Affaire de Vatican : Mgr Nicodème Barrigah réagit enfin

Le nouvel archevêque de Lomé Nicodème Anani Barrigah-Benissan et ses pairs de la Conférence des évêques du Togo (CET) ont été souvent critiqués pour leur prise de position sur les affaires sociopolitiques du Togo.

Lire aussi : Togo : L’Eglise catholique donne une leçon d’alternance au gouvernement

Entre temps, les informations circulaient faisant état d’une éventuelle note adressée au Vatican par l’actuel archevêque de Lomé Nicodème Barrigah sur les affaires politiques du pays. Depuis, ce dernier n’a pas réagi pour situer l’opinion en ce qui concerne l’affaire.

Dans un message audio posté sur la chaîne You Tube Togo Info, l’ancien évêque d’Atakpamé sort enfin de son silence. Le président de la CVJR met au clair cette affaire en estimant que tout ce que rencontrent les gens sur les réseaux sociaux n’est que des allégations sans fondement.

S’exprimant en Mina, le prélat dit n’avoir pas écrit une note au Vatican. « Je ne comprends pas le but de ces allégations. Je suis très étonné. Je tiens à préciser que je n’ai pas adressé une note au Vatican, je n’y suis pas allé non plus », a expliqué Nicodème Barrigah.

Lire aussi : La ville de Lomé a un nouvel archevêque

Comme tout homme, il a du mal à digérer cela mais comme Jésus l’a fait dans sa mission sur terre face aux injures, l’injustice, il pardonne et remet tout à Dieu.

Dans son message, l’homme de Dieu fait savoir que l’objectif des auteurs n’étaient pas de comprendre réellement quelques choses. Mais de le nuire, salir son image. « J’ai pas d’autres mots au-delà du pardon », a-t-il indiqué.

Pour rappel, Nicodème Anani Barrigah-Benissan est actuel archevêque de Lomé remplaçant AMOUZOU Denis Dzakpa. L’ancien évêque d’Atakpamé, il a présidé la Commission vérité justice réconciliation (CVJR) créée pour conduire le processus de réconciliation du Togo.

Lire aussi : Mgr Kpodzro fête ses 90 ans, hommage à un prélat charismatique

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire