Afrique du Sud: l’ex président Jacob Zuma jeté en prison


Video player

Les nouvelles ne sont pas bonnes pour l’ex-président sud-africain Jacob Zuma.   Poursuivi dans plusieurs affaires de détournement et blanchiment d’argent, Jacob était, cette fois-ci, jugé pour son refus de comparaître devant une commission anticorruption.

Le verdict très attendu de la Cour constitutionnelle est tombé ce mardi 29 juin 2021. L’ancien président Jacob Zuma a été condamné à 15 mois de prison pour outrage à la justice.

Père de la République sud-africaine (2009 – 2018), Jacob Zuma, 79 ans avait été contraint à la démission après une série de scandales. Il a, depuis, multiplié les manœuvres pour éviter d’avoir à s’expliquer. Il avait en particulier refusé de répondre à une enquête sur des faits de corruption pendant sa présidence.

Lire aussi : Afrique du Sud : il enlève et tue la fille de son ex-petite amie

L’ancien président a été condamné. Cette fois-ci, il ne pourra pas éviter l’incarcération. « C’est à la majorité que la plus haute cour du pays a rendu son verdict. Il n’y a absolument aucun doute », a déclaré la juge de la Cour constitutionnelle, avant l’énoncé de la sentence : « Monsieur Zuma est coupable d’outrage à la justice ».

« Jamais auparavant,  l’autorité et la légitimité de cette Cour n’a été sujette à autant d’attaques de la part de Monsieur Zuma. Jamais la justice n’a été autant menacée. Nous n’avons pas d’autres choix que de le juger coupable », a précisé la juge Sisi Khampepe.

Pour informations, Jacob Zuma n’était pas présent lors de sa condamnation ce mardi. Il doit désormais se livrer de lui-même à un commissariat d’ici cinq jours. S’il ne s’est toujours pas rendu à l’issue de ce délai, la police sera autorisée à venir le chercher à son domicile pour le conduire en prison.

Lire aussi : Afrique du Sud : une éventuelle légalisation de la polyandrie divise l’opinion

 

 

 

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire