2 soldats burkinabés tués et 15 djihadistes présumés neutralisés


Video player

L’état-major militaire du Burkina Faso a indiqué lundi que deux soldats avaient été tués lors d’une attaque contre un détachement militaire dans le nord du Burkina Faso et 15 djihadistes présumés  » neutralisés  » lors d’une contre-offensive.
« Les militaires du détachement de Kelbo, province du Soum, région du Sahel, ont repoussé une attaque terroriste qui visait leur base lundi matin par des tirs d’obus », a indiqué l’armée, ajoutant que « deux militaires ont été tués et neuf blessés dans les combats ».
Selon l’armée, la riposte « des éléments du détachement a mis en déroute les assaillants » et « un appui aérien a été déployé pour intercepter le groupe d’assaillants qui tentait de s’enfuir ».
« Au moins 15 terroristes ont été neutralisés », ajoute le communiqué.
Trois pick-up armés ont été détruits, un autre récupéré, 27 motos, une grande quantité d’armes lourdes et légères, diverses munitions et moyens de communication ont également été saisis, a indiqué l’armée.
Encourageant les forces armées « à poursuivre dans cette dynamique qui défie de plus en plus les groupes terroristes armés », le chef d’état-major, le colonel David Kaboré, a salué « la bravoure de tout le détachement ».
Les militaires ont pris le pouvoir au Burkina Faso en janvier dernier en promettant de faire de la lutte contre le djihadisme leur priorité. La nation sahélienne est prise dans une spirale de violence depuis 2015, attribuée aux mouvements djihadistes armés affiliés à Al-Qaïda et au groupe État islamique, qui a fait des milliers de morts et 1,9 million de déplacés.
En juin, le médiateur de l’Afrique de l’Ouest pour le pays a déclaré que les autorités burkinabè ne contrôlaient que 60 % du territoire du pays.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire