People

À 18 ans, elle arrache l’amant de sa mère 

A 18 ans elle arrache lamant de sa mere doingbuzz

À 18 ans, elle arrache l’amant de sa « mère ». Les faits se sont produits dans la ville de Bafoussam, au  Cameroun.  Selon les informations rendues publiques par le journal Nouvelle Expression, tout a commencé lorsque Nadège, la voisine de Judith, perd son mari en 2011, victime d’un accident de la circulation.

Veuve amputée des deux jambes, elle doit désormais compter sur la générosité de certains voisins, amis et membres de sa famille pour nourrir ses quatre enfants. Mais Judith, une de ses voisines, va plus loin. Elle convainc son mari Henri d’adopter la jeune fille. Ainsi, Samira (8 ans) déménage pour vivre avec le jeune couple. La nouvelle famille vit paisiblement.  Samira est même considérée comme l’aînée des trois enfants du couple Judith et Henri.

À lire aussi :   Cameroun : Maurice Kamto regrette « un mort et des blessés », dont un pasteur

Après avoir vécu avec le couple pendant 10 ans, Samira est devenue l’une des filles les plus engagées du moment. Son père adoptif regarde aussi la forme de sa fille. Car, cette dernière est devenue belle et scintillante.

Lorsqu’elle a eu 16 ans, exactement en 2019, elle a couché avec son père adoptif pour la première fois lors d’un voyage de sa mère. Et c’est alors que la relation secrète entre les deux a commencé.

Les soupçons de la mère se sont révélés lorsqu’en juillet 2021, raconte La Nouvelle Expression, Dame Judith et ses enfants sont partis en vacances à Douala. À la fin de son séjour, il est temps que la mère et ses enfants rentrent à la maison, mais le mari leur prolonge leur séjour.

À lire aussi :   Cameroun : Recrutement des Enseignants chez l'IFPAC

« Certaines découvertes surprenantes avaient commencé par éveiller la curiosité de Judith. On nous a dit à plusieurs reprises qu’elle avait trouvé des préservatifs usagés dans sa chambre. Plusieurs fois elle avait aussi découvert que son lit était fait différemment de ce qu’elle avait laissé derrière elle. Son mari a tout nié. » Samira a dit qu’elle n’était au courant de rien », a déclaré le journal.

La dame a ensuite prolongé son séjour sans broncher. À son retour, elle demande à ses voisins ce qu’ils ont trouvé étrange pendant son absence de la maison. Le quartier lui a beaucoup parlé de la relation entre l’homme et sa fille adoptive Samira.

À lire aussi :   Cameroun : Recrutement pour Gestionnaires de Crédit

Dame Judith, sur les conseils de ses voisins, décide de conduire la jeune fille à la brigade des rechargements. Samira y raconte tout. La mère va s’évanouir, elle s’est réveillée en pleurant.

« Pour le moment, Samira a été expulsée. Henri a quant à lui promis de mettre fin aujourd’hui à la relation avec sa fille adoptive de 18 ans », conclut le journal La Nouvelle Expression.

 

--
Publicité 3vision-group
groupe emploi whatsapp doingbuzz> Cliquer ici pour les autres groupes👆

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire