Cette actrice ghanéenne s’engage à défendre les homosexuels


Video player

 

La communauté LGBTQI ghanéenne peut compter sur le soutien de certaines célébrités du pays pour espérer une liberté afin de se mettre à l’aise dans la société. Plusieurs personnalités publiques du Ghana ont déjà défié les lois fondamentales pour donner grâce aux homosexuels. La dernière à rejoindre la liste est l’actrice Juliet Ibrahim.

Après des célébrités tels que Sister Deborah, Bridget Otoo, Kwabena Kwabena et plusieurs autres, Juliet Ibrahim vient de se prononcer sur le sujet qui fait la Une de l’actualité au Ghana. L’actrice, productrice et chanteuse ghanéenne d’origine libanaise et libérienne, a apporté son soutien aux LGBTQI à travers un post Instagram. Dans sa publication, elle s’en est prise à tous les acteurs du secteur public et les religieux qui sont contre l’épanouissement des homosexuels.

Lire aussi : Ghana : Le directeur général de la Police promet la prison à tous les homosexuels

« Des esprits superficiels. Si vous avez tous voyagé au-delà de vos maisons au Ghana, vous comprendrez que partout dans le monde, les homosexuels vivent librement et sous la loi, les droits humains fondamentaux sont accordés », a-t-elle posté. Avant de poursuivre : « Alors, quand vos soi-disant politiciens et les membres de votre famille se rendent au travail et vivent à l’étranger, devinez quoi? Ils travaillent et ont des gays comme amis ou même comme employeurs ! Avant que les membres de votre famille ne vous envoient de la monnaie de poulet, devinez qui les paie ? Les gays ! ».

Selon l’actrice ghanéenne, ceux qui oppriment les homosexuels sont « des lâches et des hypocrites qui célébreront les meurtriers, les violeurs, les mauvais politiciens, les faux pasteurs, les polygames et bien d’autres, mais détesteront quelqu’un à cause de sa sexualité ? ». « Qui êtes-vous pour juger les humains ? Vous êtes occupés à citer la Bible, etc., mais avez-vous lu la partie de la Bible qui parle de ne pas juger les autres ? », se demande Juliet Ibrahim.

Lire aussi : Ghana/Nana Akufo-Addo: “Tant que je serai président, il n’y aura pas de mariages homosexuels”

Elle considère les anti homosexuels comme « des pécheurs ». A l’en croire, il y a plus urgent à régler que les questions liées à l’homosexualité. « Concentrez-vous d’abord sur vous sortir de la pauvreté au lieu de lutter contre les droits humains fondamentaux ! », a-t-elle également ajouté ne comprenant pas pourquoi l’on s’insurge contre les droits fondamentaux des LGBTQI.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire