Actualités

Afrique du Sud : Jacob Zuma maintient le bras de fer avec la justice

Afrique Du Sud : Jacob Zuma Maintient Le Bras De Fer Avec La Justice

Mardi dernier, Jacob Zuma a été condamné à 15 mois d’emprisonnement ferme, par la Cour constitutionnelle de son pays, l’Afrique du Sud. Alors qu’il avait jusqu’à ce dimanche pour se rendre à la justice, l’ancien chef d’État, qui a introduit un recours devant la plus haute juridiction du pays, est apparu très serein devant ses partisans qui campent devant sa résidence de Nkandla, pour leur parler.

Ira-t-il ou n’ira-t-il pas en prison ce jour ? Telle est la question dont la réponse était fortement attendue tant en Afrique du Sud qu’ailleurs dans le monde depuis la condamnation de l’ancien Président sud-africain, Jacob Zuma, à 15 mois de prison ferme pour outrage à la justice. L’ancien dirigeant de la nation Arc-en-ciel avait jusqu’à ce dimanche pour se constituer prisonnier ou pour être emmené de force par la police. Mais c’est un Jacob Zuma très détendu et sûr de lui-même, allant, comme à son habitude, jusqu’à esquisser quelques pas de danse au son de chants zoulous, qui est apparu devant ses partisans réunis depuis vendredi à la devanture de sa résidence de Nkandla. « Vous avez donné à la nation l’espoir que personne ne sera jamais maltraité ou abusé sous ce régime démocratique. J’ai rencontré mes avocats et nous avons écrit des lettres que nous avons envoyées à la Cour pour dire que nous aimerions plaider notre cause en disant que la condamnation était erronée et demander s’ils peuvent la réduire ou l’annuler », a-t-il déclaré.

À lire aussi :   Afrique du Sud : Jacob Zuma écope de 15 mois de prison pour outrage à la justice

Vendredi dernier, en effet, les avocats de Jacob Zuma ont saisi la Cour constitutionnelle aux fins de revenir sur sa décision concernant le septuagénaire, arguant de son âge avancé et de la crise sanitaire. La Cour a accepté d’examiner le recours le 12 juillet, ce qui constitue déjà une forme de victoire pour le camp Zuma, étant donné que le verdict de la plus haute juridiction du pays était censé être sans appel. Mais, les partisans de l’ancien Président ont visiblement, le triomphe modeste : « On ne peut pas appeler ça une victoire puisque ce n’était pas une guerre. C’était seulement des discussions, donc on peut dire qu’on a mis les choses au clair », estiment certains parmi eux. D’autres se montrent plutôt provocateurs et n’hésitent pas à proférer des menaces, promettant de rendre ingouvernable le pays en cas d’emprisonnement de leur héros.

Jusqu’à l’heure où nous mettons sous presse, l’ancien Président est entièrement libre de ses mouvements. Affaire à suivre.

Vous êtes sur whatsapp,intégrez et recevez nos articles depuis nos groupes disponible sur le whatsapp

🚨DOINGBUZZ ACTUALITE NEW Pour offres d'emploi 👉🏾 -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun  -🇨🇲 Cameroun  groupe emploi whatsapp doingbuzz

Cliquer ici pour les autres groupes👆

Cliquer ici 👆

Doingbuzz sur Télégram: Si vous êtes sur Télégramme abonnez vous !!😍 ACTUALITE via Telegram 😍 Offre d'emploi via Telegram .

-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger -🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun  -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo RDC - 🇨🇬 Congo Brazzaville -🇲🇦 Maroc - 🇹🇩 Tchad -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

--

redaction web
pages
togopapel

Laisser votre commentaire