Afghanistan : Facebook interdit les contenus des Talibans

Les organisations terroristes ont l’habitude de passer par les réseaux sociaux pour partager leurs messages.

Facebook affirme qu’il identifie et supprime activement les contenus des talibans sur sa plateforme, après que le groupe s’est emparé de la capitale afghane, Kaboul, dimanche 15 août. Un porte-parole a déclaré à la BBC qu’en tant qu’organisation terroriste, les talibans sont bannis de Facebook, ainsi que d’Instagram et de WhatsApp, en vertu de la politique « Organisation dangereuse » de l’entreprise.

À lire aussi :
« Les talibans aimeront nous tuer » – les témoignages glaçants d’un homosexuel pris au piège en Afghanistan

« Cela signifie que nous supprimons les comptes tenus par ou au nom des talibans et que nous interdisons toute louange, tout soutien et toute représentation de ces derniers », a déclaré le porte-parole à la BBC.

« Nous avons également une équipe dédiée d’experts de l’Afghanistan, dont la langue maternelle est le dari et le pachto (les langues les plus parlées dans le pays) et qui ont une connaissance du contexte local, ce qui nous aide à identifier et à alerter sur les problèmes émergents sur la plateforme », a ajouté le porte-parole.

À lire aussi :
Kenya : envoyé acheter du riz, il revient 47 ans après

Les talibans passent par WhatsApp.
« Nous nous appuyons sur cette politique pour retirer de manière proactive tout ce que nous pouvons qui pourrait être dangereux ou qui est lié aux talibans en général », a déclaré Adam Mosseri, responsable d’Instagram, à Bloomberg.

À lire aussi :
YouTube suspend la chaîne de TB Joshua, Facebook prend également des mesures

Le géant des médias sociaux a fait face à des critiques dans le passé pour son manque de réactivité lorsque ses plateformes étaient utilisées pour partager des discours haineux durant les crises humanitaires.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire