Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Affaire QNET : Le collectif des victimes réclame près de deux millards
29/11/2019 à 04h39 par Aurel HANSINON

Affaire QNET : Le collectif des victimes réclame près de deux millards

La QNET est une société de vente  directe. Elle propose une variété de produits incluant vacances, produits d'énergie, de gestion du poids, de nutrition, de soins personnels, d'entretien domestique, de luxe, et d'accessoires de mode.

Cependant, elle est confrontée à de sérieux problèmes. Elle est impliquée dans une affaire d’escroquerie qui est loin de connaitre son épilogue.

Cette affaire engage Souleymane Doumbouya ( patron de la QNET en Guinée) ; Thierno Malal Diallo ( représentant du patron à Labé) et 400 personnes en occurrence des femmes qui se disent victimes d’escroquerie. Ces femmes, pour réclamer leurs dûs, ont créé un collectif et demandent plus d’un milliard de francs guinéens.

Le collectif compte 287 membres . Ils ont porté plainte contre Souleymane Doumbouya, qu’ils appellent “Patron de QNET en Guinée”, et Thierno Malal Diallo, son représentant à Labé.

Lire aussi :La mère de Dj Arafat promet une prestation de ouf au concert d’hommage de son fils

Dans cette plainte adressée à la direction de police judiciaire (Dpj), le “Collectif des victimes de QNET de la Moyenne Guinée” a non seulement réclamé justice, mais aussi révélé  la situation actuelle de certaines victimes : « Aujourd’hui, nous nous retrouvons tous dans la misère et la désolation, pour avoir perdu notre argent que nous avons remis à Thierno Malal Diallo, protégé actuellement par Souleymane Doumbouya. Nous comptons parmi nous des femmes qui ont été chassées de leurs ménages par leurs époux, des frères et sœurs de lait qui ne se parlent pas, des gens qui ont été obligés de fuir la Guinée, parce qu’ils ont tout perdu (argent et relations sociales). Certains n’ont même pas pu supporter le choc. Ils sont décédés sans savoir comment ils ont été trompés par ces vendeurs d’illusions. Nous prions les autorités guinéennes de venir en aide à ses malheureuses femmes de la Moyenne Guinée, qui sont tombées dans le piège des sangsues Souleymane Doumbouya, Thierno Malal Diallo et leurs complices d’ici et d’ailleurs ».

Une liste exhaustive des victimes avec le montant que réclame chacune a été jointe à cette plainte. Dans cette liste, 287 personnes réclament Un milliard huit cent quatre vingt sept millions cinq cent neuf mille francs guinéens (1.887.509.000GF).

Hadja Fatoumata Bailo Diallo, la présidente du collectif se confie à propos d’une marche qu’ils ont l’intention de faire : « Nous avons écrit à la mairie de Labé, pour l’informer, conformément à la loi, de notre intention de faire une marche pacifique. Le point de rassemblement, c’est le rond-point Hoggo Mbouro ; de là nous irons au gouvernorat, à la mairie, à la préfecture et enfin devant le tribunal. Mais à notre grande surprise, le maire, vraisemblablement veut s’opposer à cette marche. Il m’a appelé pour me dire que l’itinéraire pose problème, je lui ai dit d’accord, de nous permettre de faire un regroupement, ne serait-ce que sur un seul lieu, mais là aussi, il n’a plus répondu à 24 heures de la marche. Une chose est sûre, nous sortirons demain, que cela soit clair. Même si après, ils vont nous enfermer ; toutes nous sommes prêtes ».

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Sénégal : De jeunes pêcheurs sénégalais frappés par maladie rare dans la mer, un bateau étranger indéxé (Photos 08)

17/11/2020

Sénégal :...

Selon nos confrères de Senego qui détient l'exclusivité,...
"BARÇA WALLA BARSAKH" - Annoncé mort, il débarque chez lui le jour de ses funérailles et raconte l'horreur (Vidéo)

17/11/2020

« BARÇA WALLA...

Cheikh Tidjane Dièye, habitant le village de...
Sadio Mané en visite au nouveau centre de formation de Liverpool (Photos)

17/11/2020

Sadio Mané...

Fraichement de retour à Liverpool, Mané a...
Un enfant de 5 ans meurt suite à une punition pour avoir pissé au lit

17/11/2020

Un enfant...

Yanis, un enfant de 5 ans, est-il...
Être célibataire est désormais un handicap, selon l’OMS

17/11/2020

Être célibataire...

Selon le Telegraph (quotidien d'information britannique), l’Organisation...
1 an après qu'il ait été qualifié de "laid", voici les nouvelles photos du joueur sénégalais Krépin Diatta

17/11/2020

1 an...

Krepin Diatta est un footballeur professionnel de...
Le banquier Tidjane Thiam détesté en Côte d'Ivoire ?

17/11/2020

Le banquier...

Si beaucoup pensent que Tidjane Thiam est...
« Ouattara a perdu la bataille de la communication au plan international »

17/11/2020

« Ouattara...

La presse occidentale et française en particulier...
« L’argent des élections ! Ouattara est fâché » : ADO convoque une réunion du RDHP ce 17 novembre 2020

17/11/2020

« L’argent...

Alassane Ouattara, Président du RHDP, convoque les...
Revue de la presse sénégalaise du 17 novembre 2020

17/11/2020

Revue de...

La revue de la presse sénégalaise du...
Jean-Christophe Belliard, ambassadeur de France à Abidjan: son message à la communauté française en Côte d’Ivoire

17/11/2020

Jean-Christophe Belliard,...

Message Jean-Christophe Belliard, Ambassadeur de France à...
Indice Mo Ibrahim 2020, bonne gouvernance : la Côte d’Ivoire classée 18e

17/11/2020

Indice Mo...

La Côte d’Ivoire occupe le 18e rang...
Covid-19 : la Russie signale 22.410 nouveaux cas d’infection

17/11/2020

Covid-19 :...

La Russie a enregistré 22.410 cas d’infection...
Coronavirus : le point dans le monde au 17 novembre 2020

17/11/2020

Coronavirus :...

Le point du Coronavirus dans le monde...
Il affirme avoir gagné la présidentielle américaine et non son adversaire démocrate Joe Biden. « J’ai gagné cette élection »

17/11/2020

Donald Trump...

Le présidant sortant Donald Trump n'est pas...
Présidentielle au Niger : démission des ministres et hauts fonctionnaires candidats

17/11/2020

Présidentielle au...

Présidentielle au Niger : des ministres et...
« Ouattara souffle le chaud et le froid face aux conditions catastrophiques de son élection contestée »

17/11/2020

« Ouattara...

Bally Ferro fait une analyse du bras...
Espagne : Un témoin a vu la police brutaliser un vendeur ambulant sénégalais...

17/11/2020

Espagne :...

Le tribunal de Las Palmas (Espagne) entame...
Amnesty appelle à la libération « sans condition » d’Affi

17/11/2020

Amnesty appelle...

Amnesty International appelle à libération « sans condition »...
Soro Guillaume aux Ivoiriens : « levons-nous, nul ne pourra nous imposer un 3e mandat inconstitutionnel »

17/11/2020

Soro Guillaume...

Soro Guillaume invite les Ivoiriens à se...

Affaire QNET : Le collectif des victimes réclame près de deux millards

La QNET est une société de vente  directe. Elle propose une variété de produits incluant vacances, produits d'énergie, de gestion du poids, de nutrition, de soins personnels, d'entretien domestique, de luxe, et d'accessoires de mode.

Cependant, elle est confrontée à de sérieux problèmes. Elle est impliquée dans une affaire d’escroquerie qui est loin de connaitre son épilogue.

Cette affaire engage Souleymane Doumbouya ( patron de la QNET en Guinée) ; Thierno Malal Diallo ( représentant du patron à Labé) et 400 personnes en occurrence des femmes qui se disent victimes d’escroquerie. Ces femmes, pour réclamer leurs dûs, ont créé un collectif et demandent plus d’un milliard de francs guinéens.

Le collectif compte 287 membres . Ils ont porté plainte contre Souleymane Doumbouya, qu’ils appellent “Patron de QNET en Guinée”, et Thierno Malal Diallo, son représentant à Labé.

Lire aussi :La mère de Dj Arafat promet une prestation de ouf au concert d’hommage de son fils

Dans cette plainte adressée à la direction de police judiciaire (Dpj), le “Collectif des victimes de QNET de la Moyenne Guinée” a non seulement réclamé justice, mais aussi révélé  la situation actuelle de certaines victimes : « Aujourd’hui, nous nous retrouvons tous dans la misère et la désolation, pour avoir perdu notre argent que nous avons remis à Thierno Malal Diallo, protégé actuellement par Souleymane Doumbouya. Nous comptons parmi nous des femmes qui ont été chassées de leurs ménages par leurs époux, des frères et sœurs de lait qui ne se parlent pas, des gens qui ont été obligés de fuir la Guinée, parce qu’ils ont tout perdu (argent et relations sociales). Certains n’ont même pas pu supporter le choc. Ils sont décédés sans savoir comment ils ont été trompés par ces vendeurs d’illusions. Nous prions les autorités guinéennes de venir en aide à ses malheureuses femmes de la Moyenne Guinée, qui sont tombées dans le piège des sangsues Souleymane Doumbouya, Thierno Malal Diallo et leurs complices d’ici et d’ailleurs ».

Une liste exhaustive des victimes avec le montant que réclame chacune a été jointe à cette plainte. Dans cette liste, 287 personnes réclament Un milliard huit cent quatre vingt sept millions cinq cent neuf mille francs guinéens (1.887.509.000GF).

Hadja Fatoumata Bailo Diallo, la présidente du collectif se confie à propos d’une marche qu’ils ont l’intention de faire : « Nous avons écrit à la mairie de Labé, pour l’informer, conformément à la loi, de notre intention de faire une marche pacifique. Le point de rassemblement, c’est le rond-point Hoggo Mbouro ; de là nous irons au gouvernorat, à la mairie, à la préfecture et enfin devant le tribunal. Mais à notre grande surprise, le maire, vraisemblablement veut s’opposer à cette marche. Il m’a appelé pour me dire que l’itinéraire pose problème, je lui ai dit d’accord, de nous permettre de faire un regroupement, ne serait-ce que sur un seul lieu, mais là aussi, il n’a plus répondu à 24 heures de la marche. Une chose est sûre, nous sortirons demain, que cela soit clair. Même si après, ils vont nous enfermer ; toutes nous sommes prêtes ».

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire