de violer une jeune fille de 14 ans le 6 juin 2020. À sa grande surprise, la jeune femme, forte et courageuse, a réussi à lui donner un coup de pied sur la poitrine et s’est enfuie avant de crier à l’aide.

Le suspect a été poursuivi par un groupe de jeunes, mais a réussi à s’échapper. Un jour après sa chanceuse évasion, il a été appréhendé par la communauté à son domicile. La police est arrivée juste à temps et l’a arrêté. Son échantillon buccal a été prélevé et envoyé au laboratoire du Cap et il a été relié à plusieurs cas de viols dans la région de Mdantsane.

Son procès a commencé en septembre 2020 avec 140 témoins et 22 victimes et survivants de viols. Malgré les preuves accablantes présentées contre lui, il a quand même plaidé non coupable.

Douze des 22 survivants sont des mineurs âgés de 9 à 15 ans. Il est allégué qu’il surveillait leurs déplacements entre la maison et l’école et entre la maison et le lave-auto local où il était employé. Il s’en prenait ensuite à eux alors qu’ils passaient devant une zone inhabitée sur le chemin de l’école.

La bonne coopération du détective de police avec le ministère public et les tribunaux a permis l’excellente arrestation et la condamnation par la juge Belinda Stretcher.

Les deux détectives chargés des enquêtes ont également été félicités par la direction de la police. Le sergent Sizwe Gaika, rattaché au FCS provincial (unité d’enquête sur la violence familiale, la protection de l’enfance et les infractions sexuelles), un détective primé qui a fait preuve d’une attention méticuleuse aux détails, était responsable de l’arrestation et de l’enquête sur toutes les affaires de viol et d’infractions sexuelles.

L’Adjudant Phumelele Tile était responsable de l’enquête pour trois affaires de meurtre. Le commissaire intérimaire de la province du Cap-Oriental, le général Thembisile Patekile, s’est dit ravi du rôle joué par les détectives : « la coopération et l’excellent travail des deux détectives ont permis de poursuivre l’accusé avec succès. Les tribunaux ont sans aucun doute condamné l’accusé sur la base de preuves suffisantes et d’une enquête de qualité ainsi que d’un grand travail d’équipe entre la haute cour et le ministère public. »

Crédit photo : dispatchlive

 

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire